Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Latin
Auteur Augustin
Références La Cité de Dieu, VI, 9
Sujet Selon Varron, trois dieux sont assignés à la garde des femmes accouchées
Descripteurs dieux; femmes accouchées; Silvanus; agriculture; bois; forêt; hache; pilon; balai; fer; froment; gerbes;
Hypertexte http://agoraclass.fltr.ucl.ac.be/concordances/intro.htm#augustin
Extrait Latin
… tamen mulieri fetae post partum tres deos custodes commemorat adhiberi, ne 
Siluanus deus per noctem ingrediatur et uexet, eorumque custodum significandorum 
causa tres homines noctu circuire limina domus et primo limen securi ferire, postea 
pilo, tertio deuerrere scopis, ut his datis culturae signis deus Siluanus prohibeatur 
intrare, quod neque arbores caeduntur ac putantur sine ferro, neque far 
conficitur sine pilo, neque fruges coaceruantur sine scopis; ab his autem tribus 
rebus tres nuncupatos deos, Intercidonam a securis intercisione, Pilumnum a 
pilo, Deuerram ab scopis, quibus diis custodibus contra uim dei Siluani feta 
conseruaretur. Ita contra dei nocentis saeuitiam non ualeret custodia bonorum, 
nisi plures essent aduersus unum eique aspero horrendo inculto, utpote 
siluestri, signis culturae tamquam contrariis repugnarent.
Traduction française
… quand aussitôt il remarque qu'on assigne trois dieux à la garde des femmes 
accouchées, pour prévenir les attaques nocturnes de Silvanus, et que, figurant les 
trois dieux, trois hommes font de nuit la ronde autour de la maison, qu'ils frappent 
d'abord le seuil de la porte avec la hache, puis avec le pilon, et le nettoient enfin avec 
le balai? emblèmes d'agriculture qui défendent l'entrée à Silvanus ; car c'est le fer qui 
taille et coupe les arbres, c'est le pilon qui broie le froment; c'est le balai qui 
amoncelle les gerbes, et de là trois divinités prennent leur nom : lntercidona, de 
l'incision faite par la hache; Pilumnus, du pilon, et Deverra, du balai, trois dieux 
chargés de préserver l'accouchée des violences de Silvanus! Ainsi, contre la brutalité 
d'un dieu mauvais, l'assistance des bons serait inutile, s'ils n'étaient trois contre un, et 
s'ils n'opposaient à ce sauvage et farouche hôte des bois, des symboles d'agriculture 
qui lui sont contraires.

Trad. : L. Moreau, La Cité de Dieu de Saint Augustin; 
Tome premier, Paris, Lecoffre, 1853
Date : 28-08-2006

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002