Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     04-04-2008

Sujets :
Rennes : Rencontres Interacadémiques 2008 (Langues et Cultures de l'Antiquité) & 1er Forum des Enseignants innovants; Fiches de lecture : 12 ajouts; Traduction : Danielle de CLERCQ, TACITE, Dialogue des orateurs; ITINERA ELECTRONICA : 10 nouveaux environnements hypertextes : Aulu-Gelle (x 6), Ps. Cicéron, Cyprien, Pomponius Mela, Tertullien; Livre : Le triomphe de Pompée vu par Robert HARRIS; Statistiques de consultation - mars 2008;

Notice :

1. Rennes : une fin de mois (de mars 2008) animée :

Rennes a été, en cette fin de mars 2008, le théâtre de deux événements majeurs en ce qui concerne l'enseignement (secondaire) : le mercredi 26 mars s'est tenue la dernière des Rencontres Interacadémiques 2008 consacrées aux Langues et Cultures de l'Antiquité; deux jours plus tard et, plus précisément, les 28 et 29 mars, s'est déroulé, aux Champs libres, le 1er Forum des enseignants innovants. Voici un aperçu de ces événements :

  • ==> Rencontres Interacadémiques 2008 (Langues et Cultures de l'Antiquité) :

    Dans l'actualité du 8 février 2008, nous avons présenté ces Rencontres Interacadémiques et les lieux où ils se sont déroulés : Lyon, Lille, Marseille, Paris, Bordeaux, Rennes.

    Pour l'équipe du Projet HELIOS, Dominique Augé, Lise Biscarat et Anne Fillon ont participé à ces rencontres pour présenter, à tour de rôle, les tenants et aboutissants du Projet HELIOS.

    A titre d'illustration, la présentation faite à Lille est disponible à l'adresse suivante : Lille - Interacadémiques 2008

    Dans ces Rencontres l'accent a été mis, à chaque fois, sur les nouveaux programmes d'enseignement des langues anciennes à partir de septembre 2008 ainsi que sur les formules d'enseignement paraissant convenir et s'adapter aux besoins et aux nécessités de l'heure.

    Ainsi, il a été souligné, avec force, que l'enseignement des langues anciennes devait

    • s'accompagner, obligatoirement, d'un appui TICE du meilleur aloi,
    • recourir aux témoignages fournis par l'art, l'archéologie, les arts plastiques, etc;
    • aborder des contenus spécifiques comme, par exemple, l'étude de cosmogonies, sans limite de sphère géographique.

    Précédemment, et plus précisément lors d'une autre rencontre, à Versailles, en 2006, il avait été demandé aux enseignants de mettre fin à la pulvérisation de contenus sur la Toile au profit de projets fédérateurs. Avaient été cités expressément à ce titre de "projet fédérateur" : le Projet HELIOS et MUSAGORA.

    Tout au long des Rencontres 2008, ces deux projets fédérateurs ont été cités comme exemples à suivre : la survie (la nouvelle vie ?) des Langues et Cultures de l'Antiquité est censée passer nécessairement et obligatoirement par des mises en commun et des mutualisations de réalisations et de savoir-faire liés à l'enseignement ... et aux appuis TICE.

    Au titre de conclusion de ces Rencontres 2008, nous avons demandé à Dominique Augé et à Anne Fillon de nous en faire la synthèse. La voici :

    "Les Interacadémiques 2008 « Langues et Cultures de l’Antiquité » ont tenu le devant de la scène, en France, ces dernières semaines. Présidées par Messieurs Pascal Charvet et Patrice Soler (IGEN), elles ont promené leur chapiteau de place en place, de Lyon à Lille puis Marseille et Paris, Bordeaux et Rennes.

    Conçues pour présenter les nouveaux programmes pour le lycée, elles avaient pour objectif essentiel de donner la mesure des nouveaux enjeux pédagogiques inhérents à la pratique des cours en latin et en grec : Langues anciennes, oui, mais avec un appui TICE fort ainsi qu’un recours à l’art, aux arts plastiques, à l’archéologie et, aussi, au fait religieux (études de cosmogonies).

