Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Grec
Auteur Basile de Césarée
Références Homélie VIII sur l'Hexaëméron, 4
Sujet Des abeilles et de leur roi (reine)
Descripteurs abeilles; roi; reine; gouvernement; communauté; peuple; principauté; hérédité; flatterie; délices; nature; grandeur; caractère;
Hypertexte http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/intro.htm#Basile
Extrait Grec
?st? d? t??a ?a? p???t??? t?? ??????, e?pe? p???te?a? ?d???, t? p??? ?? p??a? 
?????? s???e?e?? t?? ?????e?a? t?? ?a?´ ??ast??, ?? ?p? t?? µe??ss?? ?? t??
?d??. ?a? ??? ??e???? ????? µ?? ? ????s??, ????? d? ? pt?s??, ???as?a d? p??t?? 
µ?a? ?a? t? µ???st??, ?t? ?p? ßas??e? ?a? ta?????? t??? t?? ????? ?pt??ta?, ??
p??te??? ?atade??µe?a? ?p? t??? ?e?µ??a? ???e??, p??? ?? ?d?s? ?at???a?ta 
t?? ßas???a t?? pt?se??. ?a? ?st?? a?ta?? ?? ?e???t???t?? ? ßas??e?? 
(p??????? ??? ????s?a d?µ?? t?? ?e???st?? e?? ????? p??est?sat?), ??d? 
?????t?? ???? t?? ????s?a? (?????? ??? a? s??t???a? t?? ?????? ?p? t?? 
p??t?? ?s?at?? p??????? t? ???t?? f????sa?), ??d? ?? pat????? d?ad???? t??? 
ßas??e???? ???a?e??µe??? (?a? ??? ?a? ??t?? ?pa?de?t?? ?a? ?µa?e?? p?s?? 
??et??, d?? t??f?? ?a? ???a?e?a?, ?? t? p????, ?????ta?), ???´ ?? f?se?? ???? 
t? ?at? p??t?? p??te???, ?a? µe???e? d?af???? ?a? s??µat? ?a? t? t?? ????? 
p?a?t?t?.
 
Traduction française
Quelques-uns de ces animaux ont un véritable gouvernement, puisque le caractère 
propre d'une administration est que tous les individus réunissent leurs forces pour 
un intérêt commun. C'est ce qu'on voit dans les abeilles. Leur habitation est 
commune, elles sortent en commun pour le même objet ; l'occupation de toutes est 
la même ; et ce qu'il y a de principal, c'est que travaillant sous un roi et sous un chef, 
elles n'osent point partir pour les prés avant qu'elles voient le roi leur en donner 
l'exemple. Leur roi n'est pas élu par les suffrages du peuple, parce que l'ignorance du 
peuple élève souvent à la principauté le plus méchant homme ; il ne reçoit pas son 
autorité du sort, parce que le caprice du sort confère souvent l'empire au dernier de 
tous ; il n'est pas assis sur le trône par une succession héréditaire, parce que, trop 
ordinairement, les enfants des rois, gâtés par la flatterie et corrompus par les délices, 
sont destitués de lumières et de vertus : c'est la nature qui lui donne le droit de 
commander à tous, étant distingué entre tous par sa grandeur, par sa figure, par la 
douceur de son caractère.

Trad. : Abbé Auger, Basile le Grand, Homélies, discours et lettres choisies. Lyon, Guyot, 1827                 
Date : 02-06-2009

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002