Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     07-08-2009

Sujets :
Fiches de lecture : 7 ajouts; HODOI ELEKTRONIKAI & environnements hypertextes : Denys d'Halicarnasse (x 1); Livre : Claude IMBERT, Le tombeau d'Aurélien : la Sibylle de Cumes; Statistiques de consultation - juillet 2009;

Notice :

1. Fiches de lecture :

  • Adresse du site : Lectures (site arrêté à la date du 18 mai 2006)
  • Base de données : Fiches (depuis le 19 mai 2006)

  • Ajouts : consultation des ==> Nouveautés <==

Les Nouveautés concernent :

  • ==> GREC :

  • DENYS d'Halicarnasse, Les Antiquités romaines, livre VI, VII et VIII

  • Une cavalcade à Rome en mémoire de Castor et de Pollux, apparus lors d'une bataille contre les Latins
  • A Rome, lors d'un vote du peuple, comment les suffrages étaient-ils exprimés ?
  • Un butin de guerre est pour le vainqueur un bien légitime et justement acquis
  • A Rome, les licteurs, accompagnant un général d'armée, abaissent leurs faisceaux devant une personne (magistrat, dictateur, ...) d'un rang supérieur
  • Si nos âmes sont immortelles ...
  • Les Romains des premiers siècles traitaient leurs enfants avec une sévérité inexorable
  • Faut-il punir (aussi) les enfants pour les fautes (tyrannie, parricide, trahison, ...) de leurs pères ?


2. HODOI ELEKTRONIKAI & environnements hypertextes :

Juste avant de partir en vacances,le jour même de la Fête Nationale française, Christian RUELL a constitué un "dernier" environnement hypertexte:

  • Denys d'Halicarnasse, Les Antiquités romaines, livre VI [Traduction française reprise au site de Philippe Remacle]

Le texte brut de cette oeuvre se trouve dans le Dépôt HODOI ELEKTRONIKAI.


3. Livre :

Pendant les vacances, nous avons relu le livre Le tombeau d'Aurélien de Claude IMBERT (Paris, Grasset, 2000, 249 pp.). Dans ce livre, C. Imbert fait se correspondre Antoine, une personne d'aujourd'hui et Aurélien, un fonctionnaire romain du IVe siècle de notre ère.

Cette correspondance est truffée de réminiscences à l'Antiquité. Nous nous sommes pris au jeu d'essayer de (re)découvrir, dans nos banques et bases de données, les sources de ces "emprunts" et nous comptons vous livrer, pendant quelques Actu, le fruit de quelques-unes de nos recherches et trouvailles.

Pages numérisées : couverture, 4e de couverture

Extrait : pp. 22-23 : (à propos de) La Sibylle de Cumes ; c'est Aurélien, le fonctionnaire romain, qui écrit :

"... La divination, la prédiction, l'oracle, tout cela m'indiffère. Quand je vois, près de moi, qu'on y succombe, je songe à la Sibylle de Cumes. Dans sa grotte elle est, depuis des siècles, notre patronne romaine de l'oracle, aussi fameuse que chez nos cousins grecs la Pythie de Delphes sur son trépied. Nos malheureux ancêtres, pour prévenir les tremblements de terre, les invasions, les épidémies consultaient ses prédictions tracées, dit-on, sur des feuilles de palmier. Elles furent réduites en cendres, pendant la République, lors de l'incendie du Temple, et Auguste, à ce qu'on enseigne, les reconstitua sur tablettes de cire avant de les déposer sur le Palatin.

Mais leur prestige, crois-moi, s'est, depuis lors, dissipé et plus personne ne s'en soucie! La concurrence a chassé la Sibylle : trop de prophètes de toutes sortes, propagateurs des religions d'Orient, messies en tout genre ou misérables charlatans, se disputent l'avenir et pullulent sur ses miettes. Férus, comme ils sont, de surnaturel, les chrétiens, qui tiennent désormais le haut du pavé, n'y sont pas les derniers. Ils s'approprient déjà les oracles de la Sibylle d'Erythrée. Un jour, ils chanteront «Teste David cum Sibylla»... Je n'en serais qu'à moitié surpris : ils viennent d'établir leur fête de Noël — celle de la nativité de leur Christ — le jour même de notre fête du Soleil invaincu, créée, voici plus de cent ans, par le noble César dont je porte le nom, Aurélien...

