Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Grec
Auteur Aristote
Références Éthique à Nicomaque, IX, p. 1168b
Sujet Aristote à propos de l'amour de soi (égoisme)
Descripteurs amour de soi; égoisme; richesses; honneurs; plaisirs des sens; passions;
Hypertexte http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/intro.htm#Aristote
Extrait Grec
?? d? ??ß??µe? t? f??a?t?? p?? ???te??? ?????s??, t??' ?? ?????t? d????. 
?? µ?? ??? e?? ??e?d?? ????te? a?t? f??a?t??? ?a???s? t??? ?a?t??? 
?p???µ??ta? t? p?e??? ?? ???µas? ?a? t?µa?? ?a? ?d??a?? ta?? s?µat??a??• 
t??t?? ??? ?? p????? ??????ta?, ?a? ?sp??d??as? pe?? a?t? ?? ???sta ??ta, 
d?? ?a? pe??µ???t? ?st??. ?? d? pe?? ta?ta p?e????ta? ?a?????ta? ta?? 
?p???µ?a?? ?a? ???? t??? p??es? ?a? t? ????? t?? ?????• t????t?? d' e?s?? 
?? p?????• d?? ?a? ? p??s?????a ?e????ta? ?p? t?? p????? fa???? ??t??• 
d??a??? d? t??? ??t? f??a?t??? ??e?d??eta?. ?t? d? t??? t? t??a??' a?t??? 
?p???µ??ta? e???as? ???e?? ?? p????? f??a?t???, ??? ?d????• e? ??? t?? ?e? 
sp??d???? t? d??a?a p??tte?? a?t?? µ???sta p??t?? ? t? s?f???a ? ?p??a??? 
???a t?? ?at? t?? ??et??, ?a? ???? ?e? t? ?a??? ?a?t? pe??p????t?, ??de?? 
??e? t??t?? f??a?t?? ??d? ???e?.
 
Traduction française
Or, en observant quelle signification l'un et l'autre attachent à l'expression amour de 
soi, peut-être parviendrait-on à éclaircir la question. Par exemple, ceux qui en font un 
terme de reproche ou d'outrage, appellent hommes personnels, ou égoïstes, les gens 
avides de richesses, ou d'honneurs, ou qui se livrent avec excès aux plaisirs des sens; 
car tel est le penchant de la plupart des hommes; tels sont les objets constants de 
leurs désirs et de leurs efforts , et ceux qu'ils estiment le plus ; aussi sont-ce ceux 
qu'on se dispute avec le plus de violence. Or, quand on est possédé de ces sortes 
de désirs, on s'occupe sans cesse à les satisfaire, et à satisfaire en général ses passions, 
et par conséquent la partie de l'âme qui est dépourvue de raison. C'est donc avec 
justice qu'on verse le blâme et le mépris sur ceux qui s'aiment de cette manière, et 
personne n'ignore qu'en effet l'on appelle vulgairement égoïstes et personnels ceux 
qui cherchent à se procurer ces sortes de jouissances. Car personne ne s'avisera 
d'appeler égoïste l'homme qui s'applique à pratiquer, plus qu'aucun autre, la justice, 
ou la tempérance, ou toute autre vertu, et qui, en général, se montrera sans cesse 
empressé à faire des actions nobles et généreuses; personne ne le blâmera.

Trad. : M. THUROT, La Morale et la Politique d'Aristote. Paris, Didier, 1824       
Date : 27-05-2008

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002