Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Latin
Auteur Dictys de Crète
Références Ephémérides de la guerre de Troie, I, 21
Sujet En Aulide, Iphigénie n'est pas sacrifiée...
Descripteurs Iphigénie; Clytemnestre; Agamemnon; Aulide; Aulis; sacrifice; Ulysse; Achille;
Hypertexte http://agoraclass.fltr.ucl.ac.be/concordances/intro.htm
Extrait Latin
[1,21] CAPUT XXI.
Interim uirginem Ulisses et Menelaus cum Calchante, quibus id negotium 
datum erat, remotis procul omnibus, sacrificio adornant : quum ecce dies 
foedari, et coelum nubilo tegi coepit : dein repente tonitrua, corusca 
fulmina, praeterea terrae marisque ingens motus, atque ad postremum 
confusione aeris ereptum lumen. Neque multo post imbrium atque grandinis 
uis magna praecipitata. Inter quae tam tetra, nulla requie tempestatis, 
Menelaus cum his qui sacrificium curabant, metu atque hesitatione diuersus 
agebatur : terreri quippe primo subita caeli permutatione, idque signum 
diuinum credere : dein, ne coeptum omitteret, detrimento militum 
commoueri. Igitur inter tantam animi dubitationem, uox quaedam luco 
emissa, aspernari numen sacrificii genus, et ob id abstinendum a corpore 
uirginis; misereri namque eius deam : caeterum pro tanto facinore, satis 
poenarum Agamemnoni ab coniuge eius post Troianam uictoriam comparatum : 
itaque curarent id, quod in uicem uirginis oblatum animaduerterent, 
immolare. Dein coepere uenti atque fulmina, aliaque quae in magno coeli 
motu oriri solent, consenescere.
Traduction française
[1,21] CHAPITRE XXI.
Cependant Ulysse, Ménélas et Calchas, auxquels le soin du sacrifice était 
confié, font écarter les témoins, et préparent tout ce qu'il faut pour la 
cérémonie. Tout-à-coup le jour s'obscurcit, le ciel se couvre de nuages, 
la foudre gronde, l'éclair brille, la mer s'émeut, et dans cette confusion 
des éléments, la lumière fait place à une profonde nuit ; un torrent de 
pluie ; une grêle épaisse se précipitent sur la terre. Au milieu de 
cette tempête affreuse, dont la continuité redoublait l'horreur, Ménélas 
et ses deux collègues interdits, restent suspendus entre la crainte et le 
désir de poursuivre leur entreprise. Ce changement subit du ciel les 
épouvante; ils croient y reconnaître la volonté des dieux; d'un autre 
côté, le salut de l'armée leur commande d'achever. Pendant qu'ils hésitent 
ainsi, une voix sortie du fond du bois leur défend de tremper leurs mains 
dans le sang d'Iphigénie, leur dit que la déesse rejette une pareille 
offrande, qu'elle a porté sur sa jeunesse un regard de compassion; 
qu'Agamemnon, vainqueur de Troie et de retour dans sa patrie, sera un jour 
cruellement puni de son impiété par sa femme elle-mème; qu'en 
conséquence ils doivent aviser aux moyens de substituer à la princesse une 
autre victime. Dès ce moment, les vents commencent à s'apaiser, la foudre ne se 
fait plus entendre, et les agitations excitées dans le ciel s'affaiblissent par degrés.

Trad. : N. L. ACHAINTRE, Histoire de la guerre de Troie attribuée à Dictys de Crète. 
Paris, Brunot-Labbe, 1813.
Date : 22-02-2007

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002