Pour en revenir à notre Sibylle, je ne vois dans ses extases qu'une puérile rébellion contre la fatalité. Elle n'a pas volé sa fin édifiante : quand elle se donna au charmant Apollon, elle obtint du dieu de vivre « autant d'années qu'il y avait de grains de sable dans la mer ». Hélas, la malheureuse omit de demander à les vivre en éternelle jeunesse. Si bien que Trimalchion, l'amphitryon du banquet de Pétrone, prétend l'avoir rencontrée, petite naine grotesque, enfermée dans une jarre, sur une étagère d'auberge. Aux enfants qui lui demandaient : « Sibylle, que veux-tu? » elle répondait : « Je veux mourir. » Entre nous, je la comprends...

Source : Pétrone, Le Satyricon, ch. 48 :

Trimalchio autem miti ad nos uultu respexit et: "Vinum, inquit, si non placet, mutabo; uos illud oportet bonum faciatis. Deorum beneficio non emo, sed nunc quicquid ad saliuam facit, in suburbano nascitur eo, quod ego adhuc non noui. Dicitur confine esse Tarraciniensibus et Tarentinis. Nunc coniungere agellis Siciliam uolo, ut cum Africam libuerit ire, per meos fines nauigem. Sed narra tu mihi, Agamemnon, quam controuersiam hodie declamasti? Ego autem si causas non ago, in domusionem tamen litteras didici. Et ne me putes studia fastiditum, tres bybliothecas habeo, unam Graecam, alteram Latinam. Dic ergo, si me amas, peristasim declamationis tuae". Cum dixisset Agamemnon: "Pauper et diues inimici erant ---", ait Trimalchio: "Quid est pauper? -- Vrbane", inquit Agamemnon et nescio quam controuersiam euit. Statim Trimalchio: "Hoc, inquit, si factum est, controuersia non est; si factum non est, nihil est". Haec aliaque cum effusissimis prosequeremur laudationibus: "Rogo, inquit, Agamemnon mihi carissime, numquid duodecim aerumnas Herculis tenes, aut de Vlixe fabulam, quemadmodum illi Cyclops pollicem poricino extorsit? Solebam haec ego puer apud Homerum legere. Nam Sibyllam quidem Cumis ego ipse oculis meis uidi in ampulla pendere, et cum illi pueri dicerent: "Sibilla, g-ti g-thelis?", respondebat illa: "g-apothanein g-theloh".

XLVIII. OU TRIMALCION CONVERSE AVEC UN LETTRÉ. Ce terrible maître nous montre aussitôt une bonne figure débonnaire : « Si ce vin ne vous plaît pas, dit-il, nous allons en changer. S'il est bon, montrez-le en y faisant honneur. Grâces aux dieux, il ne me coûte point d'argent, car tout ce qui concerne la gueule pousse dans une de mes métairies que je n'ai, du reste, jamais vue. Il paraît qu'elle est sur les confins de Terracine et de Tarente. J'ai dans l'idée d'adjoindre la Sicile à mon petit domaine, afin que, s'il me prenait fantaisie d'aller en Afrique, je fasse cette navigation sans sortir de mon domaine. « Mais racontez-moi, Agamemnon, la déclamation que vous aviez prononcée aujourd'hui. Moi que vous voyez, si je ne plaide pas, j'ai pourtant travaillé les lettres par principes. Et n'allez pas croire que je n'aime pas l'étude : j'ai acheté deux bibliothèques, une grecque et une latine. Donc, si vous m'aimez, ô Agamemnon, faites-moi l'analyse de votre discours. » L'autre commença : « Un pauvre et un riche étaient brouillés. - D'abord, un pauvre, qu'est-ce que c'est que, ça ? s'écria Trimalcion. - Très joli », répondit Agamemnon, et il s'engagea dans je ne sais quelle argumentation. Mais aussitôt Trimalcion : « Pardon, si c'est un fait réel, il n'y a pas à discuter ; s'il n'est pas réel, ce n'est rien. » Nous nous répandons en louanges sur ces fariboles et autres de la même farine. « Je vous prie, Agamemnon, mon très cher, dit-il, vous souvient-il des douze travaux d'Hercule et de la fable d'Ulysse ? Et comment le Cyclope lui rabattit le pouce avec une baguette ? Combien de fois, quand j'étais petit, l'ai-je lu dans Homère: ? J'ai même vu, de mes yeux vu, la Sibylle de Cumes suspendue dans une fiole, et quand les enfants lui demandaient, en grec : « Sibylle, que veux-tu ? » la pauvre répondait, en grec aussi : « Je veux mourir. »


4. Statistiques de consultation - juillet 2009 :

Ces statistiques peuvent être relevées via le Serveur ACHILLE.

