Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     04-12-2009

Sujets :
In memoriam : Robert HOLDSTOCK; Livre : Romain SARDOU, Quitte Rome ou meurs; HODOI ELEKTRONIKAI : 8 nouveaux environnements hypertextes : Aristote (x 8); Statistiques de consultation - novembre 2009;

Notice :

1. In memoriam : Robert HOLDSTOCK (1948 - 2009) :

Avis de disparition (LE SOIR, édition du mercredi 2 décembre 2009 ; article de Jean-Claude VANTROYEN) : Holdstock rejoint les Mythagos

Site : Mythago Wood

Wikipedia : Robert Holdstock

Les Actu'ITINERA ont parlé, à 5 reprises, des 3 oeuvres de cet auteur qui font partie du Codex Merlin :

  • ACTU 23-05-2003

    " ... Jason et Médée sont de retour grâce à l'imagination de Robert HOLDSTOCK, qui les fait revivre dans son livre Celtika, premier volume de la série "Codex Merlin".

    Jacques BAUDOU présente Celtika - traduit de l'anglais par Thierry Arson et publié aux éditions "Le Pré aux clercs", 2003, 430 pp., 19,90 euros - dans Le MONDE, édition du 16 mai 2003.

    Nous lisons: " ... C'est l'histoire de Jason, qui est mort depuis sept cents ans, et qui est ressuscité, avec son fameux bateau Argo, par Merlin, qui était autrefois l'un des Argonautes ...
    Cette résurrection, Merlin la provoque parce qu'il a découvert que les deux fils de Jason, qui, selon la légende, ont été tués par Médée, sont en fait vivants: leur mère a fait semblant de les égorger et les a cachés dans un endroit où elle sait que Jason ne les trouvera jamais: à sept cents ans du futur.
    Mais, alors qu'ils sont devenus des adultes et des guerriers, Jason reconstruit Argo, recrute de nouveaux Argonautes originaires de toutes les régions d'Europe et part à leur recherche. Médée, devenue immortelle, essaie d'empêcher Jason de les retrouver ..."

  • ACTU 13-08-2003

    "...CELTIKA est le premier livre du CODEX MERLIN. Merlin l'enchanteur est le personnage principal du livre. Mais longtemps avant de rencontrer le roi Arthur, Merlin s'est lié d'amitié avec Jason, héros grec, célèbre, entre autres, par la quête de la Toison d'or à la tête des Argonautes. Quête qui lui a fait rencontrer Médée, princesse de Colchide. Merlin a connu Médée aussi ... avant que Jason ne la rencontre. Médée, tombée amoureuse de Jason, permet à ce dernier de conquérir la Toison tant convoitée. Jason fait alors de Médée son épouse ... pour l'abandonner peu après. Médée, pour le punir et se venger de cette infidélité, tue les deux anfants mâles qu'elle a eus de Jason sous les yeux mêmes de Jason et s'enfuit sur un char ailé.

    Robert HOLDSTOCK imagine que Médée a commis un subterfuge: elle n'a pas tué les fils qu'elle a eus de Jason mais elle les a placés ... en lieu sûr, à savoir, dans l'avenir, 700 ans plus tard. Endroit où Jason ne pourra jamais les retrouver.

    Dans Celtika, Merlin ressuscite Jason et le navire Argo en les faisant remonter à la surface d'un lac gelé d'Islande où ils ont sombré tous les deux au terme de leurs errements. Jason apprend de Merlin que ses deux fils sont encore en vie; il lève un nouvel équipage et part à leur recherche ... et se trouve impliquée dans l'invasion de la Grèce par les Celtes. Invasion qui eut réellement lieu à la fin du 3e siècle avant Jésus-Christ. ..."

  • ACTU 19-03-2004

    " ... Le Graal de fer [The Iron Grail, 2002] est un roman de science-fiction mêlant deux cycles de légendes: la légende "nordique" autour de Merlin l'Enchanteur et celle du "Sud" autour des Argonautes, en particulier Jason, de leur vaisseau Argo et de Médée la Colchidienne. Plus de 700 ans après sa mort, Jason "ressuscite" et apprend que ses deux fils qu'il croyait morts - car tués par leur mère Médée - sont en fait bien vivants: Médée les a cachés dans les temps futurs. Jason retrouve un de ses fils dans CELTIKA et se met à la recherche de l'autre dans Le Graal de fer. ..."

  • ACTU 14-05-2004

    " ... Ci-dessous, nous vous présentons l'entrevue Merlin-Médée qui se situe à la fin du volume (pp. 375-377); entrevue, qui a lieu en Angleterre et qui se produit au moment où Jason retrouve son deuxième fils, Kinos, caché par Médée dans le futur, VII siècles après les évènements qui se sont déroulés en Grèce.

