Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Latin
Auteur Celse
Références De la médecine, III, 6
Sujet A propos de l'agitation du pouls
Descripteurs pouls; tension artérielle; médecin;
Hypertexte http://agoraclass.fltr.ucl.ac.be/concordances/intro.htm
Extrait Latin
Venis enim maxime credimus, fallacissimae rei, quia saepe istae leniores celerioresue 
sunt et aetate et sexu et corporum natura. Et plerumque satis sano corpore, si 
stomachus infirmus est, nonnumquam (p254) etiam incipiente febre, subeunt et 
quiescunt, ut inbecillus is uideri possit, cui facile laturo grauis instat accessio. 6 
Contra saepe eas concitare solet balneum et exercitatio et metus et ira et quilibet alius 
animi adfectus, adeo ut, cum primum medicus uenit, sollicitudo aegri dubitantis, 
quomodo illi se habere uideatur, eas moueat. Ob quam causam periti medici est 
non protinus ut uenit adprehendere manu brachium, sed primum desidere hilari 
uultu percontarique, quemadmodum se habeat, et si quis eius metus est, eum 
probabili sermone lenire, tum deinde eius corpori manum admouere.
Traduction française
Ainsi le pouls, auquel nous accordons tant de créance, est souvent la cause des plus 
grandes erreurs ; car sa lenteur ou sa fréquence varie souvent en raison de l'âge, des 
sexes et des tempéraments. Chez une personne bien portante, mais dont l'estomac est 
faible, ou même au début de la fièvre, on observe communément que les pulsations 
sont si lentes et si faibles que le sujet parait sans forces, bien qu'il puisse facilement 
supporter le grave accès qui le menace. Au contraire elles deviennent plus vives et 
plus développées sous l'excitation produite par le soleil, le bain, l'exercice, la crainte, 
la colère, et toute espèce d'affection de l'âme ; il suffit même de la première approche 
du médecin, pour que le malade, inquiet du jugement qu'il va porter sur son état, 
éprouve de l'agitation dans le pouls. Aussi le praticien exercé, au lieu de saisir, à 
peine entré, le bras du malade, vient s'asseoir près de lui avec un visage ouvert, 
l'interroge sur sa santé, combat ses craintes, s'il en a, par des raisons plausibles, et 
arrive ensuite à l'exploration du pouls.

Trad. : Celse, ... dans la Collection des Auteurs latins publiés sous la direction de M. Nisard. 
Paris, Dubochet, 1846
Date : 19-03-2008

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002