Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     01-03-2002

Sujets :
Projet ITINERA ELECTRONICA: nouvelle section Du texte à l'hypertexte

Notice :

Concerne: ouverture d'une nouvelle section dans le Projet ITINERA ELECTRONICA: Du texte à l'hypertexte.

Adresse sur la Toile:
http://agoraclass.fltr.ucl.ac.be/concordances/intro.htm

Cette nouvelle section est à la fois une synthèse et un prolongement de tout ce qui a déjà été réalisé dans le cadre, tout d'abord, de l'initiative AGORACLASS et, ensuite, du projet ITINERA ELECTRONICA.

AGORACLASS, conçu initialement en 1998 comme un site d'informations, s'est mué au fil des ans en un espace interactif offrant l'accès à de nombreux outils lexicographiques informatisés:

Adresse sur la Toile:
http://agoraclass.fltr.ucl.ac.be/agtext.htm

Le Projet ITINERA ELECTRONICA , issu d'AGORACLASS, s'est tourné spécifiquement vers le monde de l'enseignement tant celui de l'Université que celui de l'enseignement secondaire (12-18 ans). Pour les langues anciennes, et plus particulièrement pour le latin, ont ainsi été élaborés des parcours didactiques en collaboration et en interaction avec des enseignants du secondaire - production qui est toujours en cours -, des environnements d'enseignement interactifs au bénéfice d'étudiants universitaires - cours de MM. Paul-Augustin DEPROOST et Alain MEURANT - et, enfin, un nombre de plus en plus nombreux d'applications informatiques tant en ligne que hors ligne. Adresses sur la Toile:

  • parcours didactiques:
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/itinera/mise.cfm
  • enseignement universitaire:
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/itinera/enseignement/default.htm
  • applications d'essai:
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/itinera/essai/default.htm
  • approches statistiques:
    http://castor.fltr.ucl.ac.be/cgi-bin/itinera/App_statistiques/default.htm

Le Dépôt ITINERA ELECTRONICA s'est enrichi, lui, de très nombreuses sources textuelles, glanées un peu partout. Sources adaptées, ensuite, aux applications informatiques mises à disposition.

Adresse sur la Toile:
http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/itinera/depot/

Ces applications et réalisations se présentent comme autant de Meilensteine, (presque)indépendants les uns des autres, sur la route des nouvelles technologies d'information et de communication.

La section Du texte à l'hypertexte se propose de relier ces applications sur la Toile afin de permettre à un chacun de passer facilement d'une recherche à une autre, de façon presque transparente.

Nous nous sommes inspirés, pour l'aspect général de cette section, de ce que nous avons pu voir sur le site IntraText qui traite, entre autres, un certain nombre d'oeuvres latines. Mais nous avons élaboré notre environnement hypertexte avec nos propres outils de programmation et nous y avons glissé nos spécificités (traitement de toutes les formes, lecture, traductions françaises, recherches, etc.).

Du texte à l'hypertexte:

Première réalisation: Virgile, Enéide, chant I.

Traitements à venir: les onze autres chants de l'Enéide; les Métamorphoses d'Ovide, les Fastes d'Ovide, les Métamorphoses d'Apulée, certains livres de l'Histoire romaine de Tite-Live, ...

La nouvelle section comprend à l'heure actuelle, 8 modules et une référence à l'Enéide louvaniste de Anne-Marie BOXUS et de Jacques POUCET, à qui nous devons la traduction française des chants, les plans des différents livres ainsi que les notes de commentaire ou d'explication.

Les modules sont: Texte, Lecture, Index inverse, Fréquences d'attestation, Recherches, Contextes (2x).

L'originalité réside dans le fait que dès le premier module, TEXTE, et au travers de lui sont offertes toutes les possibilités de navigation à l'intérieur de ces modules. Chaque forme , en effet, des 756 vers du premier chant de l'Enéide est un lien vers les outils "partenaires".

Ainsi en cliquant sur ARMA, le premier mot de l'oeuvre, les différents contextes où ce terme apparaît sont affichés - le signe tilde indiquant le début d'un vers -; en haut, à gauche, l'accès est donné aux listes du vocabulaire; un clic sur un des termes ARMA des contextes affichés provoque la présentation, en juxtaposition d'ensembles de 5 vers latins et de leur traduction française - les triangles à gauche et à droite du tableau permettent d'avancer ou de reculer dans les ensembles de 5 vers -; enfin, en bas de page figurent des liens vers d'autres modules de l'itinéraire hypertexte.

Dans les contextes affichés, les autres formes que le mot-clé centré, pour lequel le contexte est établi, sont eux aussi liens vers leurs propres contextes et traductions ... et relevés lexicographiques.

Le "tour" de l'oeuvre peut ainsi être fait grâce à des clics et des manipulations de la souris.

Lecture:

Ce module permet de lire l'oeuvre - bientôt aussi de l'écouter - de bout en bout; chaque "bout" étant constitué par un épisode d'après le plan de l'oeuvre fourni dans l'Enéide louvaniste.
Ainsi, les vers 1 à 11, qui constituent l'introduction à l'oeuvre, peuvent être lus avec texte latin et la traduction française en juxtaposition. Grâce aux symboles directionnels, le texte peut ainsi être lu portion après portion. Chaque forme latine continue d'être un lien vers les contextes et les outils lexicographiques alors que les termes français à liens conduisent aux notes additionnelles figurant dans l'Enéide louvaniste de Jacques Poucet.

Dans un proche avenir et en fonction des ressources disponibles sera aussi "attachée" à cet environnement hypertexte une documentation iconographique.

Il est aussi envisagé d'y joindre un relevé d'analyses morphologiques, réalisées, par exemple, avec l'excellent outil de travail COLLATINUS que notre collègue Yves OUVRARD met à la disposition de tous; ce logiciel est déjà à sa 6ième version. Nous l'avaons appliqué au chant I: peu de formes ont échappé au lexique fourni avec le programme. Il reste à trouver, par exemple, une classe d'étudiants qui accepterait de vérifier et de compléter l'analyse automatique afin que ces analyses puissent, elles aussi, être intégrées à l'environnement hypertexte. L'appel est lancé.

Le résultat de l'analyse automatique du Chant I avec COLLATINUS 6 se trouve sur la Toile à l'adresse suivante:
http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/TEXTES/Virgile/verg_aen1_collatinus.txt


Pour l'équipe informatique: Boris Maroutaeff et Jean Schumacher; Louvain-la-Neuve, 1er mars 2002

Remarque technique: la présente réalisation se voit de préférence avec le fureteur MS INTERNET EXPLORER, à partir de la version 5.0.


Dernière mise à jour: 4 mars 2002


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002