Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     24-04-2015

Sujets :
LECTURE : Odon de Deuil (vers 1110 - 1162) à propos des lettres des représentants de l'empereur grec, Manuel Ier Comnène, adressées à à Louis VII, roi de France, lors de la seconde croisade (en 1147) ; LECTURE : Francis Bacon (1561 - 1626) décrit les trois genres de l'ambition humaine ; LECTURE : Francis Bacon (1561 - 1626) à propos des trois découvertes qui ont changé la face et l'état des choses sur le globe ; ITINERA ELECTRONICA : Environnements hypertextes & Textes préparés : Albert d'Aix, Francis Bacon (x 2), Jacques de Voragine, Bernard de Clairvaux, Odon de Deuil, Galbert de Bruges ;

Notice :

1. LECTURE : Odon de Deuil (vers 1110 - 1162) à propos des lettres des représentants de l'empereur grec, Manuel Ier Comnène, adressées à à Louis VII, roi de France, lors de la seconde croisade (en 1147) :

Odon de Deuil, De l'expédition de Louis VII en Orient, livre II :

Chartas autem plenarie interpretari, partim non decet, partim non possum. Nam prima pars earum et maxima tam inepte humiliter captabat beneuolentiam, ut uerba nimis affectuosa, quia non erant ex effectu, non solum imperatorem, sed, etiam mimum dicerem dedecere. Et ideo pudor est tendentem ad alia talibus occupari. Non possunt autem, quia Franci adulatores, etiam si uelint, non possunt Graecos aequare. Rex uero cuncta, licet cum rubore, prius exponi tolerabat, sed ex quo fonte procederent nesciebat. Tandem uero cum eum in Graecia nuntii frequentarent, et semper ab huiusmodi prooemio inchoarent, uix ferebat. Religiosus autem et animosus uir, Lingonensis episcopus Godefridus, quadam uice regi compatiens, narrantisque et interpretis moras non ferens, ait: Fratres, nolite gloriam, maiestatem, sapientiam et religionem eius tam frequenter iterare. Se ipse nouit, et nos bene nouimus eum, sed quod uultis celerius et liberius intimate. Semper tamen, etiam inter quosdam laicos istud prouerbium notum fuit: "Timeo Danaos, et dona ferentes".

Ces lettres, dans leur première et principale partie, étaient tellement humbles et rédigées avec tant de bassesse pour capter la bienveillance, que je puis dire qu'un tel langage, beaucoup trop affectueux parce qu'il ne provenait point d'un sentiment d'affection, ne convenait pas, je ne dis pas à un empereur, mais à un histrion. C'est pourquoi il serait honteux pour celui qui a d'autres choses à dire de s'arrêter à de pareils écrits. Toutefois je ne puis m'empêcher de dire que les Français, tout flatteurs qu'ils sont, ne pourraient, même quand ils le voudraient, égaler les Grecs en ce point. Au commencement le roi souffrait, quoiqu'il en rougît, qu'on lui dît toutes ces choses, mais sans pouvoir imaginer ce que signifiait un pareil langage. Enfin, lorsqu'étant en Grèce il vit plus souvent des députés, comme ils commençaient toujours à lui parler de la même manière, il pouvait à peine le supporter. Or, une certaine fois, l'évêque de Langres, Godefroi, homme religieux et plein de courage, prenant compassion du roi, et ne pouvant supporter les longues phrases de l'orateur et de l'interprète, leur dit : « Mes frères, veuillez ne pas parler si souvent de la gloire, la majesté, la sagesse et la religion du roi ; il se connaît, et nous le connaissons aussi; dites-lui donc plus promptement, et sans tant de détours, ce que vous voulez. » Malgré cela, le proverbe antique, "timeo Danaos et dona ferentes" {Virgile, L'Énéide, II, 49}, continua à être fréquemment répété parmi nous, même par quelques laïques.


2. LECTURE : Francis Bacon (1561 - 1626) décrit les trois genres de l'ambition humaine :

Francis Bacon, Pensées et vues sur l'interprétation de la nature, ch. XVI :

... Rursus etiam hominum studia et ambitiones reputans, tria ambitionis genera reperiebat, si modo uni ex iis id nomen imponere fas sit ; Primam eorum qui ad propriam potentiam in patriis suis amplificandam magna contentione feruntur ; atque hanc uulgarem esse et degenerem : Secundam eorum qui patriae suae potentiam inter humanum genus prouehere nituntur; quae sane plus habet dignitatis, cupiditatis minus: Tertiam eorum qui hominis ipsius siue humani generis potentiam et imperium in rerum uniuersitatem instaurare et attollere conantur ; quae reliquis proculdubio et sanior est et augustior ...

A ce sujet; repassant en mon esprit les divers objets de la passion des hommes et les modes de leur ambition, je distinguai trois genres d'ambition, si toutefois il est permis de donner ce nom à l'un des mobiles que j'ai en vue: la première, l'ambition de ceux qui sont poussés à amplifier par de grands efforts, aux dépens de leurs concitoyens, leur puissance personnelle, ce qui est vulgaire et bas; la seconde, l'ambition de ceux qui aspirent à élever la puissance de leur pays au-dessus de celle des autres, ce qui est certainement plus digne, mais n'est pas moins intéressé; la troisième, l'ambition de ceux qui travaillent à fonder la puissance, à élever l'empire de l'homme lui-même et du genre humain sur l'universalité des choses, ce qui, sans nul doute, est plus pur et plus auguste que tout le reste.


