Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Latin
Auteur Augustin
Références La Cité de Dieu, XVIII, 23
Sujet Lactance et les prédictions de la sibylle
Descripteurs Lactance; sibylle; prédictions, Érythra; Cumes;
Hypertexte http://agoraclass.fltr.ucl.ac.be/concordances/intro.htm#augustin
Extrait Latin
Inserit etiam Lactantius operi suo quaedam de Christo uaticinia Sibyllae, quamuis 
non exprimat cuius. Sed quae ipse singillatim posuit, ego arbitratus sum coniuncta 
esse ponenda, tamquam unum sit prolixum, quae ille plura commemorauit et breuia. 
"In manus , inquit, infidelium postea ueniet; dabunt autem Deo alapas 
manibus incestis et inpurato ore exspuent uenenatos sputus; dabit uero ad uerbera 
simpliciter sanctum dorsum. Et colaphos accipiens tacebit, ne quis agnoscat, quod 
uerbum uel unde uenit, ut inferis loquatur et corona spinea coronetur. Ad cibum 
autem fel et ad sitim acetum dederunt; inhospitalitatis hanc monstrabunt mensam. 
Ipsa enim insipiens tuum Deum non intellexisti, ludentem mortalium mentibus, sed 
 spinis coronasti et horridum fel miscuisti. Templi uero uelum scindetur; et 
medio die nox erit tenebrosa nimis in tribus horis. Et morte morietur tribus diebus 
somno suscepto; et tunc ab inferis regressus ad lucem ueniet primus resurrectionis 
principio reuocatis ostenso."
Traduction française
Lactance aussi a inséré dans son ouvrage certaines prédictions de la sibylle sur Jésus-
Christ. Il ne dit pas quelle est cette sibylle; mais ces citations éparses chez lui, courtes 
et fréquentes, j'ai cru devoir les réunir pour en former un tout plus étendu.
« Il tombera, dit la Sibylle, entre les mains injustes des infidèles; leurs mains 
incestueuses donneront des soufflets à Dieu, et leur bouche impure le couvrira d'une 
salive empoisonnée. Lui se contentera de présenter aux verges son dos innocent. Il 
recevra des soufflets en silence, afin que nul ne reconnaisse quel Verbe il est, d'où il 
vient, afin qu'il parte aux Enfers et soit couronné de la couronne d'épines. Ils 
présentent le fiel à sa faim, et à sa soif, le vinaigre; ils dressent un festin 
d'inhospitalité. Insensée! tu n'as pas reconnu ton Dieu qui se joue de la raison 
des mortels, et tu l'as couronné d'épines, et tu l'abreuves d'un fiel amer! Le voile du 
Temple se déchire, et, au milieu du jour, une ténébreuse nuit de trois heures se 
répand. Il meurt de mort et s'endort d'un sommeil de trois jours. Et revenu des 
Enfers, le premier, il reparaît à la lumière, il montre en lui-même aux élus les 
prémices de la résurrection. »

Trad. : L. Moreau, La Cité de Dieu de Saint Augustin.  
Tome troisième, Paris, Lecoffre, 1853
Date : 21-11-2006

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002