Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Grec
Auteur Athénée de Naucratis
Références Les Deipnosophistes, V, ch. 20
Sujet A propos de la Gorgone
Descripteurs Numides; Gorgone; animal; haleine; crinière; regard qui tue; Lybie; Marius;
Hypertexte http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/intro.htm#athenee
Extrait Grec
« ??? ??????a t? ???? ?a???s?? ?? ?? ??ß?? ??µ?de?, ?p?? ?a? ???eta?, 
?at?ß?ep??. ?st?? d?, ?? µ?? ?? p?e?st?? ?????s?? ?? t?? d???? s?µe???µe???, 
p??ß?t? ????? ?µ????, ?? d´ ????? fas?, µ?s??. ??e?? d? ?????s?? a?t? 
t??a?t?? ??ap???? ?ste p??ta t?? ??t????ta t? ??? d?af?e??e??. (221c) 
F??e?? d? ?a?t?? ?p? t?? µet?p?? ?a?e?µ???? ?p? t??? ?f?a?µ???, ?? ?p?ta? 
µ???? d?ase?saµ??? d?? t?? ßa??t?ta ?µß????, ?te??e? t?? ?p´ a?t?? 
?e??????ta ?? t? p?e?µat?, ???? t? ?????µ??? ?p? t?? ?µµ?t?? f?se?? 
f??? ?a?  ?e???? p??e?. ????s?? d? ??t??. ??? µet? ?a???? t???? ?p? ??????a? 
st?ate?saµ???? ?d??te? t?? ??????a d??a?t?? te d?? t? ??t? ?e?e????a? 
ß?ad??? te ???e?s?a? ?????? e??a? p??ßat?? ??µ?sa? ?p´ a?t? ?? 
?ate??as?µe??? ??? e???? ??fes?. (221d) ?? d? pt????? d?ase?s?µe??? te 
t?? t??? ?µµas?? ?p??e?µ???? ?a?t?? pa?a???µa ?p???se t??? ??µ?sa?ta? ?p´ 
a?t? ?e?????. ????? d? ?a? p???? t? a?t? p???s??t?? ?t???? ?e???? te 
?e?????t??, ?e? t?? p??sfe??µ???? ?p????µ????, ?st???sa?t?? t??e? pa?? 
t?? ?p??????? t?? t?? ???? f?s??, µa????e? ??ed?e?sa?te? a?t? ?pp?? t??e? 
??µ?de? ?a???? ?e?e?sa?t?? ?at????t?sa? ???? te f????te? p??? t?? 
st?at???? t? ??????.  »
 
Traduction française
« Les Numides de la Lybie appellent Gorgone certain animal qui a toujours les yeux 
fixés en bas. Selon la plupart de ceux qui en parlent, on dirait à sa peau que ce n'est 
qu'une brebis sauvage : d'autres le comparent à un veau. On dit que cet animal a une 
haleine capable de tuer tout ce qui se trouve à sa rencontre. (221c) Il a une crinière 
qui lui tombe du front sur les yeux, et qu'il ne sépare qu'avec peine, en la secouant, à 
cause de sa pesanteur ; mais lorsqu'il regarde, après, l'avoir ainsi séparée, il tue celui 
sur lequel il fixe les yeux par dessous : ce n'est point par son haleine, comme on le 
dit, mais par le seul regard qu'il lance. C'est ainsi qu'il fait mourir. » 
« Voici comment cet animal fut connu. Quelques-uns des soldats de Marius, qui 
faisait la guerre à Jugurtha, aperçurent cette Gorgone ; s'imaginant que c'était 
une brebis suivante parce qu’elle avait toujours le regard fixé en bas, et qu'elle allait 
lentement, ils coururent dessus pour la tuer avec leurs épées; (221d) mais l'animal 
surpris, secouant aussitôt la crinière qui lui pendait sur les yeux, se fit jour, les 
regarda, et tua ainsi ceux qui allaient se jeter sur lui. D'autres ayant réitéré cette 
attaque plusieurs fois, périrent de même, de sorte que personne n'en revenait. » 
« Quelques-uns ayant appris des habitants de ces lieux quelle était la nature de cet 
animal, des cavaliers numides allèrent, par ordre de Marius, lui tendre de loin des 
embûches, le percèrent de traits, et l'apportèrent au Général. Or, la peau de cet 
animal et l'histoire de la conquête de Marius prouvent qu'il était réellement tel. »

Trad. : Lefebvre de Villebrune, Banquet des savans par Athénée. Paris, Lamy, 1789         
Date : 09-06-2008

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002