3. LECTURE : Francis Bacon (1561 - 1626) à propos des trois découvertes qui ont changé la face et l'état des choses sur le globe :

Francis Bacon, Pensées et vues sur l'interprétation de la nature, ch. XVI :

... Ac illam quidem non in aliis manifestius occurrere, quam in tribus illis Inuentis, quae et ipsa antiquis incognita, et quorum primordia etiam nobis obscura et ingloria sunt; Artis nimirum Imprimendi, Pulueris Tormentarii, et Acus Nauticae. Haec enim tria, numero scilicet pauca ac inuentu non multum deuia, rerum faciem et statum in orbe terrarum mutasse : primum in re literaria, secundum in re bellica, tertium in re nauali ; unde infinitas rerum mutationes secutas esse, attentius intuentibus conspicuas ; ut non imperium aliquod, non secta, non stella maiorem efficaciam et quasi influxum in res humanas habuisse uideatur, quam ista mechanica habuerunt. ...

... cette qualité ne m'est apparue nulle part avec plus d'éclat que dans trois découvertes qui ont été inconnues des anciens et dont les prémices n'ont pas encore à beaucoup près jeté tout l'éclat qu'on est en droit d'en attendre, je veux parler de l'art de l'imprimerie, de la poudre à canon et de l'aiguille nautique. Ces découvertes, en petit nombre, comme on voit, et qui, pour l'époque où elles ont paru, ne sont pas très distantes l'une de l'autre, ont en effet changé la face et l'état des choses sur le globe, savoir: la première dans le monde littéraire, la seconde dans la sphère des armes, la troisième dans le système de navigation, d'où a depuis procédé une infinité d'autres révolutions qui, certes, n'échappent point à des regards attentifs; en sorte qu'il n'est pas de gouvernement, de doctrine, d'astre qui aient exercé une plus grande puissance, je dirais même un influx si intime sur les choses humaines, que ces trois moyens mécaniques. ...


4. ITINERA ELECTRONICA : Environnements hypertextes & Textes préparés :

A) Environnements hypertextes :

  • Albert d'Aix (XIIe s.), Chronicon Hierosolymitanum, livre XII.
    Traduction française reprise au site de Philippe Remacle :
    http://remacle.org/bloodwolf/historiens/albertaix/croisade10.htm
    Traduction française : M. GUIZOT, Collection des Mémoires relatifs à l'Histoire de France. Paris, Brière, 1824

    Ingénierie informatique : Boris Maroutaeff, Colin Scoupe

  • Francis BACON (1561 - 1626), Réfutation des systèmes philosophiques, texte complet.
    Traduction française :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Bacon/refutation_tot_fr.txt
    Texte latin et Traduction française numérisée par nos soins.
    Traduction française : J. A. C. B UCHON, Oeuvres philosophiques, morales et politiques de François Bacon, Paris, Auguste Desrez, 1840

    Ingénierie informatique : Boris Maroutaeff, Colin Scoupe

B) Textes préparés :

  • Jacques de Voragine (vers 1228 – 1298), La légende dorée : Histoire de saint Georges
    Traduction française :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Jacques_Voragine/legenda_aurea_saint_georges_fr.txt
    Traduction française reprise au site : La ducasse de Mons / Le Doudou :
    http://www.mons.be/patrimoine-mondial/ducasse-de-mons/doudou/ducasse-rituelle/combat-dit-lumecon/personnages/saint-georges/la-legende-doree/
    Traduction française : XIXe s. ? .
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Jacques_Voragine/legenda_aurea_saint_georges.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Jacques_Voragine/legenda_aurea_saint_georges_fr.txt

  • Bernard de Clairvaux (saint), Correspondance, Lettre CCLXXXVIII à son oncle, chevalier du Temple
    Traduction française reprise au site de l’Abbaye Saint Benoît de Port-Valais :
    http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/bernard/tome01/lettres/207-253/lettre283.htm
    Traduction française : OEUVRES COMPLÈTES DE SAINT BERNARD TRADUCTION NOUVELLE PAR M. L'ABBÉ CHARPENTIER PARIS, LIBRAIRIE LOUIS DE VIVÈS, ÉDITEUR , 9, Rue Delambre, 9, 1866
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Bernard_Clairvaux/lettres_288.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Bernard_Clairvaux/lettres_288_fr.txt

  • Galbert de Bruges (fin XIe s. - début XIIe s.), Vie de Charles le Bon, comte de Flandre, chap. 13 à 16
    Traduction française reprise au site de Philippe Remacle : http://remacle.org/bloodwolf/historiens/galbert/charleslebon3.htm
    Traduction française : M. Guizot, Collection des mémoires relatifs à l’histoire de France. Paris, Brière, 1824
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Galbert_Bruges/vie_charles_comte_ch13a16.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Galbert_Bruges/vie_charles_comte_ch13a16_fr.txt

  • Odon (Eudes) de Deuil (vers 1110 - 1162), Histoire de la croisade (1147) de Louis VII, Livre II
    Traduction française reprise au site de Philippe Remacle : http://remacle.org/bloodwolf/historiens/odondedeuil/table.htm
    Traduction française : M. Guizot, Collection des mémoires relatifs à l’histoire de France. Paris, Brière, 1824
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Odon_Deuil/histoire_croisade_livre02.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Odon_Deuil/histoire_croisade_livre02_fr.txt

  • Francis BACON (1561 - 1626), Pensées et vues sur l'interprétation de la nature, ch. 16
    Texte latin et Traduction française numérisée par nos soins.
    Traduction française : J. A. C. B UCHON, Oeuvres philosophiques, morales et politiques de François Bacon, Paris, Auguste Desrez, 1840
    latin :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Bacon/pensees_et_vues_ch16.txt
    français :
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Bacon/pensees_et_vues_ch16_fr.txt


Jean Schumacher
24 avril 2015


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002