Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     06-04-2017

Sujets :
TEXTE d'ÉTUDE : Pierre Bembo (1470 - 1547), De l'Etna - début ; LECTURE : Cicéron à propos des règles de justice et de morale de différents peuples et nations ; LECTURE : Pétrarque (1304-1374) à propos de la haute fortune ; ITINERA ELECTRONICA : Environnements hypertextes & Textes préparés : Augustin (saint) ; Cicéron, Augustin, John Barclay, Pétrarque ;

Notice :

1. TEXTE d'ÉTUDE : Pierre Bembo (1470 - 1547), De l'Etna - début

Édition :
Marie VIALLON, De l'Etna / Pierre Bembo ; introduction, notes et traduction française inédite de Marie Viallon. - Clermont-Ferrand : Presses universitaires Blaise Pascal, 2002. - 170 p.
Page web : http://www.vers-les-iles.fr/livres/Medit/Bembo.html

Contenu (repris à la page web cité ci-dessus) : "Ce texte est le récit, en langue latine, de l'ascension de l'Etna réalisée en 1495 par Pietro Bembo, futur cardinal et codificateur de la grammaire italienne, mais alors tout jeune étudiant en grec. Ni fiction littéraire, ni narration fabuleuse, il s'agit d'une tentative encyclopédique de description scientifique et d'explication de cette escalade. Le compte rendu de cet exploit sportif est rédigé sous une forme dialoguée où les interrogations du père permettent au fils de mieux développer ses analyses.

L'auteur ayant vingt ans à l'époque, il nous a semblé essentiel de préserver la fraîcheur … et parfois l'ingénuité du texte. Les nombreuses références relèvent du bagage philosophique et littéraire de la fin du XVe siècle, mais il ne faut pas négliger la valeur scientifique (au sens moderne du terme) des observations réalisées par les philosophes grecs et les naturalistes latins, Pline en tête".

Auteur (tiré de WIKIPEDIA :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pietro_Bembo ) :
"Pietro Bembo, né le 20 mai 1470 à Venise, mort le 18 janvier 1547 à Rome, est un cardinal, écrivain, fils d'une famille patricienne de Venise. ..."

Texte latin :

Petri Bembi De Aetna ad Angelvm Chabrielem LIBER.
Factum a nobis pueris est, et quidem sedulo Angele; quod meminisse te certo scio; ut fructum studiorum nostrorum, quos ferebat illa aetas non tam maturos, q{uam} uberes, semper tibi aliquos promeremus: nam siue dolebas aliquid, siue gaudebas; quae duo sunt tenerorum animorum maxime propriae affectiones; continuo habebas aliquid a me, quod legeres, uel gratulationis, uel consolationis; imbecillum tu quidem illud, et tenue; sicuti nascentia omnia, et incipientia; sed tamen quod esset satis amplum futurum argumentum amoris summi erga te mei. Verum postea, q{uam} annis crescentibus et studia, et iudicium increuere; nosq{ue} totos tradidimus graecis magistris erudiendos; remissiores paulatim facti sumus ad scribendum, ac iam etiam minus quotidie audentiores. Itaq{ue}, quas pueri miserimus ad te lucubrationes nostras, numerare aliquas possumus; quas adolescentes, non possumus: quo in consilio nobis diutius permanendum esse non puto: nam ut interdum non loqui moderati hominis est; sic semper silere cum eo, quem diligas, perignaui: neq{ue} Hercule; si in officio permansimus in prima aetate; debemus nunc, tanq{uam} inexercitati histriones, in secundo, aut tertio actu corruisse. Praesertim cum aemulatio tuorum studiorum Angele nos non excitare modo languentes possit, sed etiam incendere; quippe, qui multa, et praeclara habuimus a te semper, habemusq{ue} quotidie et consuetudinis nostrae testimonia, et doctrinae tuae. Quare sicuti pueri scriptiunculas nostras, quasi lactentis ingenii acerbitatem, detulimus ad te; sic nunc deinceps etiam ad te adolescentiae nostrae primos foetus deferemus; non quo me ipse plus ames: nam iam id fieri posse uix puto: sed plane quia ita debemus inter nos: neq{ue} enim arbitror cario rem fuisse ulli quenquam; quam tu sis mihi. Sed de his et diximus alias satis multa; et saepe dicemus: nunc autem; quoniam iam quotidie fere accidit postea, quam e Sicilia ego, et tu reuersi sumus; ut de Aetnae incendiis interrogaremus ab iis, quibus notum est illa nos satis diligenter perspexisse; ut ea tandem molestia careremus; placuit mihi eum sermonem conscribere; quem cum Bernardo parente habui paucis post diebus, quam rediissemus; ad quem reiiciendi essent ii, qui nos deinceps quippiam de Aetna postularent. Itaq{ue} confeci librum; quo uterq{ue} nostrum comuniter uteretur: nam cum essemus in Noniano; et pater se (ut solebat) ante atrium in ripam Pluuici contulisset; accessi ad eum progresso iam in meridianas horas die: ubi ea, quae locuti sum inter nos, fere ista sunt. Tibi uero nunc orationem utriusq{ue} nostrum, tanq{uam} habeatur, explicabo; non tanq{uam} recenseatur. Igitur; cum illum multa in umbra sedentem comperissem; ita initium interpellandi eum feci. ...


