Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Grec
Auteur Élien
Références Histoires diverses, III, 18
Sujet Le Silène à propos du territoire des Méropes où coulent les fleuves Chagrin et Plaisir
Descripteurs Silène; Méropes; fleuves; Chagrin; Plaisir; l'oubli; les larmes;
Hypertexte http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/intro.htm#Elien
Extrait Grec
… µ???p?? t??a? ??t? ?a???µ????? ?????p??? ???e?? pa?´ a?t??? ?f? p??e?? 
 p????? ?a? µe???a?, ?p´ ?s??t? d? t?? ???a? a?t?? t?p?? e??a? ?a? 
???µ??es?a? ???st??, ??????a? d? ??sµat?, ?ate???f?a? d? ??te ?p? s??t??? 
??te ?p? f?t??, ???a d? ?p??e?s?a? ?????µat? µeµ??µ???? ???e??. d?? d? 
p?taµ??? pe?? t??t?? t?? t?p?? ?e??, ?a? t?? µ?? ?d???? ?a?e?s?a? t?? d? 
??p??? ?a? pa?´ ???te??? t??t?? ?st????a? d??d?a t? µ??e???  p?at???? 
µe?????. f??e?? d? ?a?p??? t? µ?? pa?? t?? t?? ??p?? p?taµ?? t??a?t?? 
????ta? t?? f?s??. ??? t?? a?t?? ?p??e?s?ta?, t?s??t?? ??ß???e?  da?????, 
?ste ?atat??es?a? p??ta t?? ?a?t??  ß??? t?? ???p?? ???????ta, ?a? ??t? 
te?e?t??. t? d? ?te?a t? pa?apef???ta t? t?? ?d???? p?taµ? ??t?pa??? 
??f??e?? ?a?p??. ?? ??? ?? ?e?s?ta? t??t??,  t?? µ?? ????? t?? p??te??? 
?p???µ??? pa?eta?,  ???? ?a? e? t?? ??a ?a? a?t?? ?aµß??e? ?????, ?a? ???eta? 
?at? ß?a?? ?e?te??? ?a? t?? f?a???sa? ?????a? ?a? t?? ?d? d?e????sa? 
??a?aµß??e? ?p?s?. t? µ?? ??? ???a? ?p?????a? ?p? t?? ??µ?? ?p?st??fe?, 
 e?ta ?p? t?? t?? µe??a???? ?????a? ??a???e?,  e?ta pa?? ???eta?, e?ta ß??f??, 
?a? ?p? t??t??? ??a?a????.
Traduction française
Dans ce pays, dit-il, [le Silène]  des hommes qu'on distingue par le nom de Méropes, 
sont maîtres de plusieurs grandes villes : sur les confins du territoire qu'ils habitent 
est un lieu appelé Anoste (sans retour), qui ressemble à un gouffre, et n'est ni éclairé, 
ni ténébreux; l'air qui forme son atmosphère, est mêlé d'un rouge obscur. Deux 
fleuves coulent aux environs; le fleuve Plaisir, et le fleuve Chagrin, c'est ainsi qu'on 
les nomme : leurs bords sont couverts d'arbres, de la hauteur d'un grand platane. 
Ceux qui croissent sur les bords du fleuve Chagrin, produisent des fruits d'une telle 
qualité, que quiconque en a goûté, verse tant de larmes qu'il s'épuise, et meurt enfin, 
après avoir passé ses jours dans la douleur. Les arbres qui ombragent l'autre fleuve, 
portent des fruits d'une qualité toute différente : celui qui en mange, sent tout à coup 
son âme débarrassée des passions qui l'agitaient; s'il a aimé, il en perd le souvenir. 
Il rajeunit par degrés, en repassant par tous les âges de la vie, qu'il avait laissés 
derrière lui : de la vieillesse il revient à l'âge mur, de celui-ci à l'adolescence, ensuite à 
la puberté; il finit par devenir enfant; puis il meurt."

Trad. : Bon-Joseph DACIER, ELIEN, Histoires diverses. Paris, Delalain, 1827
Date : 27-03-2007

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002