    De nombreux intervenants (J. Julien, Y. Ouvrard, M. De Biasi, S. Royo, M. Tichit…) ont ainsi illustré les possibilités de mettre le texte grec ou latin dans ses diverses dimensions, enrichi des possibilités pédagogiques offertes par les TICE, qu’il s’agisse d’une mise en scène de la phrase ou de l’apport d’une documentation iconographique…

    A ce titre, HÉLIOS a été présenté à chaque rencontre comme un projet fédérateur apte à fournir une malle complète d’accompagnements des nouveaux programmes comme des nouvelles pratiques. M. Guy Cherqui, IPR responsable pédagogique en France, a, à chaque fois, rappelé l’historique du projet, dont l’initiative revient à Sophie Van Esch, tandis que des membres de l’équipe d’HÉLIOS (Dominique Augé, Lise Biscarat et Anne Fillon) présentaient, à partir d’une séquence illustrative, les possibilités offertes par les groupements de textes mis en ligne.

    Ces interacadémiques ont permis de réunir des professeurs dans le même esprit pugnace et volontaire. Si le moment n’a jamais été au constat défaitiste, et si, bien au contraire, l’accent a été mis sur l’offensive, il n’en est pas moins vrai que les collègues rencontrés ici et là nous ont souvent paru démunis. Intéressés, convaincus même, désireux d’utiliser ces ressources riches, ils nous ont aussi bien souvent interrogées, interpellées pour témoigner des difficultés dues à des contingences matérielles, ou de leur désir légitime d’être accompagnés dans la mise en place de ces nouvelles pratiques.

    Nous espérons que des formations et des accompagnements de terrain seront progressivement mis en place… Nous n’avons eu de cesse de défendre ce qui, à nos yeux, représente les dimensions essentielles d’Hélios : l’ouverture à tous et la mutualisation.

    Le site n’est plus –l’a-t-il jamais été ? – spécifiquement lié à l’académie de Grenoble (des collègues de Poitiers, Toulouse, Besançon, Paris… collaborent activement), et il est important de redire que chacun peut l’utiliser, bien sûr, mais aussi l’enrichir en proposant des documents pédagogiques (séquences, textes d’étude, fiches didactiques…).

    Rappelons aussi que cette expérience n’est pas limitée à l’hexagone et que nos collègues belges sont chaleureusement invités à nous faire part de leurs expériences menées en classe !

    Ainsi, dans cette période d’incertitude concernant l’avenir de l’enseignement des langues anciennes, – jamais peut-être les langues et cultures de l’antiquité n’ont paru aussi fragiles – le Projet HELIOS, en place maintenant depuis 3 ans, offre l’espoir d’un soleil nouveau pour les Langues et les Cultures de l’Antiquité, grâce, entre autres, à l’apport des nouvelles technologies d’information et de communication. Le Projet est soutenu par deux institutions, l’une en France, l’autre en Belgique. Puissent-elles lui donner les ressources et les appuis dont il a besoin pour briller encore longtemps dans l’espace méditerranéen."


  • ==> Premier Forum des Enseignants innovants :

    Ce forum a déroulé ses fastes aux Champs libres de Rennes. Donnons, tout d'abord, quelques adresses en rapport avec cet événement :

    Ce forum a donné parole et place aux projets de 95 enseignants innovants toutes disciplines confondues. Parmi ces projets, trois intéressaient le latin dont le site LATINE LOQUERE de Robert Delord.

    Le Projet HELIOS se devait d'être là et il l'a été grâce à Dominique Augé, l'infatigable coordinatrice pour les langues anciennes de la mission TICE de l'Académie de Grenoble, dont la présentation (diaporama et vignettes) est disponible à l'adresse suivante :

    Rennes & Projet HELIOS

    Sous la devise Langues anciennes VIVANTES par les TICE, Dominique Augé a eu à coeur de mettre l'accent, une nouvelle fois, sur le projet fédérateur HELIOS, - innovant, aussi, à ce titre -, alors que le forum "baignait" dans l'individuel : des réalisations pour une classe, pour une école, rarement pour plus d'une école ou plus d'une académie. De très belles réalisations, des projets admirables dans lesquels des enseignants se sont investis complètement. Des TICE mis en oeuvre pour des classes de maternelle (Ateliers à visée philosophique, ...) jusqu'aux dernières années de Lycée (Couvertures chauffantes pour pneus, ...). Un panorama "avec TICE" des plus seyants.

