Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Grec
Auteur Aristote
Références La grande morale, I, XXXI, 14
Sujet A propos de la loi du talion
Descripteurs loi; talion; proportionnalité; serviteur; homme libre; oeil; proportion;
Hypertexte http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/intro.htm#Aristote
Extrait Grec
§ 14. ?st?? d? d??a??? ?a? t? ??t?pep?????, ?? µ??t?? ?e ?? ?? ???a???e??? 
??e???. ??e???? µ?? ??? ???t? d??a??? e??a?, ? t?? ?p???se?, ta?t´ 
??t?pa?e??? t? d? t????t?? ??? ?st?? p??? ?pa?ta?.  ?? ??? ?st? d??a??? 
????t? p??? ??e??e??? ta?t??? ? ????t?? ??? ??? pat??? t?? ??e??e???, ??? 
?st?? d??a??? ??t?p?????a?, ???? p???????. ?a? t? ??t?pep????? d? d??a??? 
?st?? ?? t? ????????. ?? ??? ? ??e??e??? ??e? p??? t?? d????? t? ße?t??? 
e??a?, ??t?? t? ??t?p???sa? p??? t? p???sa?. ?µ???? d? ?a? ??e????? p??? 
??e??e??? ??e?. ?? ??? d??a???, e? t?? t?? ?f?a?µ?? ??????e? t????, 
??te???p??a? µ????, ???? p?e???a pa?e??, ????????sa?ta t? ??a?????? ?a? 
??? ???e p??te??? ?a? ?d???se?, ?d??e? d? ?at´ ?µf?te?a, ?ste ???????? ?a? 
t? ?d???µata, ?a? t? ??t?pa?e?? p?e?? ?? ?p???se? d??a??? ?st??.
 
Traduction française
§ 14. On peut dire encore que la justice est le talion. Mais ce ne peut pas être au sens 
où l'entendaient les Pythagoriciens. Selon eux, il serait juste de souffrir à son tour 
tout ce qu'on aurait fait soi-même à autrui. Or, ceci n'est pas possible entre tous les 
hommes sans exception. Le juste n'est pas le même du serviteur à l'homme libre que 
de l'homme libre au serviteur; le serviteur qui frappe un homme libre, ne doit pas 
recevoir en bonne justice autant de coups qu'il en a donné ; il doit en recevoir bien 
davantage ; c'est que le talion n'est juste ainsi qu'avec la proportionnalité. Autant 
l'homme libre est au-dessus de l'esclave, autant le talion doit différer de l'acte qui le 
provoque. J'ajoute qu'il doit y avoir dans certains cas même différence de l'homme 
libre à l'homme libre. Il n'est pas juste, si quelqu'un a crevé l' oeil d'un autre, qu'on se 
contente de lui en crever un ; il faut que son châtiment soit plus grand conformément 
à la règle de proportion ; car c'est lui qui a frappé le premier et qui a commis un délit. 
A ces deux titres, il est coupable ; et par conséquent, la proportionnalité exige que, 
comme les délits sont plus forts, le coupable aussi souffre plus de mal qu'il n'en a fait.

Trad. : M. THUROT, La morale et la politique d'Aristote. Paris, Didot, 1824   
Date : 15-05-2008

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002