Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     08-04-2016

Sujets :
LECTURE : Érasme (alias Lucien de Samosate) dépeint, avec ironie, un Jupiter décrépit ; LECTURE : Jacques-Auguste de Thou (1553 -1617) à propos des soubresauts de la conquête du Nouveau Monde par les conquistadores ; ITINERA ELECTRONICA : Environnements hypertextes & Textes préparés : Erasme ; Jean de Salisbury, Erasme (x 3), Ulrich von Hutten, Jacques-Auguste de Thou ;

Notice :

1. LECTURE : Érasme (alias Lucien de Samosate) dépeint, avec ironie, un Jupiter décrépit :

Érasme, Timon ou le Misanthrope (traduction en latin du dialogue correspondant de Lucien de Samosate) :

[1] TIMON. O Iuppiter Philie, hospitalis, sodalicie, domestice, fulgurator, iusiurandice, nubicoge, grandistrepe, et si quid aliud tibi cognomen attoniti poetae tribuunt, maxime quum haerent in uersu, nam tum illis tu multinominis factus, carminis ruinam fulcis, metrique expies hiatum – ubi tibi nunc magnicrepum fulgur, grauifremum tonitru, ubi ardens, candens ac terrificum fulmen? Nam haec omnia iam palam apparet nugas esse fumumque poeticum, nec omnino quicquam praeter nominum strepitum. Sed decantata illa tua arma eminus ferientia expromptaque nescio quomodo penitus extincta sunt, frigentque adeo ut ne minimam quidem scintillulam iracundiae aduersus nocentes reliquam obtineant. ...

[1] TIMON. O Jupiter, protecteur de l'amitié, dieu des hôtes, des amis, du foyer, des éclairs, des serments, des nuées, du tonnerre, ou sous quelque autre nom que t'invoque le cerveau brûlé des poètes, surtout quand ils sont embarrassés pour la mesure; car alors ils te donnent toutes sortes de noms afin de soutenir la chute du sens et de remplir le vide du rythme; qu'est devenu le fracas de tes éclairs, le long murmure de ton tonnerre, la flamme blanche et redoutable de ta foudre! Tout cela, bien certainement, n'est que pure bagatelle, une fumée poétique, un vrai cliquetis de paroles. Et ce carreau si vanté, qui portait si loin, que tu tenais toujours à la main, il s'est éteint je ne sais comment, il s'est refroidi, et n'a pas gardé la moindre étincelle de colère contre les méchants.

Traduction française : Eugène TALBOT, Oeuvres complètes de Lucien de Samosate, Paris, Hachette, 1912

LUCIEN de Samosate, Timon :

[1] ΤΙΜΩΝ
Ὦ Ζεῦ φίλιε καὶ ξένιε καὶ ἑταιρεῖε καὶ ἐφέστιε καὶ ἀστεροπητὰ καὶ ὅρκιε καὶ νεφεληγερέτα καὶ ἐρίγδουπε καὶ εἴ τί σε ἄλλο οἱ ἐμβρόντητοι ποιηταὶ καλοῦσι—καὶ μάλιστα ὅταν ἀπορῶσι πρὸς τὰ μέτρα· τότε γὰρ αὐτοῖς πολυώνυμος γενόμενος ὑπερείδεις τὸ πῖπτον τοῦ μέτρου καὶ ἀναπληροῖς τὸ κεχηνὸς τοῦ ῥυθμοῦ—ποῦ σοι νῦν ἡ ἐρισμάραγος ἀστραπὴ καὶ ἡ βαρύβρομος βροντὴ καὶ ὁ αἰθαλόεις καὶ ἀργήεις καὶ σμερδαλέος κεραυνός; ἅπαντα γὰρ ταῦτα λῆρος ἤδη ἀναπέφηνε καὶ καπνὸς ἀτεχνῶς ποιητικὸς ἔξω τοῦ πατάγου τῶν ὀνομάτων. τὸ δὲ ἀοίδιμόν σοι καὶ ἑκηβόλον ὅπλον καὶ πρόχειρον οὐκ οἶδ´ ὅπως τελέως ἀπέσβη καὶ ψυχρόν ἐστι, μηδὲ ὀλίγον σπινθῆρα ὀργῆς κατὰ τῶν ἀδικούντων διαφυλάττον. ...

Environnement hypertexte (HODOI ELEKTRONIKAI) : http://mercure.fltr.ucl.ac.be/Hodoi/concordances/lucien_timon/lecture/1.htm


2. LECTURE : Jacques-Auguste de Thou (1553 -1617) à propos des soubresauts de la conquête du Nouveau Monde par les conquistadores :

Jacques-Auguste de Thou, Histoire universelle depuis 1543 jusqu'en 1607, tome premier, ch. 86 :

[1,86]
Inde Gasca post publicatas nuper a Caesare conditas leges, aliaque ad leuamentum Indorum iuste constituta, e prouincia discessit, magnaque auri ui in naueis imposita in Hispaniam reuersus est, haut multo priuatim ditior, aut maiore comitatu, quam uenerat, quippe cum idem pallium, quod Hispania extulerat, ceterum usu detritum ex Indiis retulisset, totque rebus tam breui tempore gestis, tantoque auri pondere in aerarium illato, nihil propterea de cultu corporis et pristina moderatione mutasse magna cum omnium admiratione conspiceretur. Ita Hispanorum sitis auri sanguine Hispanorum restincta est; qui mutuis lanienis XX annorum spatio se confecerunt, indigenis auaritiam et libidinem uictoris luentibus. tanto auro et cruore uerae relligionis cognitio miseris Indis constitit: quam etsi nullo pretio, ne uita quidem ipsa, aestimari posse censeam, uerendum tamen est, ne ea diuinae uocis promulgatio non ex praescripto Dei, qui suos non ferro et rapinis, sed caritate et piis admonitio nibus grassari uoluit, apud Indos instituta, cum non propter CHRISTVM inceperit, neque CHRISTI gloriam pro fine, ut sunt principia, olim sit habitura.