    HELIOS a répondu présent à l'appel des organsisateurs. HELIOS a été là. Et au travers de HELIOS, l'enseignement et l'apprentissage des langues anciennes ont été présents à cette foire TICE des plus sympathiques ... et des plus réussies.

    Nous avons assisté à ce forum en simples spectateurs; nous avons été impressionnés par l'enthousiasme et le savoir-faire de tous ces enseignants. Nous n'avons qu'un seul souhait : qu'un nombre le plus élevé possible de ces réalisations puisse se retrouver et continuer sa vie dans des projets fédérateurs, comme l'est le Projet HELIOS pour les langues anciennes, et, si possible, que ces projets soient le plus largement ouverts à tous. HELIOS l'est.

    ANNONCE : HELIOS sera (prochainement) présent aussi à:

    Les TICE au service des langues anciennes - Mercredi 9 avril 2008 de 14h à 17h (CDDP de Haute- Savoie, Annecy - animatrice : Dominique Augé) :

    "Les nouveaux programmes en langues anciennes (collège et lycée) posent la nécessité pédagogique d'un recours aux TICE, outil appréciable tant dans la préparation d'un cours que dans la pratique de classe. Ce stage propose une initiation à l'utilisation d'outils divers dans la conduite d'un cours en langues anciennes tant en collège qu'en lycée : sélection et choix de textes latins ou grecs ; montage et utilisation d'un diaporama ; création d'exercices autocorrectifs ; base de documents iconographiques... "

    Pour tout renseignement ou inscription : 04.50.23.84.73 ou par courriel à formation@cddp74.edres74.ac-grenoble.fr ou pour les habitués http://ingenierie74.dyndns.org/campus/


2. Fiches de lecture :

  • Adresse du site : Lectures (site arrêté à la date du 18 mai 2006)
  • Base de données : Fiches (depuis le 19 mai 2006)

  • Ajouts : consultation des ==> Nouveautés <==

Les Nouveautés concernent :

  • ==> LATIN :
  • AULU-GELLE, Les nuits attiques, livres XIV à XVIII

Nouvelles étincelles glanées :

  • La 63e année de la vie est dite climatérique
  • A propos de la mort de Milon de Crotone
  • Il ne faut jamais fréquenter les gens qui prédisent l'avenir
  • Plaidoyer pour l'allaitement maternel
  • A propos des citoyens prolétaires
  • Une fable d'Hérodote à propos des Psylles, peuplade africaine
  • A propos du terme municipal
  • A propos du système cryptographique utilisé par César dans ses lettres
  • cryptographie : un message secret gravé sur la tête d'un esclave
  • A propos de la méthode de travail de Virgile pour composer ses poèmes
  • Quelques pensées de Publius Syrus; comme, par exemple, Jamais sans péril on ne triomphe du péril
  • Diogène de Sinope et un sophisme retourné contre son auteur


3. Traduction :

BCS  : Tacite, Débat sur les Orateurs, une nouvelle traduction de Danielle De Clercq

  • Danielle De Clercq  vient de confier à la BCS une traduction nouvelle annotée de l'oeuvre de Tacite traditionnellement appelée Dialogue des Orateurs et qu'elle a rebaptisée Débat sur les Orateurs. On y trouvera, outre la traduction française et des notes, une présentation générale du traité ainsi que des index fouillés (terminologie, orateurs et auteurs grecs et romains, leurs oeuvres, les écoles philosophiques, les personnages réels ou légendaires ayant une incidence littéraire).

  • Mme De Clercq est une collaboratrice régulière de la BCS, qui a déjà publié d'elle plusieurs traductions nouvelles largement introduites et annotées : le premier livre de l'Histoire romaine de Tite-Live (en 2001, uniquement la traduction) ; l'Agricola et la Germanie de Tacite (en 2000 et en 2003) ; le Pervigilium Veneris (en 2004), et la Médée d'Euripide (en 2005).


