Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Grec
Auteur Euripide
Références Hécube : vers 342 - 378
Sujet Polyxène à Ulysse : vivre dans l'opprobre est un fardeau insupportable
Descripteurs Polyxène; Ulysse; esclave; roi; Phrygie; libre; bonheur; outrage; mort;
Hypertexte http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/intro.htm#Euripide
Extrait Grec
342 (????????) ??? ?´, ?d?sse?, de???? ?f´ e?µat??
343 ???pt??ta ?e??a ?a? p??s?p?? ?µpa???
344 st??f??ta, µ? s?? p??s???? ?e?e??d??.
345 ???se?? p?fe??a? t?? ?µ?? ???s??? ??a?
346 ?? ???µa? ?e t?? t´ ??a??a??? ?????
347 ?a?e?? te ????????´? e? d? µ? ß????s?µa?,
348 ?a?? fa???µa? ?a? f???????? ????.
349 t? ??? µe de? ???; ?? pat?? µ?? ?? ??a?

[350] F????? ?p??t??? t??t? µ?? p??t?? ß???.
351 ?pe?t´ ????f??? ??p?d?? ?a??? ?p? 
352 ßas??e?s? ??µf?, ????? ?? sµ????? ??µ??
353 ?????´, ?t?? d?µ´ ?st?a? t´ ?f???µa?.
354 d?sp???a d´ ? d?st???? ?da?a?s?? ?,
355 ???a??? pa??????? t´ ?p?ß?ept?? µ?ta,
356 ?s? ?e??s? p??? t? ?at?a?e?? µ????.
357 ??? d´ e?µ? d????. p??ta µ?? µe t????µa
358 ?a?e?? ???? t???s?? ??? e????? ???
359 ?pe?t´ ?s?? ?? desp?t?? ?µ?? f???a?
360 t????µ´ ??, ?st?? ??????? µ´ ???seta?,
361 t?? ??t???? te ??t???? p????? ??s??,
362 p??s?e?? d´ ??????? s?t?p???? ?? d?µ???
363 sa??e?? te d?µa ?e???s?? t´ ?fest??a?
364 ??p??? ????sa? ?µ??a? µ´ ??a???se??
365 ???? d? t?µ? d????? ???t?? p??e?
366 ??a?e?, t??????? p??s?e? ????µ??a.
367 ?? d?t´? ?f??µ´ ?µµ?t?? ??e??????
368 f????? t?d´, ??d?? p??st??e??´ ?µ?? d?µa?.
369 ??´ ??? µ´, ?d?sse?, ?a? d????asa? µ´ ?????
370 ??t´ ??p?d?? ??? ??te t?? d???? ???
371 ???s?? pa?´ ?µ?? ?? p?t´ e? p???a? µe ???.
372 µ?te?, s? d´ ?µ?? µ?d?? ?µp?d?? ?????
373 ?????sa µ?d? d??sa, s?µß????? d? µ??
374 ?a?e?? p??? a?s???? µ? ?at´ ???a? t??e??. 
375 ?st?? ??? ??? e???e ?e?es?a? ?a???
376 f??e? µ??, ???e? d´ a????´ ??t??e?? ??????
377 ?a??? d´ ?? e?? µ????? e?t???ste???
378 ? ???? t? ??? ??? µ? ?a??? µ??a? p????. 
Traduction française
POLYXÈNE. 
(342) Je te vois, Ulysse, retirer ta main et détourner ton visage, de peur d'être touché 
par moi. Ne crains rien, tu n'as pas à redouter mes supplications : je te suivrai, et 
pour obéir à la nécessité, et parce que je désire la mort. Avoir d'autres sentiments, ce 
serait me montrer une femme timide et attachée à la vie; et comment pourrais-je 
vivre, 
[350] moi qui eus pour père le roi de la Phrygie entière? Tel fut le début de ma vie ; 
ensuite je fus nourrie des plus belles espérances, fiancée à des rois qui se disputaient 
l'honneur de me recevoir dans leurs palais. Infortunée, j'étais reine parmi les femmes 
troyennes, distinguée entre toutes les jeunes vierges, égale enfin aux déesses, hors la 
condition de mourir; et maintenant je suis esclave !... Ce nom seul me fait aimer la 
mort, ce nom auquel je ne suis point faite. Je tomberais entre les mains d'un maître 
cruel ! il achèterait à prix d'argent la sœur  d'Hector et de tant de héros ! il me 
contraindrait à faire le pain, à balayer la maison, à manier la navette 
et à passer mes jours dans la douleur ; et un vil esclave souillerait ma couche, 
autrefois jugée digne des rois ! Non, certes; je renonce à cette lumière, libre jusqu'au 
dernier moment, et j'offre mon corps à Pluton. Ulysse, conduis-moi au lieu de mon 
supplice : je ne vois désormais ni espoir ni chance de bonheur pour nous ! Et toi, ma 
mère, ne dis rien, ne fais rien pour apporter obstacle à ma résolution; conseille-moi 
plutôt de mourir avant de subir des outrages indignes de ma naissance. Celui qui n'a 
pas l'habitude du malheur le supporte avec peine, et courbe difficilement sa tête sous 
le joug. La mort est alors bien préférable à la vie ; car vivre dans l'opprobre est un 
fardeau insupportable.

Trad. : M. ARTAUD, Tragédies d'Euripide. Paris, Charpentier, 1842  
Date : 28-09-2009

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002