Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Latin
Auteur Aulu-Gelle
Références Les Nuits attiques, VII, 8
Sujet Alexandre le Grand et Scipion l'Africain ont une même retenue vis-à-vis de femmes prises à l'ennemi
Descripteurs Alexandre le Grand; Darius; Scipion l'Africain; Espagne;
Hypertexte http://agoraclass.fltr.ucl.ac.be/concordances/intro.htm#aulu
Extrait Latin
Apion, Graecus homo, qui g-Pleistoneikes appellatus est, facili atque alacri facundia 
fuit. 2 Is cum de Alexandri regis laudibus scriberet: "Victi" inquit "hostis uxorem, 
facie incluta mulierem, uetuit in conspectum suum deduci, ut eam ne oculis quidem 
suis contingeret." 3 Lepide igitur agitari potest, utrum uideri continentiorem par sit 
Publiumne Africanum superiorem, qui Carthagine ampla ciuitate in Hispania 
expugnata uirginem tempestiuam forma egregia, nobilis uiri Hispani filiam, captam 
perductamque ad se patri inuiolatam reddidit, an regem Alexandrum, qui Darii regis 
uxorem eandemque eiusdem sororem proelio magno captam, quam esse audiebat 
exsuperanti forma, uidere noluit perducique ad sese prohibuit.
Traduction française
Le Grec Apion, surnommé Plistonicès avait un style vif et facile. Il dit, en faisant 
l'éloge d'Alexandre : « Ce prince défendit qu'on amenât en sa présence la femme de 
l'ennemi qu'il venait de vaincre, et cette femme était d'une beauté remarquable, pour 
éviter à sa pudeur même l'affront d'un regard » Il me semble à ce sujet, que ce serait 
une belle question à traiter, de savoir lequel des deux a été le plus chaste, de P. 
Scipion qui, après la prise de Carthagène, ville importante d'Espagne, rendit 
intacte et pure à son père une jeune fille nubile, d'une grande beauté et d'une illustre 
naissance, qui avait été conduite dans la tente du général ou du roi Alexandre, qui, 
après une grande victoire défendit qu'on lui présentât la sœur et l'épouse de Darius, 
tombée en son pouvoir, et dont il avait entendu vanter la beauté.

Trad. : M. Charpentier - M. Blanchet, Oeuvres complètes d'Aulu-Gelle, 
Deux tomes. Paris, Garnier, 1927 (?) - Bibliothèque latine française n°31
Date : 16-03-2007

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002