Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Grec
Auteur Flavius Josèphe
Références Les Antiquités judaïques, I, 1
Sujet Dieu, Adam, Ève et l'expulsion du paradis
Descripteurs Dieu, Adam; Ève; arbre; sagesse; paradis; expulsion, serpent; âge d'or; prescriptions; vie bienheureuse; saveur; nudité; labeur; fuits; enfantement; parole; venin; ramper;
Hypertexte http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/intro.htm#flavius
Extrait Grec
(4)<40> ? d? t????? ?e?? t?? ?daµ?? ?a? t?? ???a??a t?? µ?? ????? f?t?? 
????e?e ?e?es?a?, t?? d? t?? f????se?? ?p??es?a?, p??e?p?? ??aµ????? ?p' 
a?t?? ??e???? ?e??s?µe???. <41> ?µ?f?????t?? d? ?at' ??e??? ?a???? t?? 
???? ?p??t?? ?f?? s??d?a?t?µe??? t? te ?d?µ? ?a? t? ???a??? f???e??? µ?? 
e??e? ?f' ??? a?t??? e?da?µ???se?? ?et? pepe?sµ????? t??? t?? ?e?? 
pa?a????µas??, <42> ???µe??? d? s?µf??? pe??pese?s?a? pa?a???sa?ta? 
??ape??e? ?a?????? t?? ???a??a ?e?sas?a? t?? f?t?? t?? f????se?? ?? a?t? 
????? e??a? t?? te t??a??? ?a? t?? ?a??? d?????s??, ?? ?e??µ???? a?t??? 
µa?????? ?a? µ?d?? ?p??e?p??ta t?? ?e??? d???e?? ß???. <43> ?a? pa?a????eta? 
µ?? ??t? t?? ???a??a t?? ??t???? t?? ?e?? ?ataf????sa?: ?e?saµ??? d? t?? 
f?t?? ?a? ?s?e?sa t? ?d?sµat? ?a? t?? ?daµ?? ???pe?se? a?t? ???sas?a?. <44> 
?a? s???es?? te a?t?? ?d? ?e??µ??µ???? ?a? t?? a?s????? ?pa????? ????te? 
s??p?? a?t??? ?pe?????: t? ??? f?t?? ???t?t?? ?a? d?a???a? ?p???e. f?????? 
??? ?a?t??? s???? ?s??pasa? ?a? ta?ta p?? t?? a?d??? p??ßa??µe??? µ????? 
?d????? e?da?µ??e?? ?? ?? p??te??? ?sp?????? e????te?. <45> t?? ?e?? d' e?? 
t?? ??p?? ?????t?? ? µ?? ?daµ?? p??te??? e?? ?µ???a? a?t? f??t?? s??e?d?? 
a?t? t?? ?d???a? ?pe???e?, t?? d? ?e?? ??????e t? p?att?µe??? ?a? t?? a?t?a? 
?p?????et?, d?' ?? p??te??? ?d?µe??? t? p??? a?t?? ?µ???? ??? fe??e? ta?t?? 
?a? pe???stata?. <46> t?? d? µ?d?? f?e???µ???? d?? t? s??????s?e?? ?a?t? 
pa?aß??t? t?? t?? ?e?? p??sta??? “???' ?µ?? µ??, e?pe? ? ?e??, ????st? pe?? 
?µ??, ?p?? ß??? e?da?µ??a ?a? ?a??? pa?t?? ?pa?? ß??sete µ?deµ?? 
?a???µe??? t?? ????? f???t?d?, p??t?? d' ?µ?? a?t?µ?t?? ?sa p??? ?p??a?s?? 
?a? ?d???? s??te?e? ?at? t?? ?µ?? ?????t?? p?????a? ????? ?µet???? p???? 
?a? ta?a?p???a?, ?? pa???t?? ????? te ??tt?? ??? ?? ?p????? ?a? t? ??? ?µ?? 
µa???? ?????t?. <47> ??? d' e?? ta?t?? µ?? t?? ???µ?? ???ß??sa? pa?a???sa? 
t?? ?µ?? ??t????: ?? ??? ?p' ??et? t?? s??p?? ??e??, <48> ???' ?p? s??e?d?t? 
p?????.” ?daµ?? d? pa??te?t? t?? ?µa?t?a? a?t?? ?a? pa?e???e? t?? ?e?? µ? 
?a?epa??e?? a?t? t?? ???a??a t?? ?e????t?? a?t??µe??? ?a? ????? ?p' a?t?? 
??apat??e?? ?µa?te??, ? d' a? ?at????e? t?? ?fe??. <49> ? d? ?e?? ?tt??a 
???a??e?a? s?µß????a? a?t?? ?e??µe??? ?pet??e? t?µ????, t?? ??? ????t? µ?? 
??d?? a?t??? ??ad?se?? a?t?µ?t?? e?p??, p????s? d? ?a? t??? ?????? 
t??ß?µ????? t? µ?? pa???e??, t?? d' ??? ????se??. ??a? d? t??et??? ?a? ta?? ?? 
?d???? ????d?s?? ????a?e?, ?t? t?? ?daµ?? ??? a?t?? ? ?f?? ???p?t?se t??t??? 
pa?a????saµ??? s?µf??a?? pe???ßa?e?. <50> ?fe??et? d? ?a? t?? ?f?? t?? 
f???? ????s?e?? ?p? t? ?a????e?? t? p??? t?? ?daµ?? ?a? ??? ??t???s?? ?p? 
t?? ???tta? a?t? p???µ??? ?p?de??a? ?????p??? ?a? ?p???µe??? ?at? t?? 
?efa??? f??e?? t?? p?????, ?? ?? ??e??? t?? te ?a??? t?? p??? ?????p??? 
?e?µ???? ?a? t?? te?e?t?? ??st?? t??? ?µ???µ????? ?s?µ????, p?d?? te a?t?? 
?p?ste??sa? s??es?a? ?at? t?? ??? ???sp?µe??? ?p???se. <51> ?a? ? µ?? ?e?? 
ta?ta p??st??a? a?t??? p?s?e?? µet?????e? t?? ?daµ?? ?a? t?? ??a? ?? t?? 
??p?? e?? ?te??? ??????.
 
