Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     17-06-2016

Sujets :
LECTURE : Jean Bodin (1529 - 1596) à propos de la réplique de Démétrius le corsaire à Alexandre le Grand, qualifié par Démétrius de plus grand écumeur que lui sur terre et sur mer ; LECTURE : Robert Bellarmin (1542 - 1621) à proos de différentes intempéries ; ITINERA ELECTRONICA : Environnements hypertextes & Textes préparés : Érasme ; Prudence, Jean Bodin, Robert Bellarmin ;

Notice :

1. LECTURE : Jean Bodin (1529 - 1596) à propos de la réplique de Démétrius le corsaire à Alexandre le Grand, qualifié par Démétrius de plus grand écumeur que lui sur terre et sur mer

Jean Bodin, De la république, I, 1 :

...Alioqui, si erga latrones eodem iure, quo aduersus hostes, utamur, uerendum sit ne perditorum hominum multitudinem et colluuiem undique arcessere uelle uideamur, qui cum praedonibus capitali fraude sociati ad bonorum exitium conspirent. Interdum tamen ex praedone regem optimum extitisse et qui pirata omnium maximus antea fuisset, in bonum principem euasisse legimus. certe quidem multi grassatores regum appellatione digniores habiti sunt, quam eorum plerique, qui regalia sceptra tenent, qui suae diritatis ac immanitatis probabilem causam nullam habent. Id enim Alexandro Magno probrum obiecit Demetrius pirata, cum diceret se nihil praeter piraticam didicisse, nec aliud quicquam de paterna haereditate creuisse, praeter duos Myoparones,Alexandrum uero, qui piraticam in Demetrio improbaret, cum exercitu potentissimo terra marique impune latrocinari, tametsi a patre regnum Macedoniae florentissimum accepisset. quae certe oratio Alexandrum non ad ultionem acceptae contumeliae, sed ad commiserationcm adeo permouit, ut Demetrium legioni praeficeret. ...

... Mais qui voudrait user du droit commun envers les corsaires et voleurs, comme avec les droits ennemis, il ferait une périlleuse ouverture à tous vagabonds de se joindre aux brigands, et assurer leurs actions et ligues capitales sous le voile de justice. Non pas qu'il soit impossible de faire un bon Prince d'un voleur, ou d'un corsaire un bon Roi. Et tel pirate il y a, qui mérite mieux d'être appelé Roi, que plusieurs qui ont porté les sceptres et diadèmes, qui n'ont excuse véritable, ni vraisemblable, des voleries et cruautés qu'ils font souffrir aux sujets, comme disait Démétrius le corsaire au Roi Alexandre le grand, qu'il n'avait appris autre métier de son père, ni hérité pour tout bien que deux frégates. Mais quant à lui, qui blâmait la piratique, il ravageait néanmoins, et brigandait avec deux puissantes armées, par mer et par terre, encore qu'il eût de son père un grand et florissant Royaume, ce qui émut Alexandre plutôt à un remords de conscience, qu'à venger le juste reproche à lui fait par un écumeur, qu'il fit alors capitaine en chef d'une légion. ...


2. LECTURE : Robert Bellarmin (1542 - 1621) à proos de différentes intempéries :

Robert Bellarmin, L'échelle du ciel, Deuxième degré, 4 :

... Aqua uero, quae mollis et blanda leniter fluit super faciem terrae, quando irascitur et intumescit in fluminibus uel torrentibus, obuia quaeque prosternit et destruit, nec solum casas rusticorum, sed etiam portas et moenia ciuitatum et pontes marmoreos diruisse uidimus. Porro uenti, qui aliquando suauissime spirant, naues maximas ad scopulos allidunt, et annosas quaercus eradicant et euertunt. Vidi ego, quod nisi uidissem non crederem, a uehementissimo uento effosam ingentem terrae molem eamque delatam super pagum quendam, ut fouea altissima conspiceretur, unde terra eruta fuerat, et pagus totus coopertus et quasi sepultus manserit, ad quem terra illa deuenerat. Quid de igne dicemus? Qua uelocitate modicus ignis crescit in flammam tantam, ut domos el siluas quasi momento temporis deuoret et consumat! ...

