Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Grec
Auteur Aristophane
Références Les Oiseaux, vers 481 - 492
Sujet Aristophane cite le coq pour preuve de ce que les oidseaux auraient règné, jadis, sur les hommes
Descripteurs oiseaux; coq; Perses; hommes; règne; oiseau persan; tiare;
Hypertexte http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/intro.htm#Aristophane
Extrait Grec
481 (??ST??????S)  ?? d´ ???? ?e?? t????? ????? t?? ?????p?? t? pa?a???,
482 ???´ ?????e?, ??ßas??e???, p???´ ?st? te?µ???a t??t??.
483 ??t??a d´ ?µ?? p??t´ ?p?de??? t?? ??e?t????´, ?? ?t?????e?
484 ???? te ?e?s?? p??t?? p??t?? ?a?e??? ?a? ?e?aß????,
485 ?ste ?a?e?ta? ?e?s???? ????? ?p? t?? ????? ?t´ ??e????.
486 (????????S)  ??? ta?t´ ??´ ???? ?a? ??? ?spe? ßas??e?? ? µ??a? d?aß?s?e?
487 ?p? t?? ?efa??? t?? ???ßas?a? t?? ??????? µ???? ?????.
488 (??ST??????S)  ??t? d´ ?s??? te ?a? µ??a? ?? t?te ?a? p????, ?st´ ?t? ?a? ???
489 ?p? t?? ??µ?? t?? t?t´ ??e????, ?p?ta? µ???? ??????? ?s?,
490 ??ap?d?s?? p??te? ?p´ ?????, ?a????, ?e?aµ??, s????d??a?,
491 s??t??, ßa?a???, ??f?taµ??ß??, t???e?t????asp?d?p?????
492 ?? d? ßad?????´ ?p?d?s?µe??? ???t??. 
Traduction française
(PISTHÉTÈRE) Que ce ne soient pas les dieux, mais les oiseaux qui, jadis, aient régné 
sur les hommes, on en a beaucoup de preuves. Et tout d'abord je vous citerai le coq 
qui, le premier, a été chef et souverain de tous les Perses, avant Darius et Mégabyze : 
aussi l'appelle-t-on l'oiseau persan, à cause de cette antique souveraineté.
(486) (EUELPIDE) C'est donc pour cela qu'aujourd'hui même, il marche comme le 
Grand Roi, la tête couronnée, seul entre les oiseaux, de la tiare droite.
(PISTHÉTÈRE) Il avait alors tant de vigueur, de grandeur et de puissance, 
qu'aujourd'hui encore, par un effet de son ancienne force, dès qu'il fait entendre son 
chant matinal, tous courent à l'ouvrage, forgerons, potiers, corroyeurs, cordonniers, 
baigneurs, boulangers, armuriers, tourneurs de lyres et de boucliers: ils se chaussent 
et vont au travail quand la nuit dure encore.

Trad. : Eugène TALBOT, Aristophane. Paris, A. Lemerre, 1897
 
Date : 27-10-2009

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002