Traduction française
4. <40> Dieu donc invita Adam et la femme à goûter de tous les végétaux, mais à 
s'abstenir de la plante de l'entendement, les prévenant que, s'ils y touchaient, ils 
s'attireraient la mort. A cette époque où tous les animaux parlaient une même langue, 
le serpent, vivant en compagnie d'Adam et de la femme, se montrait jaloux des 
félicités qu'il leur croyait promises, s'ils se conformaient aux prescriptions de Dieu, 
et, espérant qu'ils tomberaient dans le malheur en désobéissant, il engage 
perfidement la femme à goûter de la plante de l'entendement ; « on y trouve, disait-il, 
le moyen de discerner le bien et le mal » ; dès qu'ils le posséderaient, ils mèneraient 
une vie bienheureuse qui ne le céderait en rien à la vie divine. Il ébranle par ses 
mensonges la femme au point de lui faire négliger la recommandation de Dieu ; elle 
goûta de la plante, en apprécia la saveur et persuada à Adam d'en manger aussi. 
Alors ils se rendirent compte qu'ils étaient nus et que leur sexe était à découvert, et ils 
songèrent à se couvrir ; la plante, en effet, aiguisait l’intelligence. Aussi se couvrirent-
ils de feuilles de figuier, et, après s'en être fait une ceinture, ils crurent leur félicité 
plus grande puisqu'ils avaient trouvé ce qui leur manquait auparavant. Mais, comme 
Dieu entrait dans le jardin, Adam, qui jusqu'alors venait souvent converser avec lui, 
eut conscience de sa faute et se déroba. Dieu trouva son attitude étrange et lui 
demanda pourquoi, tandis que naguère il se plaisait à converser avec lui, il fuyait 
maintenant l'entretien et se détournait. Comme Adam ne disait mot, se sentant 
coupable d'avoir contrevenu à l'ordre divin, Dieu lui dit : « J'avais décidé que vous 
mèneriez une vie heureuse, à l'abri de tout mal, sans qu'aucun souci vous torturât 
l'âme ; tout ce qui contribue à la jouissance et au plaisir devait s'offrir spontanément à 
vous, de par une providence, sans labeur, sans souffrances pour vous ; avec ces 
avantages, la vieillesse ne vous aurait pas atteints rapidement, et une longue vie eût 
été votre partage. Mais voici que tu as outragé mon dessein en méprisant mes ordres 
; ce n'est pas par vertu que tu gardes le silence, c’est parce que ta conscience est 
troublée ». Adam cherchait à se disculper et priait Dieu de ne pas s'irriter contre lui ; 
il rejetait sa faute sur la femme, et disait qu'elle l'avait, par sa ruse, induit à pécher ; à 
son tour, la femme accusait le serpent. Dieu jugea Adam digne de punition pour 
avoir succombé à un conseil de femme ; il déclara que désormais pour eux la terre ne 
produirait plus rien d'elle-même et que, en retour d'un labeur acharné, parfois elle 
donnerait des fruits, parfois elle les refuserait. Quant à Eve, il la punit en lui 
infligeant l'enfantement et les souffrances qui l'accompagnent, parce que, s'étant 
laissée prendre aux tromperies du serpent, elle avait entraîné Adam dans le malheur. 
Il priva aussi le serpent de la parole, irrité de sa malice à l'égard d'Adam ; il lui 
mit du venin sous la langue le désigna comme un ennemi des hommes et ordonna 
qu'on le frappât à la tête, parce que c’est là que gît l'origine du mal qui a atteint les 
hommes et que c’est là aussi que ses adversaires lui porteront le plus aisément le 
coup mortel ; enfin il le condamna à n'avoir plus de pieds et à se traîner en se tordant 
sur la terre. Dieu, leur ayant infligé ces châtiments, fit sortir Adam et Eve du jardin et 
les transporta dans un autre lieu.

Trad. : Flavius Josèphe, Oeuvres complètes trad. en français sous la dir. de Théodore Reinach,
.... trad. de René Harmand,... ; révisée et annotée par S. Reinach et J. Weill.
Paris, E. Leroux, 1900-1932
Date : 23-03-2010

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002