    Dans CELTIKA, le premier volume du Codex Merlin, Jason avait retrouvé l'autre de ses deux fils, Theokouros. Les retrouvailles n'avaient pas été joyeuses puisque Jason avait failli être tué par son propre fils. ..."

  • ACTU 13-04-2007

    " ... Le troisième et dernier tome de cette série [Codex Merlin] vient donc d'être publié (2 janvier 2007) en langue anglaise : The broken kings ("Les Royaumes brisés" ). La traduction française est en attente. [publiée depuis lors : Le Pré aux Clercs 2007, trad. Thierry Arson]

    " ... In this third volume of the Merlin Codex, Robert Holdstock weaves myth and history into a fabulous tale of honour, vengeance and magic. ..." (Quatrième de couverture) ..."

En présentant nos condoléances à la famille de Robert HOLDSTOCK, en remerciant l'auteur d'avoir fait "revivre" pour nous le Cycle des Argonautes, souhaitons lui, avec EURIPIDE, Alceste, v. 462-463 ;

κούφα σοι χθὼν ἐπάνωθε πέσοι (Que la terre te soit légère!)


2. Livre : Quitte Rome ou meurs :

Livre : Romain SARDOU, Quitte Rome ou meurs
Paris, XO Éditions, 2009, 183 pp.

Pages numérisées : couverture, 4e de couverture

Extrait : pp. 34-35 : Sénèque écrit au jeune Marcus :

"... À Rome, 1 er avril 63

Fais-le, mon cher Marcus : reprends possession de toi-même, et, le temps que jusqu'alors on t'enlevait, on te soutirait, ou que tu laissais perdre, recueille et ménage-le. Persuade-toi qu'il en va comme je te l'écris : il est des heures qui nous sont retirées par force, d'autres dérobées par surprise, d'autres qui nous fuient. Cependant la perte de temps la plus honteuse est celle commise par négligence. Prends-y garde : une partie de la vie s'écoule à mal faire, la plus grande à ne rien faire, la vie tout entière à faire autre chose que ce qu'il conviendrait.

Qui sait fixer son prix au temps ? Peser la valeur d'un jour ? Comprendre qu'il meurt chaque jour ? C'est là notre erreur de ne voir la mort que devant soi : pour une bonne part elle a déjà fait son oeuvre ; tout le passé qui gît derrière nous, la mort le tient. Persiste donc, mon cher Marcus, à faire ce que tu écris, embrasse toutes les heures, veille sur ton présent pour moins dépendre du jour qui suit. Tandis qu'on l'ajourne, la vie nous dépasse.

Ici-bas, Marcus, toute chose est empruntée, le temps seul nous appartient ; c'est l'unique bien, fugace et glissant, dont la nature nous a dotés : pour autant on se le laisse ravir par n'importe qui ! Telle est la folie des hommes : ils se sentent redevables d'un objet qu'on leur a offert, y compris vil et petit, mais le temps accordé, ils le gaspillent sans compter ; or, qui, même avec la meilleure volonté, pourra le rendre ou le remplacer ?

Peut-être demanderas-tu ce que je fais, moi qui t'adresse ces beaux préceptes ? Je l'avouerai franchement : dans le cas d'un homme qui vit dans l'opulence tout en étant scrupuleux, je règle le compte de ma dépense du temps. Je ne puis me flatter de ne rien perdre, mais ce que je perds, et pourquoi et comment, je le dirai ; je fournirai les raisons de ma pauvreté.

Je n'estime pas pauvre l'homme qui, si peu qu'il lui demeure, en est content ; toi, pourtant, je préfère que tu surveilles tes biens et le moment est bon pour s'y mettre. Car, comme l'ont jugé nos ancêtres, il est « trop tard pour épargner quand la bouteille est presque vide » ; en effet, non seulement la part qui subsiste à la fin est la plus petite, mais c'est aussi la plus mauvaise.
Porte-toi bien. ..."

