Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     07-11-2008

Sujets :
Fiches de lecture : 13 ajouts; Livre : David GEMMELL, TROIE. 1. Le Seigneur de l'arc d'argent; HODOI ELEKTRONIKAI : 10 nouveaux environements hypertextes : Appien, Diodore de Sicile (x 2), Dion Cassius (x 3), Photius (x 2), Polybe (x 2); Statistiques de consultation - octobre 2008;

Notice :

1. Fiches de lecture :

  • Adresse du site : Lectures (site arrêté à la date du 18 mai 2006)
  • Base de données : Fiches (depuis le 19 mai 2006)

  • Ajouts : consultation des ==> Nouveautés <==

Les Nouveautés concernent :

  • ==> GREC :

  • APPIEN, Les guerres civiles - La guerre d'Hannibal
  • DION CASSIUS, L'Histoire romaine, livre LXXIV et LXXVII
  • PHOTIUS, Bibliotheca : Démosthène, discours et Extraits de Ctésias, Histoire de l'Inde
  • POLYBE, L'Histoire, livre XV

  • Démosthène et sa difficulté de respirer
  • Démosthène et le conte d'enfant
  • Hannibal à Scipion : Il faut choisir le plus grand des biens et le plus petit des maux.
  • Scipion à Hannibal : Il faut vous livrer vous et votre patrie à notre discrétion ou vaincre.
  • Les hommes ne pratiquent pas la défiance naturelle que connaissent les animaux
  • L'historien doit poursuivre un double but : le plaisir et l'utilité
  • L'empereur Caracalla veut imiter Alexandre le Grand
  • En Inde, il y a une fontaine d'or liquide et du fer qui fait office de paratonnerre
  • En Inde, il y a des pygmées
  • Hannibal se fraye un passage à travers les Alpes
  • Rome refuse de payer une rançon pour les sodats faits prisonniers par Hannibal à Cannes
  • Les funérailles de l'empereur Pertinax


2. Livre : David GEMMELL :

Livre : David GEMMELL, Troie. 1. Le Seigneur de l'arc d'argent
Titre original : Lord of the silver bow (2005)
Traduction française : Rosalie Guillaume
Bragelonne, Paris, 2008, 448 pp.

Documents PDF : Couverture; 4e de couverture;

Extrait : pp. 17-20

" ... Tous les quatre ans, le roi de Mycènes et douze de ses Fidèles étaient convoqués pour entendre les paroles des dieux. La dernière fois qu'Agamemnon était venu, c'était juste après l'enterrement de son père, au début de son propre règne. Il était nerveux à cette époque, mais moins qu'aujourd'hui. Parce que les prophéties qu'il avait entendues s'étaient toutes réalisées. Il était devenu infiniment plus riche. Sa femme lui avait donné trois beaux enfants — même si c'étaient des filles. Les armées de Mycènes avaient été victorieuses dans toutes les batailles, et un grand héros était tombé.
Mais Agamemnon se souvenait aussi du voyage de son père à la caverne des Ailes, huit ans plus tôt, et de son visage défait quand il était revenu. Il n'avait pas voulu parler de la dernière prophétie, mais un des Fidèles l'avait racontée à sa femme, et la rumeur s'était ébruitée. Le prophète avait conclu sur ces mots : «Adieu, roi Atrée. Vous ne viendrez plus jamais dans la caverne des Ailes. »
Le grand roi guerrier était mort une semaine avant la Convocation suivante.

Une femme entièrement vêtue de noir sortit de la caverne. Même sa tête était couverte d'un voile de gaze. En silence, elle leva la main et fit signe de la suivre au groupe qui attendait. Agamemnon inspira à fond et prit la tête de ses hommes.
L'entrée était tellement exiguë qu'ils durent retirer leur casque et marcher en simple file derrière la femme. Ils arrivèrent devant les braises du feu de Prophétie. L'air était toujours enfumé, et Agamemnon sentit son coeur battre plus vite. Les couleurs se firent plus vives, et les petits bruits — le craquement du cuir, le glissement des pieds sur la pierre — devinrent plus forts, presque menaçants.
Vieux de plusieurs centaines d'années, le rituel se fondait sur une ancienne croyance : un prêtre ne pouvait communier pleinement avec les dieux que s'il était aux portes de la mort. Et donc, tous les quatre ans, un homme était choisi pour mourir au service de son roi.
Evitant de respirer trop profondément, Agamemnon regarda le vieil homme chétif couché sur une paillasse. Sa pâleur et ses pupilles dilatées et fixes indiquaient que la paralysie induite par la ciguë avait déjà commencé. Dans quelques minutes, il serait mort.

Agamemnon attendit.
—Du feu dans le ciel, dit le prêtre, et une montagne d'eau qui atteint les nuages. Méfie-toi du Grand Cheval, roi Agamemnon. Le vieil homme s'affaissa. La femme en noir se pencha et souleva le corps frêle, lui soutenant la tête.
—Ne parle pas par énigmes, ordonna le roi. Et le royaume? Et la puissance de Mycènes ?
Les yeux du prêtre étincelèrent de colère. Puis il sourit.
— Ta volonté sera accomplie, ô roi. Je t'aurais offert une forêt entière de vérités, mais tu préfères parler d'une seule feuille. Très bien. Puissant tu seras toujours quand tu reviendras dans ces corridors de pierre. Et tu auras un fils.
Le vieillard murmura quelque chose à la femme, qui lui fit boire un gobelet d'eau.

