Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Grec
Auteur Aristote
Références Éthique à Nicomaque, VIII, p. 1162a
Sujet Aristote à propos de l'affection conjugale
Descripteurs affection conjugale; homme; femme; enfants; mérite; amour; famille; propagation des espèces; amour conjugal;
Hypertexte http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/intro.htm#Aristote
Extrait Grec
??d?? d? ?a? ???a??? f???a d??e? ?at? f?s?? ?p???e??? ?????p?? ??? t? f?se? 
s??d?ast???? µ????? ? p???t????, ?s? p??te??? ?a? ??a??a??te??? ????a 
p??e??, ?a? te???p???a ?????te??? t??? ?????. ???? µ?? ??? (20) ?????? ?p? 
t?s??t?? ? ???????a ?st??, ?? d' ?????p?? ?? µ???? t?? te???p???a? ????? 
s???????s??, ???? ?a? t?? e?? t?? ß???? e???? ??? d????ta? t? ???a, ?a? ?st?? 
?te?a ??d??? ?a? ???a????? ?pa????s?? ??? ????????, e?? t? ?????? t????te? t? 
?d?a. ??? ta?ta d? ?a? t? ???s?µ?? e??a? d??e? (25) ?a? t? ?d? ?? ta?t? t? f????. 
??? d' ?? ?a? d?' ??et??, e? ?p?e??e?? e?e?? ?st? ??? ??at???? ??et?, ?a? ?a????e? ?? 
t? t????t?. S??desµ?? d? t? t???a d??e? e??a?? d?? ??tt?? ?? ?te???? d?a????ta?? 
t? ??? t???a ?????? ??a??? ?µf???, s????e? d? t? ??????.
Traduction française
Quant à l'affection conjugale, il semble qu'elle soit un effet direct et immédiat de la 
nature humaine: car l'homme est porté par sa nature à vivre avec la femme, plus 
encore qu'à vivre en société politique; d'autant plus (dis-je) que nécessairement 
l'existence de la famille est antérieure à celle de la cité, et que la propagation des 
espèces est une loi commune à tous les êtres animés. Mais cette union se borne 
uniquement à cela dans les autres espèces; au lieu que, chez l'homme, elle a encore 
pour but de se procurer toutes les choses nécessaires à la vie : car bientôt la tâche 
se trouve partagée entre les deux membres de l'association, et celle de l'homme est 
autre que celle de la femme. Aussi se prêtent-ils de mutuels secours, mettant en 
commun les moyens propres à chacun d'eux. C'est pour cette raison que l'utile et 
l'agréable semblent plus spécialement unis dans cette espèce d'amitié. Elle peut 
même être fondée sur la vertu, si le mari et la femme sont dignes d'estime, puisque 
chacun d'eux a son mérite propre; et ils peuvent trouver la plus douce satisfaction 
dans un pareil lien. Les enfants contribuent ordinairement à le resserrer encore 
davantage; et c'est pour cela que les époux qui sont privés de ce bonheur, se 
désunissent plus promptement : car les enfants sont un bien commun à l'un et à 
l'autre, et tout ce qui est commun est un moyen d'union.

Trad. : M. THUROT, La Morale et la Politique d'Aristote. Paris, Didier, 1824     
 
Date : 27-05-2008

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002