Itinera Electronica - Hodoi Elektronikai

base de données : Fiches de lecture


  Accueil     Liste des fiches     Recherche     Fiche de lecture     Administration  

Langue Latin
Auteur Apulée
Références De la doctrine de Platon, II, 18
Sujet Platon estime qu'il est des êtres humains qui méritent d'être rayés du nombre des vivants
Descripteurs Platon; médecins; malades incurables; traitement; souffrances; vices; gangrène;
Hypertexte http://agoraclass.fltr.ucl.ac.be/concordances/intro.htm#apu
Extrait Latin
Quare, ut optumi medici conclamatis desperatisque corporibus non adhibent 
medentes manus, ne nihil profutura curatio doloribus spatia promulget, ita eos 
quorum animae uitiis inbutae sunt nec curari queunt medicina sapientiae, e{o} mori 
praesta{n}t. Namque eum cui non ex natura nec ex industria recte uiuendi studium 
conciliari potest, uita existimat Plato esse pellendum…
 
Traduction française
Mais de même que les meilleurs médecins, quand ils ont affaire à des malades 
complètement désespérés, n'emploient point auprès d'eux les ressources de leur art, 
de peur qu'un traitement qui serait inutile ne contribue à prolonger le temps des 
souffrances ; de même, lorsque des hommes sont gangrenés de vices à tel point qu'ils 
ne puissent trouver de guérison dans les remèdes de la sagesse, il vaut mieux qu'ils 
meurent. Un mortel que ni sa nature ni son amour-propre ne peuvent déterminer à 
suivre avec ardeur le chemin de la vertu, mérite, selon Platon, d'être rayé du nombre 
des vivants ;

Trad. : V. Bétolaud, Oeuvres complètes d'Apulée. Tome II, Paris, Garnier,  1836       
Date : 18-03-2008

 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002