[1,86] Après avoir publié les ordonnances de l'Empereur et établi de sages règlements pour le soulagement des Indiens, Pedro de la Gasca {évêque espagnol, diplomate et vice-roi du Pérou de 1546 à 1549, envoyé en Amérique par l'empereur Charles Quint} quitta l'Amérique et apporta en Espagne une grande quantité d'or et d'argent. Du reste, il ne se réserva rien pour lui. Son train fut le même qu'il avait avant que d'aller aux Indes ; il en rapporta le même manteau, mais que le voyage avait un peu usé. On ne pouvait voir sans admiration cet homme, qui, ayant fait de si grandes choses en si peu de temps et mis tant de richesses dans le trésor royal, n'avait rien changé dans sa maniere de vivre et conservait la modestie et la simplicité de son premier état. C'est ainsi que Gasca sut éteindre en quelque sorte dans le sang des Espagnols cette soif de l'or, dont ils étaient si fort altérés. Tandis que ces cruels tyrans s'égorgeaient les uns les autres durant l'espace de vingt années, les malheureux Indiens étaient en proie à l'avarice, ou à la débauche de ces nouveaux maîtres, et payaient de leur or et de leur sang la connaissance de la religion qu'on leur annonçait. Quoique je {Jacques-Auguste de Thou} sois persuadé qu'on ne peut acheter trop cher le véritable culte et que la vie même n'est pas d'un trop grand prix pour cette sainte acquisition, il y a néanmoins tout lieu de croire, que cette manière d'annoncer la parole de Dieu est contraire à ses lois puisqu'il a voulu que son évangile s'établit non par la violence et le fer à la main mais par la charité et la douce persuasion. On doit craindre qu'une prédication si étrange, qui n'a point eu dans son commencement la gloire de Jésus-Christ pour objet, ne tienne toujours de son principe, et ne tourne un jour à la honte du Christianisme. ...


3. ITINERA ELECTRONICA : Environnements hypertextes & Textes préparés :

A) Environnements hypertextes :

  • Érasme (1469-1536), Les Colloques familiers, Colloque XXXI : L'abbé et la femme érudite, texte complet
    Traduction française numérisée par nos soins.
    Traduction française :
    Victor DEVELAY, Érasme. Les Colloques. Tome premier. Paris, 1875
    Ingénierie informatique : Boris Maroutaeff, Colin Scoupe

B) Textes préparés :

  • Jean des Salisbury (vers 1115 - 1180), Policraticus, Livre II, chap. 23 et 24
    Traduction française encodée par nos soins en adaptant l’orthographie.
    Traduction française : François Eudes de Mézeray, Les vanitez de la cour. Paris, Quinet, 1639.
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Jean_de_Salisbury/policraticus_02_23a24.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Jean_de_Salisbury/policraticus_02_23a24_fr.txt

  • Érasme (1469-1536), Les Colloques familiers, Colloque XX : La fille repentante
    Traduction française numérisée par nos soins.
    Traduction française :
    Victor DEVELAY, Érasme. Les Colloques. Tome premier. Paris, 1875
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/erasme/colloquia_virgo_poenitens.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/erasme/colloquia_virgo_poenitens_fr.txt

  • Érasme (1469-1536), Timon ou le Misanthrope, traduction latine de l'oeuvre correspondants de Lucien de Samosate, texte complet
    Traduction française :
    Eugène TALBOT, Oeuvres complètes de Lucien de Samosate, Paris, Hachette, 1912
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/erasme/timo_misanthropus.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/erasme/timo_misanthropus_fr.txt

  • Érasme (1469-1536) ? - Ulrich von Hutten (1488-1523) ?, Dialogue : Jules exclu des cieux, pp. 153 à la fin
    Texte latin et traduction française numérisés par nos soins
    Traduction française :
    Edmond THION, Jules. Dialogue entre Saint Pierre et le pape Jules II à la porte du paradis (1513),Paris, Lisieux, 1875
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/erasme/iulius_exclusus_pp153afin.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/erasme/iulius_exclusus_pp153afin_fr.txt

  • Jacques-Auguste de Thou (1553-1617), Histoire universelle depuis 1543 jusqu'en 1607, tome premier, Livre I, par 81 à 91
    Traduction française numérisée par nos soins (orthographie adaptée).
    Edition : HISTOIRE universelle de Jacques-Auguste de Thou depuis 1543 jusqu'en 1607. Tome premier (1543 - 1550). PRÉFACE A HENRI IV. Londres, 1734
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Jacques_de_Thou/liber01_81a90.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Jacques_de_Thou/liber01_81a90_fr.txt


Jean Schumacher
08 avril 2016


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002