Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Grec
Auteur Clément d'Alexandrie
Références Les Stromates, V, 4
Sujet Du système des lettres et des représentations en Égypte
Descripteurs Égypte; lettres; représentatios; épistolographique; hiératique; hiéroglyphes; alphabet; kyriologique; symbolique; allégorie; images; anaglyphes; allusions; serpent; scarabée;
Hypertexte http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/intro.htm#Clement_Alexandrie
Extrait Grec
??t??a ?? pa?´ ????pt???? pa?de??µe??? p??t?? µ?? p??t?? t?? ????pt??? 
??aµµ?t?? µ???d?? ??µa??????s?, t?? ?p?st?????af???? ?a???µ????? 
de?t??a? d? t?? ?e?at????, ? ????ta? ?? ?e????aµµate??? ?st?t?? d? ?a? 
te?e?ta?a? t?? ?e?????f????, ?? ? µ?? ?st? d?? t?? p??t?? st???e??? 
???????????, ? d? s?µß?????. t?? d? s?µß?????? ? µ?? ????????e?ta? ?at? 
µ?µ?s??, ? d´ ?spe? t??p???? ???feta?, ? d? ??t????? ???????e?ta? ?at? t??a? 
a????µ???. ????? ???? ????a? ß????µe??? ?????? p????s?, se????? d? s??µa 
µ???e?d?? ?at? t? ??????????µe??? e?d??. ???p???? d? ?at´ ???e??t?ta 
µet????te? ?a? µetat????te?, t? d´ ??a???tt??te?, t? d? p???a??? 
µetas??µat????te? ?a??tt??s??. t??? ???? t?? ßas????? ?pa?????, 
?e??????µ????? µ????? pa?ad?d??te?, ??a???f??s? d?? t?? ??a???f??.
??? d? ?at? t??? a????µ??? t??t?? e?d??? de??µa ?st? t?de? t? µ?? ??? t?? 
????? ?st??? d?? t?? p??e?a? t?? ????? ?fe?? s?µas?? ?pe??a???, t?? d? 
????? t? t?? ?a??????, ?pe?d? ?????te??? ?? t?? ß?e?a? ????? s??µa 
p?as?µe??? ??t?p??s?p?? ?????de?. fas? d? ?a? ???µ???? µ?? ?p? ???, 
??te??? d? t?? ?t??? tµ?µa t? ???? t??t? ?p?? ??? d?a?t?s?a? spe?µa??e?? te 
e?? t?? sfa??a? ?a? ?e???? ?a? ????? ????a??? µ? ???es?a?.
???te? ???, ?? ?p?? e?pe??, ?? ?e?????sa?te? ß??ßa??? te ?a? ?????e? t?? µ?? 
????? t?? p?a?µ?t?? ?pe????a?t?, t?? d? ????e?a? a????µas? ?a? s?µß????? 
????????a?? te a? ?a? µetaf??a?? ?a? t????t??? t?s? t??p??? pa?aded??as??, ...
 
Traduction française
Dans l'éducation égyptienne, le disciple commence par apprendre le système des 
lettres égyptiennes, que l'on nomme Epistolographiques ; vient ensuite le système 
des lettres hiératiques, à l'usage des prêtres qui écrivent sur les choses sacrées; on 
achève par le système des Hiéroglyphiques. Ces dernières se divisent en deux 
classes; les unes sont élémentaires et destinées à exprimer par les lettres de 
l'alphabet le sens propre des mots; on les nomme Kyriologiques ; les autres sont 
appelées Symboliques. La méthode Symbolique se subdivise en trois espèces : 
l'une représente les objets au propre par imitation ; l'autre les exprime d'une manière 
figurée ; la troisième se sert entièrement d'allégories exprimées par certaines 
énigmes. Ainsi, dans l'espèce kyriologique les Égyptiens veulent-ils écrire le soleil, ils 
font un cercle; la lune, ils tracent la figure d'un croissant? Dans la méthode figurée, 
changeant et détournant les objets par voie d'analogie, ils les représentent soit en 
modifiant leur image, soit en lui faisant subir divers genres de transformation. C'est 
ainsi qu'ils emploient les anaglyphes, ou bas-reliefs, quand ils veulent transmettre les 
louanges de leurs rois sous forme de mythes religieux. 
Voici un exemple de la troisième espèce qui met en usage les allusions énigmatiques. 
Les Égyptiens figurent les autres astres par le corps d'un serpent à cause de 
l'obliquité de leur marche ; mais ils représentent le soleil sous la forme d'un scarabée, 
parce que cet insecte, après avoir pétri en masse circulaire la fiente du bœuf, la roule 
sur lui-même par un mouvement rétrograde. Ils croient qu'il passe six mois sous la 
terre et qu'il vit sur la surface du sol le reste de l'année. Ils ajoutent qu'il injecte dans 
le sphéroïde formé par lui un germe spermatique, qu'il se reproduit par cette voie. et 
qu'il ne naît aucun scarabée femelle.
Pour le dire eu un mot, tous ceux qui ont traité des mystères divins, qu'ils soient 
Grecs, ou qu'ils soient Barbares, ont pris soin de dérober aux yeux du vulgaire les 
vrais principes des choses. Il n'ont transmis la vérité à la multitude qu'enveloppée 
d'énigmes, de symboles, d'allégories, de métaphores et de mille autres figures analogues.

Trad. : Antoine Eugène de Genoude, Les Pères de l'Église, t. V, Paris, 1839
 
Date : 10-03-2010

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002