Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Grec
Auteur Plutarque
Références Oeuvres morales - Consolation à Apollonius , p. 105 c-e
Sujet Homère et Hésiode à propos des deux jarres de Zeus et de Pandora
Descripteurs Homère; Hésiode; Zeus; jarres; biens; maux; Pandora;
Hypertexte http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/intro.htm#plu
Extrait Grec
?pe?f??? d? fa??eta? pe?? t?? pa?aµ???a? (105c) ? p???t?? e?d???µe??, 
p???sa? t?? ??????a ?????ta p??? t?? ???aµ?? ????ta ?p? ??t?a t?? ??t????  
ta?t??
???´ ??e d? ?at´ ??´ ??e? ?p? ??????, ???ea d´ ?µp??
?? ??µ? ?ata?e?s?a? ??s?µe? ????µe??? pe??
?? ??? t?? p????? p??eta? ???e???? ?????.
?? ??? ?pe???sa?t? ?e?? de????s? ß??t??s?,
??e?? ????µ?????? a?t?? d? t´ ???d?e? e?s?.
????? ??? te p???? ?ata?e?ata? ?? ???? ??de?
d???? ??a d?d?s?, ?a???, ?te??? d? ????.
? µ?? ?´ ?µµe??a? d?? ?e?? te?p????a????,
(105d) ????te µ?? te ?a?? ? ?e ???eta? ????te d´?s????
? d? ?e t?? ?????? d??, ??ß?t?? ????e
?a? ? ?a?? ß??ß??st?? ?p? ????a d?a? ??a??e?,
f??t? d´ ??te ?e??s? tet?µ???? ??te ß??t??s??.
? d? µet? t??t?? ?a? t? d??? ?a? t? ?????, ?a?t?? t?? ???s?? ??a???e???  
?a?t?? µa??t?? ?s??d??, ?a? ??t?? ?? p??? ?a?e???a? t? ?a??, t?? ?a?d??a?  
?????asa? ?p?fa??e? s?ed?sa? t? p????? ?p? p?sa? ??? ?a? ???atta?, ?????  
?de?
???? ???? ?e??ess? p???? µ??a p?µ´ ?fe???sa
(105e) ?s??da?´? ?????p??s? d? µ?sat? ??dea ?????.
????? d´ a?t??? ??p?? ?? ?????t??s? d?µ??s??
??d?? ?µe??e p???? ?p? ?e??es??, ??d? ???a?e
???pt?? p??s?e? ??? ?p???aße p?µa p?????.
???a d? µ???a ????? ?at´ ?????p??? ?????ta?.
??e?? µ?? ??? ?a?a ?a???, p?e?? d? ???assa.
???s?? d´ ?????p??s?? ?f´ ?µ??? a? d´ ?p? ???t?
a?t?µat?? f??t?s?, ?a?? ???t??s? f????sa?
s???, ?pe? f???? ??e??et? µ?t?eta ?e??.

Traduction française
(105c) Homère me paraît posséder singulièrement le talent de consoler, comme on le  
voit dans le discours qu'Achille tient à Priam, qui vient racheter le corps de son fils : 
Prends un siège, vieillard, et calme tes douleurs. 
Faisons trêve un moment à d'inutiles pleurs. 
Les dieux coulant leurs jours dans une paix heureuse, 
Destinent aux humains une course orageuse. 
A la porte des cieux deux tonneaux sont placés : 
Par eux du l'univers les destins sont réglés. 
L'un des plus riches dons est la source féconde; 
L'autre verse les maux qui désolent le monde. 
Le mortel qui des deux reçoit également, 
(105d) A de biens et de maux un mélange constant ; 
Du funeste tonneau quand la seule influence 
Répand sur nous les maux, quelle affreuse existence! 
Également proscrits des hommes et des dieux, 
L'opprobre et le malheur nous suivent en tous lieux. 
Le poète le plus près d'Homère, et par le temps et par la gloire, Hésiode, qui se  dit le disciple 
des Muses, suppose aussi que tous les maux étaient renfermés dans 
une urne, et que Pandore l'ayant ouverte, ils se répandirent en foule sur tout 
l'univers. 
Elle découvre l'urne : à l'instant de son sein 
Des maux les plus affreux il s'échappe un essaim. 
(105e) Seulement sur les bords de l'urne refermée, 
L'espérance s'arrête. Elle nous est restée 
Pour compenser au moins tant de chagrins amers, 
Qui versent leur poison sur la terre et les mers ; 
Surtout pour adoucir ces tristes maladies 
Qui, de notre honneur cruelles ennemies, 
Et la nuit et le jour saisissent notre corps, 
Et viennent en silence entasser tant de morts. 
(Jupiter leur ôta la parole et la voix).

Trad. : abbé RICARD, Oeuvres complètes de Plutarque - Oeuvres morales. 
T. IV , Paris, Lefèvre, 1844
Date : 05-10-2009

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002