Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Grec
Auteur Grégoire de Nysse
Références Traité de la virginité, IV, 7
Sujet Personne ne possède l'objet de son désir éternellement
Descripteurs homme; désir; jeunesse; vieillesse; beauté; vigueur juvénile; force; richesse;
Hypertexte http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/intro.htm#Gregoire_nysse
Extrait Grec
??? ??? ?st? t?? p??spa????t? t??? t?? ?? t? ß?? t??t? d?? t????? ??e?? t? 
p????µe???; ?? t?? µ???sta sp??da??µ???? e?sae? pa?aµ??e? t????t??; ???a 
?e?t?t?? ??µ?; ??? d???µe?? ? µ??f?? e?µ????a; ??? p???t??; ???a d??a; ??? 
d??aste?a; ?? p??ta t? t??a?ta µ????? ????sa?ta ?????? p???? ?pe???? ?a? 
p??? t?? ??a?t?a? ?p???µ?a? µet?pese; ??? ??eß?? d?? pa?t?? t? ?e?t?t?;
???? d????ese d?? t????? ? d??aµ??; ?? d? t?? ??????? ????? ??´ ???? ?a? a?t?? 
t?? ?at? t? ?a? p??fa???µ???? ???µ???te??? ? f?s?? ?p???se; ?? µ?? ?e 
??a? ?p??aß??s?? ?ß??st?se, ?a? µ????? ?pa???sa?ta ?????? p????
???ß?se, ?a? p???? ?pe????, ?a? p???? ???µ?se, ?a? t? ??? ?????? ?a? e?? 
???ta ?de??e. ?? d? ?????p???? ????? ?pa? ? f?s?? ?at? t? ?a? t?? ?e?t?t?? 
de??asa e?ta ?p?sßese, t? ?e?µ??? t?? ????? ??afa??sasa.
 
Traduction française
Comment celui qui est passionnement attaché à l'une des choses de cette vie peut-il 
posséder jusqu'à la fin l'objet de son désir? Parmi les biens, qui suscitent le plus 
d'ardeur, lequel demeure à jamais tel qu'il est? Quelle vigueur juvénile ? Quel don 
heureux de force et de beauté? Quelle richesse? Quelle gloire? Quelle puissance? 
Est-ce que toutes ces choses, après avoir fleuri un peu de temps, ne se sont pas 
écoulées, pour prendre dans leur ruine un surnom contraire? Qui a passé sa vie 
entière dans la jeunesse? À quoi la force a-t-elle été capable de résister jusqu'à la fin? 
La fleur de la beauté, est-ce que la nature ne l'a pas faite plus éphémère que les fleurs 
mêmes qui apparaissent au printemps? Celles-ci du moins ont poussé des rejetons à 
la saison suivante, et, après avoir perdu leurs fleurs pour un peu de temps, de 
nouveau ont retrouvé leur jeunesse, puis de nouveau s'en sont allées, puis de 
nouveau ont retrouvé leur somptuosité et montré pour une nouvelle année encore 
leur beauté de maintenant. Mais la fleur humaine, après l'avoir montrée une seule 
fois, au printemps de la jeunesse, la nature l'éteint ensuite, en la faisant disparaître 
dans l'hiver de la vieillesse.

Trad. : (Michel Aubineau, Grégoire de Nysse, Traité de la virginité, 1921 ?)  
(trad. reprise à http://www.catho.org/)
Date : 25-05-2009

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002