Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Grec
Auteur Plotin
Références Les Ennéades, IV, livre VIII, ch. 1
Sujet Platon à propos de la descente de l'âme dans le corps
Descripteurs Plato; âme; corps; caverne; antre; Empédocle; Phèdre; Timée; prison; monde intelligible;
Hypertexte http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/intro.htm#plotin
Extrait Grec
?e?peta? d? ?µ?? ? ?e??? ???t??, ?? p???? te ?a? ?a?? pe?? ????? e?pe pe?? te 
?f??e?? a?t?? p???a?? e????e? ?? t??? a?t?? ??????, ?ste ??p?da ?µ?? 
e??a? ?aße?? pa?´ a?t?? saf?? t?. ?? ??? ???e? ? f???s?f?? ??t??; ?? ta?t?? 
????? pa?ta?? fa?e?ta?, ??a ?? t?? ?? ??d?a? t? t?? ??d??? ß????µa e?de?, 
???? t? a?s??t?? p?? pa?ta??? ?t?µ?sa? ?a? t?? p??? t? s?µa ???????a? t?? 
????? µeµ??µe??? ??  te e??a? ?a? te??f?a? ?? a?t? t?? ????? ???e?, 
?a?  e??a?, ??  t?? 
????? f?s?? e??a?? ?a?  a?t?, ?spe? ?µped???e? t? , 
t?de t? p?? — d??? µ?? — ???e??, ?p?? ?e  ?a?  ?? 
t?? sp??a??? t? ???? f?s?? e??a? t??  p??e?a?. ?? d? Fa?d?? 
pte??????s?? a?t?a? t?? ??ta??a ?f??e??? ?a? pe???d?? a?t? ??e????sa? p???? 
f????s? t?de, ?a? ???se?? d? ?atap?µp??s?? ???a? ??ta??a ?a? ?????? ?a? t??a? 
?a? ?????a?. ?a? ?? t??t??? ?pas? µeµ??µe??? t?? t?? ????? ?f???? p??? s?µa, 
?? ??µa?? pe?? t??de t?? pa?t?? ????? t?? te ??sµ?? ?pa??e? ?a?  ???e? 
e??a?  t?? te ????? pa??  p??? t? 
 t?de t? p?? e??a? ded?s?a?, ?pe?d? ?????? µ?? a?t? ?de? e??a?, 
??e? d? ????? ??? ???? te ?? t??t? ?e??s?a?. ? te ??? ???? ? t?? pa?t?? 
t??t?? ????? e?? a?t? pa?? t?? ?e?? ?p?µf??, ? te ???st?? ?µ??, p??? t? 
t??e?? a?t? e??a?? ?pe?d? ?de?, ?sa ?? ???t? ??sµ?, t? a?t? ta?ta ???? ???? 
?a? ?? t? a?s??t? ?p???e??.
 
Traduction française
Reste le divin Platon, qui a dit tant de belles choses sur l'âme. Il a dans ses dialogues 
souvent parlé de la descente de l'âme dans le corps, en sorte que nous avons le droit 
d'espérer de lui quelque éclaircissement. Que dit-il donc? Il n'est point partout assez 
d'accord avec lui-même pour qu'on puisse aisément saisir sa pensée. En général, il 
rabaisse les choses sensibles, déplore le commerce de l'âme avec le corps, affirme 
qu'elle y est enchaînée, qu'elle s'y trouve ensevelie comme dans un tombeau; il 
attache beaucoup d'importance à cette maxime enseignée dans les mystères que 
l'âme est ici-bas comme dans une prison.Ce que Platon appelle la caverne, et 
Empédocle l'antre, c'est, je crois, le monde sensible; briser ses chaînes et sortir de la 
caverne, c'est, pour l'âme, s'élever au monde intelligible. Dans le Phèdre, Platon 
affirme que la cause de la chute de l'âme, c'est la perte de ses ailes, qu'après être 
remontée là-haut, elle est ramenée ici-bas par les périodes {de l'univers}, qu'il y a des 
âmes envoyées sur la terre par les jugements, les sorts, les conditions, la nécessité; en 
même temps, il blâme la descente de l'âme dans le corps. Mais, dans le Timée, en 
parlant de l'univers, il loue le monde et l'appelle un dieu bienheureux; il dit que le 
Démiurge, étant bon lui a donné une âme pour le rendre intelligent, parce que, sans 
âme, l'univers n'aurait pu être intelligent comme il devait l'être. Donc, si l'Âme 
universelle a été introduite par Dieu dans le monde, si chacune de nos âmes y a été 
également envoyée, c'était pour qu'il fût parfait : car il fallait que le monde sensible 
contint des espèces d'animaux semblables et en pareil nombre à celles que contient le 
monde intelligible.

Trad. : Marie-Nicolas BOUILLET, Les Ennéades de Plotin. Paris, 1857 
Date : 11-05-2010

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002