2. LECTURE : Cicéron à propos des règles de justice et de morale de différents peuples et nations :

Cicéron, De la République, III, 9 :

... Vitae uero instituta sic distant, ut Cretes et Aetoli latrocinari honestum putent, Lacedaemonii suos omnis agros esse dictitarint quos spiculo possent attingere. Athenienses iurare etiam publice solebant omnem suam esse terram quae oleam frugesue ferret; Galli turpe esse ducunt frumentum manu quaerere, itaque armati alienos agros demetunt; (16) nos uero iustissimi homines, qui Transalpinas gentis oleam et uitem serere non sinimus, quo pluris sint nostra oliueta nostraeque uineae; quod cum faciamus, prudenter facere dicimur, iuste non dicimur, ut intellegatis discrepare ab aequitate sapientiam. Lycurgus autem, ille legum optumarum et aequissumi iuris inuentor, agros locupletium plebi ut seruitio colendos dedit. ...

... Les règles de la justice et de la morale varient tellement, que les Crétois et les Étoliens tiennent en honneur le brigandage, et que les Lacédémoniens regardaient comme leur bien tous les champs où leur javelot pouvait atteindre. Les Athéniens juraient publiquement que toute terre portant des blés ou des oliviers leur appartenait de plein droit. Pour les Gaulois, c'est une honte de labourer la terre ; aussi vont-ils à main armée couper la moisson sur les champs d'autrui. Nous autres enfin, les plus justes des hommes, nous défendons aux nations transalpines de planter la vigne et l'olivier, pour donner plus de prix à notre huile et à nos vins : c'est de la prudence, j'en conviens; mais direz-vous que ce soit de l'équité? Reconnaissons donc que la justice et la sagesse ne sont pas soeurs si germaines. Apprenez-le au moins de Lycurgue, ce législateur excellent, ce flambeau d'équité, qui fait cultiver les terres des riches par le peuple, comme par des serfs. ...


3. LECTURE : Pétrarque (1304-1374) à propos de la haute fortune :

Pétrarque (1304-1374), Entretiens familiers de Pétrarque Sur la bonne et mauvaise fortune ou L'Art de vivre heureux, ch. 17 : De la haute fortune :

... (Gaudium) In amplissima fortuna natus sum.
(Ratio) Tunc forte felicius censes magno in mari quam exiguo in flumine natum esse: quod si nemo sanus dixerit, quid perinde felicius habet nasci in palatio quam in casa? Ubique ortos terra parens excipit.
(Gaudium) In magna fortuna natus sum.
(Ratio) Aduerso sidere soluisti funem; quod si in tempestate dies acta est, cura ut nox te inueniat in portu. (Gaudium) In alto natus sum. (Ratio) Turbinibus rerum pates, latitandi spe prerepta: scitum est illud lyrici poete:
"Sepius uentis agitatur ingens pinus et celse grauiore casu decidunt turres feriuntque summos fulgura montes".