... L'eau qui coule si agréablement et avec une molle douceur sur la surface de la terre, si elle vient à s'irriter et à grossir dans les fleuves et les torrents, elle renverse et détruit tout, la cabane du laboureur, les remparts des cités, et les ponts les plus solides. Les vents qui soufflent quelquefois si agréablement, brisent les plus grands vaisseaux contre les écueils, déracinent et renversent les chênes antiques. J'ai vu (c'est Bellarmin qui parle) de mes propres yeux ce que je n'aurais jamais cru sur le rapport d'autrui, une grande masse de terre arrachée par un vent impétueux, et portée sur un village, en telle sorte qu'on voyait une fosse profonde là où la terre avait été enlevée, et ce village tout couvert et presque enseveli par la terre que le vent y avait apportée. Que dirons-nous du feu ? avec quelle vivacité une étincelle s'accroît au point de dévorer et consumer en un instant des villages et des forêts? ...


3. ITINERA ELECTRONICA : Environnements hypertextes & Textes préparés :

A) Environnements hypertextes :

  • Érasme (1469-1536), Les Colloques familiers, Colloque XLVIII : Le Cyclope, Dialogue complet
    Traduction française numérisée par nos soins.
    Traduction française : Victor DEVELAY, Érasme. Les Colloques. Tome premier. Paris, 1875

    Ingénierie informatique : Boris Maroutaeff, Colin Scoupe

B) Textes préparés :

  • Prudence (Aurelius Prudentius Clemens ; 348 - 405/410), Cathemerimenon, Livre I, poème III : Hymne avant le repas
    Traduction française reprise au site de Philippe Remacle :
    http://remacle.org/bloodwolf/eglise/prudence/cathemerinon.htm
    Traduction française : abbé A. BAYLE, Étude sur Prudence, suivie du Carhemerinon, Paris, Bray, 1860.
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Prudence/cathemerinon_01_03.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Prudence/cathemerinon_01_03_fr.txt

  • Jean Bodin (1529 - 1596), De la République, Livre I, ch. 1
    Texte latin (édition) : Io. Bodini Andegavensis, De Republica, Libri sex latine ab autore redditi, Paris, Jacques du Puys, 1586
    Texte numérisé par nos soins et harmonisé : résolution des abréviations, correction des mélectures de la numérisation, etc.
    Traduction française : Les six livres de la République de J. Bodin Angevin, Paris, Jacques du Puys, 1576
    Traduction partiellement numérisée par nos soins et partiellement reprise au site « Les Classiques des sciences sociales «
    http://classiques.uqac.ca/classiques/bodin_jean/six_livres_republique/six_livres_republique.html
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Bodin_Jean/de_republica_01_01.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Bodin_Jean/de_republica_01_01_fr.txt

  • Robert Bellarmin (1542 - 1621), Échelle du ciel, Deuxième degré, ch. 1 à 5
    Traduction française reprise au site de l’Abbaye de Saint Benoît à Port-Valais :
    http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/bellarmin/bellarminechel.htm
    Traduction française : OPUSCULE TRADUIT DE BELLARMIN PAR M. CANDÈZE, GRAND-VICAIRE DU DIOCÈSE DE SAINT-FLOUR, ANCIEN CURÉ DU FAUBOURG DE CETTE VILLE. LYON, CHEZ PERISSE FRÈRES, LIBRAIRES, rue Mercière, 33. PARIS, AU DÉPOT DE LIBRAIRIE DE PERISSE FRÈRES, rue du Pot-de-Fer St-Sulpice, 8. 1836.
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Bellarmin/echelle_du_ciel_01_02.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Bellarmin/echelle_du_ciel_01_02_fr.txt


Jean Schumacher
17 juin 2016


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002