— Quels dangers devrai-je affronter ? demanda Agamemnon.
Le vieux prêtre eut un spasme violent, et il cria. Puis il se détendit et regarda le roi.
—Un monarque est toujours en danger, roi Agamemnon. S'il n'est pas assez fort, il sera abattu. S'il n'est pas assez sage, il sera détrôné. Les graines du malheur sont plantées à chaque saison, et elles n'ont pas besoin de soleil ou de pluie pour croître. Tu as envoyé un héros pour mettre un terme à une menace minime, et tu as ainsi planté les graines. Elles grandissent, et des épées surgiront de la terre.
—Tu parles d'Alectruon. Mon ami!
— Il n'était l'ami de personne! C'était un boucher, et il n'a pas écouté les avertissements. Il s'est fié à sa ruse, à sa cruauté et à sa volonté. Pauvre Alectruon, aveuglé par l'arrogance. Il connaît maintenant l'étendue de son erreur. Aucun homme n'est invincible. Ceux que les dieux veulent perdre, ils en font d'abord des orgueilleux.

— Qu'as-tu vu d'autre ? dit Agamemnon. Parle ! Tu es aux portes de la mort.
— Je ne crains pas la mort, roi des épées, roi du sang, roi du pillage.
Tu vivras à jamais, Agamemnon, dans le coeur et l'esprit des hommes. Quand le nom de ton père sera devenu poussière, emporté par les vents de l'éternité, le tien sera prononcé — et souvent. Quand ta lignée ne sera plus qu'un souvenir, quand tous les royaumes seront tombés dans l'oubli, ton nom résonnera toujours. Je l'ai vu.
— Voilà qui me convient davantage, dit le roi. Quoi d'autre ? Vite, car le temps qui te reste est bref! Dis-moi le nom du plus grand danger que j'affronterai.
—Tu veux seulement un nom ? Comme les hommes sont étranges.. . Tu aurais pu... demander des réponses, Agamemnon.
La voix du vieil homme devenait pâteuse et faible. La ciguë avait atteint son cerveau.
— Donne-moi un nom, et je connaîtrai les réponses.
Un autre éclair de colère passa dans les yeux du vieil homme, ralentissant les effets du poison. Quand il parla, sa voix était plus ferme.
—Alectruon m'a demandé un nom, quand j'étais simplement un prophète, et que je n'avais pas — comme maintenant — la clairvoyance des agonisants. J'ai nommé Hélicon, le Bienheureux. Et qu'a-t-il fait, ton imbécile d'ami ? Il est parti en mer à la recherche d'Hélicon, et il a attiré les foudres du ciel sur sa propre tête. Tu veux un nom, roi Agamemnon ? C'est le même. Hélicon.

Le vieux prêtre ferma les yeux. Le silence devint pesant.
—Hélicon me menace? demanda le roi.
Le prêtre mourant parla une dernière fois.
—Je vois des hommes brûler comme des chandelles, et... un vaisseau de flammes. Je vois un homme sans tête... et une grande fureur. Je vois... de nombreux vaisseaux, comme une volée d'oiseaux. Je vois la guerre, Agamemnon, longue et terrible, et la mort de nombreux héros.
Dans un dernier cri, le prêtre retomba au creux des bras de la femme voilée.
— Est-il mort ? demanda Agamemnon.
La femme chercha le pouls du vieillard, puis elle inclina la tête. Agamemnon jura.

Un puissant guerrier rejoignit le roi. Il avait des cheveux si blonds qu'ils paraissaient blancs à la lumière des lampes.
—Il a parlé d'un grand cheval, mon seigneur. Les voiles des vaisseaux d'Hélicon sont toutes décorées du symbole d'un grand cheval noir cabré.
Agamemnon ne répondit pas. Hélicon était un parent de Priam, le roi de Troie. Agamemnon avait un traité d'alliance avec Troie, et avec la plupart des royaumes marchands de la côte est. Malgré ces traités, il finançait des raids de pirates sur des galères mycéniennes, pour piller les villes de ses alliés et s'emparer des vaisseaux marchands et de leurs cargaisons — du cuivre, de l'étain, du plomb, de l'albâtre ou de l'or. Les galères pirates lui payaient toutes une dîme sur leur butin. Cela lui permettait d'équiper ses armées et de faire des faveurs à ses généraux et à ses soldats. Officiellement, il était contre les pirates, passibles de la mort pour leurs offenses, et il ne pouvait donc pas déclarer Hélicon ennemi de Mycènes. Troie était un royaume riche et puissant, et le commerce avec cette cité rapportait d'énormes bénéfices, payés en cuivre et en étain, nécessaires à la fabrication des armures de bronze.
La guerre contre les Troyens se dessinait, mais il n'était pas encore prêt à se faire un ennemi de leur roi. ..."