... Quand tu me parles de cet ample bonheur où tu as reçu le jour, crois-tu qu'un homme soit plus heureux de naître sur un grand océan que sur un petit fleuve? Or, si nul homme de bon sens ne doit avoir cette pensée, quel plus grand avantage trouves-tu à naître dans un palais que dans un hameau : La terre comme une mère commune nous reçoit tous également en quelque lieu que nous soyons produits en lumière. Persuade-toi donc, quand tu songes à ce point de naissance bienheureuse, que tu as mis à la voile en un mauvais temps et si tu as passé le jour dans l'orage, tâche de faire en sorte que la nuit te trouve au port. Si tu as un lieu natal fort éminent tu en es plus exposé aux foudres et aux tempêtes de la vie, n'ayant point d'espérance de te cacher. Tu as ouï dire ce beau mot du Lyrique:
"Que les pins les plus hauts sont les plus battus des vents ; que les tours les plus élevées tombent d'une plus lourde chute et que le carreau du ciel qui épargne les vallées, frappe le sommet des montagnes".
{Horace, Odes II, 10, 9-12}


4. ITINERA ELECTRONICA : Environnements hypertextes & Textes préparés :

A) Environnements hypertextes :

  • Augustin, Contre Julien : Livre VI
    Traduction française reprise au site de l'Abbaye Saint Benoît de Port-Valais :
    http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/augustin/polemiques/pelage/julien/julien6.htm
    Traduction française :
    "Oeuvres complètes de Saint Augustin". Traduites pour la première fois, sous la direction de M. Raulx, Bar-le-Duc, 1869

    Ingénierie informatique : Boris Maroutaeff, Colin Scoupe

B) Textes préparés :

  • Cicéron (106 - 43 av. J.-C.), De la République, livre III (lacunaire)
    Traduction française : Oeuvres complètes de Cicéron. Dans : Collection des auteurs latins publiés sous la direction de M. Nisard. Paris, t. IV, Dubochet, 1841
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Cicero/cic_de_repub_03.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Cicero/cic_de_repub_03_fr.txt
  • Augustin (saint), Des unions adultères, Livre I
    Traduction française reprise au site de l'Abbaye Saint Benoît de Port-Valais :
    http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/augustin/adultere/index.htm
    Traduction française : "Oeuvres complètes de Saint Augustin". Traduites pour la première fois, sous la direction de M. Raulx, Bar-le-Duc, 1869 .
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Augustin/de_coniugiis_01.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Augustin/de_coniugiis_01_fr.txt
  • John BARCLAY (1582 - 1621), L’Argénis, Livre II, chap. 1a
    Traduction française numérisée par nos soins (orthographie adaptée).
    Traduction française : abbé Josse, L’Argenis de Barclay. Tome premier. Chartres, N. Besnard, 1732 ..
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/John_Barclay/argenis_02_01_a.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/John_Barclay/argenis_02_01_a_fr.txt
  • Pétrarque (1304-1374), Entretiens familiers de Pétrarque Sur la bonne et mauvaise fortune ou L'Art de vivre heureux, ch. 17 (partim) : De la haute fortune
    Traduction française numérisée par nos soins en adaptant l’orthographie.
    Traduction française : Entretiens familiers de Pétrarque sur la bonne ou mauvaise fortune ou l’art de vivre heureux. Tomme second. Paris, Trabouillet , 1673 ..
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Petrarque/de_remediis_fortunae_ch17_partim.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Petrarque/de_remediis_fortunae_ch17_partim_fr.txt

 


Jean Schumacher
07 avril 2017


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002