  • Site ITINERA ELECTRONICA:
    • sessions de travail ouvertes: 19.140 (29.301 en juin)
    • pages visitées: 31.833 (64.491 en juin)
    • pages les plus fréquemment demandées: voir : stat_juillet2009

  • Site AGORACLASS - Environnements hypertextes (hors Corpora) :
    • sessions de travail ouvertes: 111.341 (160.941 en juin)
    • pages visitées : 2.597.361 (3.889.707 en juin)
    • pages les plus visitées (Total hits for periode) : voir stat_juillet2009

  • Site AGORACLASS (CORPORA):
    • sessions de travail ouvertes: 8.811 (11.559 en juin)
    • pages visitées: 736.913 (999.442 en juin)
    • bases de données les plus fréquemment consultées (Total hits for periode) : stat_juillet2009
    • base de données la plus consultée : Apulée, Métamorphoses (30,28 % du total des consultations) ; Sénèque, Lettres (5,62 % du total)

  • Site BCS (Bibliotheca Classica Selecta):
    • sessions de travail ouvertes: 33.601 (65.416 en juin)
    • pages visitées: 81.890 (165.981 en juin)
    • pages les plus fréquemment demandées:

      • Folia Electronica Classica : 11.238 pages (19.232 en juin) ;
      • Suétone : 14.564 pages (31.867 en juin) ;
      • Virgile : 5.744 pages (14.743 en juin) ;
      • Précis grammatical (latin) : 3.122 pages (7.455 en juin) ;
      • Précis grammatical (grec) : 2.075 pages.

  • Site LCE (Lupa Capitolina Electronica):
    • sessions de travail ouvertes: 7.682 (15.487 en juin)
    • pages visitées: 4.601 (8.189 en juin)

  • Site COLLATINVS-UCL (lemmatisation - dictionnaire latin-français) :
    • sessions de travail ouvertes: 3.824 (5.676 en juin) ;
    • pages visitées: 5.895 (23.556 en juin)

  • Site HODOI ELEKTRONIKAI (Environnements hypertextes grecs) :
    • sessions de travail ouvertes: 27.630 (25.634 en juin) ;
    • pages visitées: 221.677 (333.151 en juin)
    • pages les plus fréquemment demandées (Total hits for period) : voir stat_juillet2009 ;
    • Oeuvre la plus souvent demandée/ouverte pendant le mois : PLATON, Phedon (1,01 % du total des pages) ; PLATON, Phèdre (2,65 %) ; PLATON, Timée (2,48 %) ; PLATON, Apologie (1,74 %)

  • Site HELIOS (Coopération Acad. Grenoble & Toulouse - UCL-LLN (FLTR/GLOR) : Langues anciennes) :
    • sessions de travail ouvertes: 22.314 (38.203 en juin)
    • pages visitées: 57.425 (188.067 en juin) ;
    • pages les plus visitées (Total hits for periode) : stat_juillet2009


État de la banque de textes latins :

  • Etat du dictionnaire au 6 juin 2008 :

    272.726 formes différentes.
  • Etat du corpus de textes traités au 6 juin 2008 :

    81 auteurs, 805 oeuvres, 5.667.163 occurrences.

  • État de la banque de textes grecs :

  • Etat du dictionnaire au 3 juillet 2009:

    446.070 (439.781 en mai) formes différentes.
  • Etat du corpus de textes traités au 3 juillet 2009 :

    83 auteurs, 1.057 oeuvres, 8.257.308 (8.034.948 en mai) occurrences.

  • Jean Schumacher
    7 août 2009


     
    UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
    Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

    Dernière mise à jour : 17/02/2002