Source : SÉNÈQUE, Lettres à Lucilius, I, 1 :

[1,1] I. SENECA LUCILIO SUO SALUTEM (1) Ita fac, mi Lucili: uindica te tibi, et tempus quod adhuc aut auferebatur aut subripiebatur aut excidebat collige et serua. Persuade tibi hoc sic esse ut scribo: quaedam tempora eripiuntur nobis, quaedam subducuntur, quaedam effluunt. Turpissima tamen est iactura quae per neglegentiam fit. Et si uolueris attendere, magna pars uitae elabitur male agentibus, maxima nihil agentibus, tota uita aliud agentibus. (2) Quem mihi dabis qui aliquod pretium tempori ponat, qui diem aestimet, qui intellegat se cotidie mori? In hoc enim fallimur, quod mortem prospicimus: magna pars eius iam praeterît; quidquid aetatis retro est mors tenet. Fac ergo, mi Lucili, quod facere te scribis, omnes horas complectere; sic fiet ut minus ex crastino pendeas, si hodierno manum inieceris. (3) Dum differtur uita transcurrit. Omnia, Lucili, aliena sunt, tempus tantum nostrum est; in huius rei unius fugacis ac lubricae possessionem natura nos misit, ex qua expellit quicumque uult. Et tanta stultitia mortalium est ut quae minima et uilissima sunt, certe reparabilia, imputari sibi cum impetrauere patiantur, nemo se iudicet quicquam debere qui tempus accepit, cum interim hoc unum est quod ne gratus quidem potest reddere. (4) Interrogabis fortasse quid ego faciam qui tibi ista praecipio. Fatebor ingenue: quod apud luxuriosum sed diligentem euenit, ratio mihi constat impensae. Non possum dicere nihil perdere, sed quid perdam et quare et quemadmodum dicam; causas paupertatis meae reddam. Sed euenit mihi quod plerisque non suo uitio ad inopiam redactis: omnes ignoscunt, nemo succurrit. (5) Quid ergo est? non puto pauperem cui quantulumcumque superest sat est; tu tamen malo serues tua, et bono tempore incipies. Nam ut uisum est maioribus nostris, 'sera parsimonia in fundo est'; non enim tantum minimum in imo sed pessimum remanet. Vale.

[1,1] LETTRE I : Sur l'emploi du temps. Suis ton plan, cher Lucilius ; reprends possession de toi-même : le temps qui jusqu’ici t’était ravi, ou dérobé, ou que tu laissais perdre, recueille et ménage-le. Persuade-toi que la chose a lieu comme je te l’écris : il est des heures qu’on nous enlève par force, d’autres par surprise, d’autres coulent de nos mains. Or la plus honteuse perte est celle qui vient de négligence et, si tu y prends garde, la plus grande part de la vie se passe à mal faire, une grande à ne rien faire, le tout à faire autre chose que ce qu’on devrait. Montre-moi un homme qui mette au temps le moindre prix, qui sache ce que vaut un jour, qui comprenne que chaque jour il meurt en détail ! Car c’est notre erreur de ne voir la mort que devant nous : en grande partie déjà on l’a laissée derrière ; tout l’espace franchi est à elle. Persiste donc, ami, à faire ce que tu me mandes : sois complètement maître de toutes tes heures. Tu dépendras moins de demain si tu t’assures bien d’aujourd’hui. Tandis qu’on l’ajourne, la vie passe. Cher Lucilius, tout le reste est d’emprunt, le temps seul est notre bien. C’est la seule chose, fugitive et glissante, dont la nature nous livre la propriété ; et nous en dépossède qui veut. Mais telle est la folie humaine : le don le plus mince et le plus futile dont la perte au moins se répare, on veut bien se croire obligé pour l’avoir obtenu ; et nul ne se juge redevable du temps qu’on lui donne, de ce seul trésor que la meilleure volonté ne peut rendre. Tu demanderas peut-être comment je fais, moi qui t’adresse ces beaux préceptes. Je l’avouerai franchement : je fais comme un homme de grand luxe, mais qui a de l’ordre ; je tiens note de ma dépense. Je ne puis me flatter de ne rien perdre ; mais ce que je perds, et le pourquoi et le comment, je puis le dire, je puis rendre compte de ma gêne. Puis il m’arrive comme à la plupart des gens ruinés sans que ce soit leur faute : chacun les excuse, personne ne les aide. Mais quoi ! je n’estime point pauvre l’homme qui, si peu qu’il lui demeure, est content. Pourtant j’aime mieux te voir veiller sur ton bien, et le moment est bon pour commencer. Comme l’ont en effet jugé nos pères : ménager le fond du vase, c’est s’y prendre tard. Car la partie qui reste la dernière est non seulement la moindre, mais la pire.


3. HODOI ELEKTRONIKAI & environnements hypertextes :

Christian RUELL a, une nouvelle fois, porté son chaudron magique à ébullition : 8 nouveaux environnements hypertextes ont ainsi été produits :

  • Aristote, De l'âme, livre II [texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Aristote, La Métaphysique, livre III [texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Aristote, La Métaphysique, livre VI [texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Aristote, La Métaphysique, livre VIII [texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Aristote, La Métaphysique, livre IX [texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Aristote, La Métaphysique, livre X [texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Aristote, La Métaphysique, livre XI [texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Aristote, La Métaphysique, livre XII [texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]

Les textes bruts de ces oeuvres sont disponibles dans le Dépôt HODOI ELEKTRONIKAI.