3. HODOI ELEKTRONIKAI & environnements hypertextes :

Cette semaine-ci, Christian RUELL s'est surpassé : 10 nouveaux environnements hypertextes ont été constitués !

  • APPIEN, Les guerres civiles - La guerre d'Hannibal [Texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • DIODORE de SICILE, La bibliothèque historique, livres XXXIV-XXV (fragments) [Texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • DIODORE de SICILE, La bibliothèque historique, livre XXXVI (fragments) [Texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • DION CASSIUS, L'Histoire romaine, livre LXV (fragments) [Traduction française reprise au site de Philippe Remacle]
  • DION CASSIUS, L'Histoire romaine, livre LXXIII (fragments) [Traduction française reprise au site de Philippe Remacle]
  • DION CASSIUS, L'Histoire romaine, livre LXXVII (fragments) [Traduction française reprise au site de Philippe Remacle]
  • PHOTIUS, Bibliotheca, Démosthène, discours [Texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • PHOTIUS, Bibliotheca, Extraits de Ctésias, Histoire de l'Inde [Texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • POLYBE, Histoire, livre XV (fragments) [Texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • POLYBE, Histoire, livre XXIV (fragments) [Texte grec et traduction française repris au site de Philippe Remacle]

Les textes bruts de ces oeuvres sont disponibles dans le Dépôt HODOI ELEKTRONIKAI.


4. Statistiques de consultation - octobre 2008 :

  • Site ITINERA ELECTRONICA:
    • sessions de travail ouvertes: 20.038
    • pages visitées: 51.975
    • pages les plus fréquemment demandées:

      • Actualités : 3.723 pages ;
      • Cours FLTR 1510 (Litt. europ. : Les héritages grec et latin - P.-A. Deproost) : 3.345 pages;
      • Cours FLTR 1760 (Initiation au Latin - A. Meurant) : 1.526 pages;
      • Cours GLOR 2330 (Auteurs latins - P.-A. Deproost) : 10.578 pages;
      • Cours GLOR 2320 + GLOR 1140 (Monique Mund-Dopchie - Auteurs grecs) : 882 + 1.373 pages;
      • ITINERA, applications hors ligne : 1.306 pages;

  • Site AGORACLASS - Environnements hypertextes (hors Corpora) :
    • sessions de travail ouvertes: 33.827
    • pages visitées : 2.369.827
    • pages les plus visitées (Total hits for periode) : voir stat_oct2008

  • Site AGORACLASS (CORPORA):
    • sessions de travail ouvertes: 18.744
    • pages visitées: 1.506.081
    • bases de données les plus fréquemment consultées (Total hits for periode) : stat_oct2008
    • base de données la plus consultée : Apulée, Métamorphoses (30,20 % du total des consultations)

  • Site BCS (Bibliotheca Classica Selecta):
    • sessions de travail ouvertes: 98.692
    • pages visitées: 245.724
    • pages les plus fréquemment demandées:

      • Folia Electronica Classica : 29.978 pages;
      • Suétone : 38.491 pages;
      • Virgile : 20.145 pages;
      • Précis grammatical (latin) : 12.057 pages ;
      • Précis grammatical (grec) : 7.270 pages.

  • Site LCE (Lupa Capitolina Electronica):
    • sessions de travail ouvertes: 9.132
    • pages visitées: 13.318

  • Site COLLATINVS-UCL (lemmatisation - dictionnaire latin-français) :
    • sessions de travail ouvertes: 28.682
    • pages visitées: 98.343

  • Site HODOI ELEKTRONIKAI (Environnements hypertextes grecs) :
    • sessions de travail ouvertes: 14.318
    • pages visitées: 1.197.489
    • pages les plus fréquemment demandées (Total hits for period) : voir stat_oct2008 ;
    • Oeuvre la plus souvent demandée/ouverte pendant le mois : ARISTOPHANE, Les nuées (2,45 % = 29.372 pages)

  • Site HELIOS (Coopération Grenoble (LOG) - UCL-LLN (FLTR/GLOR) : Langues anciennes) :
    • sessions de travail ouvertes: 30.319
    • pages visitées: 143.609 (dont 33.179 pages pour le forum de discussion BULLETIN)
    • pages les plus visitées (Total hits for periode) : stat_oct2008


État de la banque de textes latins :

  • Etat du dictionnaire au 6 juin 2008 :

    272.726 formes différentes.
  • Etat du corpus de textes traités au 6 juin 2008 :

    81 auteurs, 805 oeuvres, 5.667.163 occurrences.

  • État de la banque de textes grecs :

  • Etat du dictionnaire au 7 novembre 2008 :

    399.668 formes différentes.
  • Etat du corpus de textes traités au 7 novembre 2008:

    73 auteurs, 813 oeuvres, 6.880.087 occurrences.

  • Jean Schumacher
    7 novembre 2008


     
    UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
    Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

    Dernière mise à jour : 17/02/2002