Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     23-01-2009

Sujets :
Fiches de lecture : 10 ajouts; Culture : Les religions à mystères; Culture : La Rome antique; HODOI ELEKTRONIKAI : 7 nouveaux environnements hypertextes : Démosthène (x 3), Dion Chrysostome (x 2), Polybe (x 2);

Notice :

1. Fiches de lecture :

  • Adresse du site : Lectures (site arrêté à la date du 18 mai 2006)
  • Base de données : Fiches (depuis le 19 mai 2006)

  • Ajouts : consultation des ==> Nouveautés <==

Les Nouveautés concernent :

  • ==> LATIN :

  • SÉNÈQUE, Consolation à Helvie
  • TITE-LIVE, L'Histoire romaine, XXXIX

  • ==> GREC :

  • DÉMOSTHÈNE, Sur l'Ambassade et Sur la liberté des Rhodiens
  • DION CHRYSOSTOME, Sur la loi (discours 75)
  • QUINTUS de SMYRNE, Les Posthomériques (La fin de l'Iliade), IV et V
  • POLYBE, Histoire, XVIII

  • A propos de la disposition de la phalange macédonienne
  • L'or provoque les haines
  • Émigration / Colonisation : Rome est partout où elle a vaincu
  • Philippe II de Macédoine et le cadeau fait au comique Satyros
  • Il faut montrer de la bienveillance aux malheureux
  • Description des mystères des Bacchanales
  • La loi est la reine des hommes et des dieux
  • La loi rend plus de services que les réponses des oracles
  • Description des noces de Pélée et de Thétis
  • Description du bouclier d'Achille


2. Culture : Les religions à mystères :

La revue Religions & HISTOIRE a (essentiellement) consacré le n° 24 (janvier-février 2009) au dossier Les religions à mystères. Orgies et bacchanales. Mystères d'Eleusis. Cybèle, Isis et Mithra.

Nous avons numérisé :

Nous avons choisi deux Témoignages :

  • SYNÉSIUS de CYRÈNE, Dion ou traité de sa vie, ch. 8 à propos de l'initiation :

    Extrait tiré de l'environnement hypertexte :

    καθάπερ Ἀριστοτέλης ἀξιοῖ τοὺς τελουμένους οὐ μαθεῖν τί δεῖν, ἀλλὰ παθεῖν καὶ διατεθῆναι, δηλονότι γενομένους ἐπιτηδείους· καὶ ἡ ἐπιτηδειότης δὲ ἄλογος· εἰ δὲ μηδὲ λόγος αὐτὴν παρασκευάζοι, πολὺ μᾶλλον.

    Celui qui se présente pour l’initiation, dit Aristote, n’a pas besoin de chercher comment il doit agir; il n’a qu’à se soumettre, qu’à se laisser faire: cela suffit pour être apte à l’initiation. Cette aptitude n’exige aucune réflexion; et même plus la réflexion est absente, plus l’aptitude est, complète.

  • TITE-LIVE, L'Histoire romaine, livre XXXIX, 13 à propos des mystères des Bacchanales :

    Extrait tiré de l'environnement hypertexte :

    Tum Hispala originem sacrorum expromit. primo sacrarium id feminarum fuisse, nec quemquam eo uirum admitti solitum. tres in anno statos dies habuisse, quibus interdiu Bacchis initiarentur; sacerdotes in uicem matronas creari solitas. Pacullam Anniam Campanam sacerdotem omnia, tamquam deum monitu, immutasse: nam et uiros eam primam filios suos initiasse, Minium et Herennium Cerrinios; et nocturnum sacrum ex diurno, et pro tribus in anno diebus quinos singulis mensibus dies initiorum fecisse. ex quo in promiscuo sacra sint et permixti uiri feminis, et noctis licentia accesserit, nihil ibi facinoris, nihil flagitii praetermissum. plura uirorum inter sese quam feminarum esse stupra. si qui minus patientes dedecoris sint et pigriores ad facinus, pro uictimis immolari. nihil nefas ducere, hanc summam inter eos religionem esse. uiros, uelut mente capta, cum iactatione fanatica corporis uaticinari; matronas Baccharum habitu crinibus sparsis cum ardentibus facibus decurrere ad Tiberim, demissasque in aquam faces, quia uiuum sulpur cum calce insit, integra flamma efferre. raptos a diis homines dici, quos machinae illigatos ex conspectu in abditos specus abripiant: eos esse, qui aut coniurare aut sociari facinoribus aut stuprum pati noluerint. multitudinem ingentem, alterum iam prope populum esse; in his nobiles quosdam uiros feminasque. biennio proximo institutum esse, ne quis maior uiginti annis initiaretur: captari aetates et erroris et stupri patientes.