Littérature latine : Signalons, à toutes fins utiles, que nous avons repris dans nos "tablettes", sur demande, plusieurs "historiettes" tirées des Mythographes du Vatican (Édition : G. H. BODE, Scriptores rerum mythicarum latini tres Romae nuper reperti, Celle, 1834) : Mythographes du Vatican


4. Statistiques de consultation - novembre 2009 :

Ces statistiques peuvent être relevées via le Serveur ACHILLE.

  • Site ITINERA ELECTRONICA:
    • sessions de travail ouvertes: 42.375 (43.463 en octobre)
    • pages visitées: 87.197 (89.697 en octobre)
    • pages les plus fréquemment demandées: voir : stat_nov2009

  • Site AGORACLASS - Environnements hypertextes (hors Corpora) :
    • sessions de travail ouvertes: 114.049 (145.191 en octobre)
    • pages visitées : 6.262.695 (5.096.599 en octobre)
    • pages les plus visitées (Total hits for periode) : voir stat_nov2009

  • Site AGORACLASS (CORPORA):
    • sessions de travail ouvertes: 23.287 (23.603 en octobre )
    • pages visitées: 1.713.836 (1.364.693 en octobre)
    • bases de données les plus fréquemment consultées (Total hits for periode) : stat_nov2009
    • base de données la plus consultée : Apulée, Métamorphoses (31,84 % du total des consultations) ; Sénèque, Lettres (17,27 % du total)

  • Site BCS (Bibliotheca Classica Selecta):
    • sessions de travail ouvertes: 126.434 (117.766 en octobre)
    • pages visitées: 279.098 (260.980 en octobre)
    • pages les plus fréquemment demandées:

      • Folia Electronica Classica : 33.700 pages (31.772 en octobre) ;
      • Suétone : 56.664 pages (54.084 en octobre) ;
      • Virgile : 22.440 pages (18.919 en octobre) ;
      • Précis grammatical (latin) : 13.095 pages (13.126 en octobre) ;
      • Précis grammatical (grec) : 8.413 pages (7.484 pages en octobre)

  • Site LCE (Lupa Capitolina Electronica):
    • sessions de travail ouvertes: 22.760 (26.219 en octobre)
    • pages visitées: 18.613 (18.587 en octobre)

  • Site COLLATINVS-UCL (lemmatisation - dictionnaire latin-français) :
    • sessions de travail ouvertes: 15.625 (13.828 en octobre) ;
    • pages visitées: 54.920 (48.289 en octobre)

  • Site HODOI ELEKTRONIKAI (Environnements hypertextes grecs) :
    • sessions de travail ouvertes: 128.950 (130.797 en octobre) ;
    • pages visitées: 1.034.254 (655.281 en octobre)
    • pages les plus fréquemment demandées (Total hits for period) : voir stat_nov2009 ;

    • Les textes du mois :
      HERODOTE, Histoires, II (1,21 % du total des pages) ;
      PLATON, Banquet (1,22 %) ;
      PLATON, Phèdre (1,28 %) ;
      PLATON, Timée (2,22 %) ;
      PLUTARQUE, Vie d'Alexandre (1,45 % du total des pages) ;
      PLUTARQUE, Vie de César (2,44 % du total des pages);

  • Site HELIOS (Coopération Acad. Grenoble & Toulouse - UCL-LLN (FLTR/GLOR) : Langues anciennes) :
    • sessions de travail ouvertes: 52.998 (48.170 en octobre)
    • pages visitées: 188.681 (173.463 en octobre) ;
    • pages les plus visitées (Total hits for periode) : stat_nov2009


État de la banque de textes latins :

  • Etat du dictionnaire au 3 decembre 2009:

    272.814 formes différentes.
  • Etat du corpus de textes traités au 3 déembre 2009:

    81 auteurs, 808 oeuvres, 5.679.217 occurrences.

  • État de la banque de textes grecs :

  • Etat du dictionnaire au 3 décembre 2009:

    488.033 formes différentes.
  • Etat du corpus de textes traités au 3 décembre 2009 :

    91 auteurs, 1.172 oeuvres, 9.151.963 occurrences (8.952.862 en octobre) .

  • Jean Schumacher
    4 décembre 2009


     
    UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
    Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

    Dernière mise à jour : 17/02/2002