Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Grec
Auteur Athénée de Naucratis
Références Les Deipnosophistes, XIV, ch. 18
Sujet Polybe et le lotus de Libye
Descripteurs Polybe; lotus; Libye; figuier; fruit; esclaves; hommes libres; noyau; Mégalopolis; feuille; arbre; rhamnus; baie; myrte; olive; aliment; figue; datte;
Hypertexte http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/intro.htm#athenee
Extrait Grec
t? pa?ap??s?a t??? pe?? t?? ???d?t?? ?st??e? pe?? t?? ?? ??ß?? ?a???µ???? 
??t?? a?t?pt?? ?e??µe??? ? ?e?a??p???t?? ????ß??? ?? t? ?ß? t?? ?st?????
????? ??t???  ’?st? d? t? d??d??? ? ??t?? ?? µ??a, t?a?? d? ?a? ??a???de?, ??e? 
d? f????? ?????? pa?ap??s??? t? ??µ??, µ????? ßa??te??? ?a? p?at?te???. 
? d? ?a?p?? t?? µ?? ????? ?µ???? ?st?? ?a? t? ???? ?a? t? µe???e? ta?? ?e??a?? 
µ??t?s? ta?? tete?e??µ??a??, a??a??µe??? d? t? µ?? ???µat? ???eta? f????????, 
t? d? µe???e? ta?? ??????a?? ??a?a?? pa?ap??s???, p????a d? ??e? te???? 
µ?????. ?p?? d? pepa???, s??????s? ?a? t?? µ?? t??? ????ta?? µet? ???d??? 
???a?te? s?tt??s?? e?? ???e?a, t?? d? t??? ??e??????? ??e???te? t?? p????a 
s??t???as?? ?sa?t?? ?a? s?te???ta? t??t??. ?st? d? t? ß??µa pa?ap??s???
s??? ?a? f??????ßa????, t? d? e??d?? ß??t???.
 
Traduction française
Polybe de Mégalopolis, témoin oculaire, parle presque comme Hérodote, lv. 12. de 
ses Histoires, au sujet de l'arbre qu'on appelle lotus en Libye. « Le lotus, dit-il, est un 
arbre qui ne vient pas haut; son branchage est rude et épineux, sa feuille est verte, 
analogue à celle du rhamnus plus petite, cave et plus large: le fruit est d'abord 
presque de la même couleur et de la même grandeur que les baies de myrtes blancs, 
parvenues à leur grosseur ; mais à mesure qu'il augmente en volume, il prend une 
teinte cramoisie, et acquiert la grosseur des olives rondes; le noyau en est cependant 
fort petit. Lorsqu'il est mûr, on le cueille et on le triture avec du gruau, pour le tasser 
ainsi dans des sacs, et on le réserve pour la nourriture des esclaves ; on ôte le noyau à 
celui qui doit servir d'aliment aux gens libres, et on l'arrange de même pour le 
garder. Cet aliment a presque la saveur de la figue et de la datte ; mais l'odeur 
en est plus agréable.

Trad. : Lefebvre de Villebrune, Banquet des savans par Athénée. Paris, Lamy, 1789      
 
Date : 20-04-2010

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002