    Hispala reprit alors l'origine des mystères. (8) "Ce sanctuaire, dit-elle, n'avait d'abord été ouvert qu'aux femmes, et on n'y admettait ordinairement aucun homme. Il y avait dans l'année trois jours fixes pour l'initiation, qui se faisait en plein jour. Les dames étaient, chacune à leur tour, investies du sacerdoce. (9) C'était une certaine Paculla Annia, de Campanie, qui, pendant son sacerdoce, avait tout changé, prétendant en avoir reçu l'ordre des dieux. C'était elle qui la première avait initié des hommes, en amenant ses deux fils, Minius et Hérennius Cerrinius, consacré la nuit en place du jour à la cérémonie, et réglé qu'au lieu de trois jours par an, il y en aurait cinq par mois pour les initiations. (10) Depuis l'admission des hommes et le mélange des sexes, depuis qu'on avait fait choix de la nuit, si favorable à la licence, il n'était sorte de forfaits et d'infamies qui n'eussent été accomplis, et les hommes se livraient plus à la débauche entre eux qu'avec les femmes. (11) Ceux qui se prêtaient avec quelque répugnance à ces excès monstrueux, ou qui semblaient peu disposés à les commettre eux- mêmes, étaient immolés comme des victimes. Le comble de la dévotion parmi eux, c'était de ne reculer devant aucun crime. (12) Les hommes paraissaient avoir perdu la raison et prophétisaient l'avenir en se livrant à des contorsions fanatiques; les femmes, vêtues en bacchantes et les cheveux épars, descendaient au Tibre en courant, avec des torches ardentes, qu'elles plongeaient dans l'eau et qu'elles retiraient tout allumées, parce que ces torches renfermaient un mélange de chaux vive et de soufre naturel. (13) Les dieux étaient supposés enlever des malheureux, qu'on attachait à une machine et qu'on faisait disparaître en les précipitant dans de sombres cavernes. On choisissait pour cela ceux qui avaient refusé de se lier par un serment, ou de s'associer aux forfaits, ou de se laisser déshonorer. (14) La secte était déjà si nombreuse qu'elle formait presque un peuple; des hommes et des femmes de nobles familles en faisaient partie. Depuis deux ans il avait été décidé qu'on n'admettrait personne au- dessus de vingt ans; on voulait avoir des initiés dont l'âge se prêtât facilement à la séduction et au déshonneur."


3. Culture : La Rome antique :

A la revue hebdomadaire Le VIF / L'EXPRESS, édition du 16 au 22 janvier 2009, était joint un petit livret intitulé : "GLOBE. La Rome antique. La naissance d'un mythe, d'Auguste à Justinien", édité par Roularta books, 2005. Titre original : L'Antica Roma (Milan, Leonardo Arte, 2000).

Nous avons numérisé :

Témoignage à propos des portraits et de l'art du portrait : CICÉRON, Contre Verrès, II, 4, 55 :

Extrait tiré de l'environnement hypertexte :

Viginti et septem praeterea tabulas pulcherrime pictas ex eadem aede sustulit, in quibus erant imagines Siciliae regum ac tyrannorum, quae non solum pictorum artificio delectabant, sed etiam commemoratione hominum et cognitione formarum. Ac uidete quanto taetrior hic tyrannus Syracusanis fuerit quam quisquam superiorum, quia, cum illi tamen ornarint templa deorum immortalium, hic etiam illorum monumenta atque ornamenta sustulit.

Il [Verrès] a enlevé du même temple vingt-sept tableaux d'une grande beauté, parmi lesquels étaient les portraits des rois et des tyrans de la Sicile, précieux aux habitants non seulement par la perfection du travail, mais par les traits et les souvenirs qu'ils leur rappelaient. Et voyez combien ce tyran des Syracusains était plus détestable que les tyrans ses prédécesseurs : ceux-ci du moins décorèrent les temples des immortels ; Verrès a enlevé les dieux et dépouillé les temples.


4. HODOI ELEKTRONIKAI & environnements hypertextes :

Christian RUELL garde le rhythme : 7 nouveaux environnements ont vu le jour :

  • Démosthène, Pour les Mégalopolitains (discours complet) [Texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Démosthène, Sur l'ambassade (discours complet) [Texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Démosthène, Sur la liberté des Rhodiens (discours complet) [Texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Dion Chrysostome, Sur la confiance (discours LXXIII)
  • Dion Chrysostome, Sur la loi (discours LXXV)
  • Polybe, Histoire, livre XVIII (fragments) [Texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Polybe, Histoire, livre XXVIII (fragments) [Texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]

Les textes bruts de ces oeuvres sont disponibles dans le Dépôt HODOI ELEKTRONIKAI.


Jean Schumacher
23 janvier 2009


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002