4. ITINERA ELECTRONICA & environnements hypertextes :

Christian Ruell, a, une nouvelle fois, fait fonctionner sa forge à plein régime : 10 nouveaux environnements hypertextes en sont sortis :

  • Aulu-Gelle, Les Nuits attiques, livre XII [traduction française reprise au site de Philippe Remacle]
  • Aulu-Gelle, Les Nuits attiques, livre XIV [traduction française reprise au site de Philippe Remacle]
  • Aulu-Gelle, Les Nuits attiques, livre XV [traduction française reprise au site de Philippe Remacle]
  • Aulu-Gelle, Les Nuits attiques, livre XVI [traduction française reprise au site de Philippe Remacle]
  • Aulu-Gelle, Les Nuits attiques, livre XVII [traduction française reprise au site de Philippe Remacle]
  • Aulu-Gelle, Les Nuits attiques, livre XVIII [traduction française reprise au site de Philippe Remacle]
  • Ps.-Cicéron, Rhétorique à Herennius, livre II [traduction française reprise au site de Philippe Remacle]
  • Cyprien, A Démétrien [traduction française reprise au site de Philippe Remacle]
  • Pomponius Mela, La description de la terre, livre I [traduction française reprise au site de Philippe Remacle]
  • Tertullien, Contre Marcion, livre I [traduction française reprise au site TERTULLIAN.ORG]

Les textes bruts de ces oeuvres sont disponibles dans le Dépôt ITINERA ELECTRONICA.


5. Livre : Le triomphe de Pompée :

Livre : Robert HARRIS, Imperium
Traduit de l'anglais par Nathalie ZIMMERMANN
Paris, Plon, "Pocket" n° 13387, 2006, 468 pp.

Extrait : pp. 120-122 :

"...Le 29 [décembre] finit par arriver, et ce fut une journée mémorable – Rome n'avait pas connu un tel spectacle depuis l'époque de Sylla. Tandis que j'attendais près de la porte Triomphale, il semblait que tous les habitants de la ville étaient sortis pour border la route.

Les premiers à franchir la porte furent les sénateurs dans leur ensemble, y compris Cicéron, qui arrivaient à pied du Champ de Mars avec à leur tête les consuls et les autres magistrats. Venaient ensuite les joueurs de buccin qui sonnaient la fanfare. Puis les voitures et litières chargées du butin de la guerre espagnole – de l'or et de l'argent en pièces et en lingots, des armes, des statues, des tableaux, des vases, des meubles, des pierres précieuses et des tapisseries, des maquettes en bois des villes que Pompée avait conquises et mises à sac ainsi que des panneaux sur lesquels figuraient les noms de ces villes et des hommes célèbres qu'il avait tués au combat.

Défilaient alors, menés par les prêtres immolateurs, les gros taureaux blancs et pesants destinés au sacrifice, leurs cornes dorées décorées de rubans et de guirlandes de fleurs. Suivaient des éléphants – symbole héraldique des Metellii –, de lourdes charrettes tirées par des boeufs et chargées de cages où des bêtes sauvages en provenance des montagnes espagnoles rugissaient et mordaient les barreaux avec rage.

Les armes et les insignes des rebelles vaincus, puis les prisonniers eux-mêmes, les partisans défaits de Sertorius et Perperna, marchant les fers aux pieds. Il y eut alors les couronnes et hommages des alliés, portés par les ambassadeurs de quantité de nations, les douze licteurs de l'imperator, leurs faisceaux de haches et bâtons tressés de laurier.

Et enfin, franchissant la porte au trot dans un tumulte d'applaudissements en provenance de la foule immense, les quatre chevaux blancs de l'imperator firent surgir Pompée en personne, dans le char en forme de tonneau incrusté de pierreries du triomphateur. Il était vêtu d'une toge brodée d'or et d'une tunique à fleurs, et tenait dans sa main droite un rameau de laurier et dans la gauche un sceptre. Il était coiffé d'une couronne de laurier de Delphes et son beau visage, comme son corps musclé, avait été enduit de minium pour montrer qu'il était bien en ce jour l'incarnation de Jupiter. Gnaeus, son fils de huit ans aux boucles blondes, se tenait à ses côtés tandis que, derrière lui, un esclave lui répétait à l'oreille qu'il était mortel et que tout cela passerait.

Dans le sillage du char, montant un cheval de guerre noir, venait le vieux Metellus Pius, le bandage serré qui maintenait sa jambe témoignant d'une blessure survenue au combat. Scipion, son fils adoptif, se tenait près de lui. C'était un beau jeune homme de vingt-quatre ans et il ne me parut pas surprenant que Lepida le préférât à Caton. Puis venaient les généraux de l'armée, dont Aulus Gabinius, suivis par tous les chevaliers et la cavalerie, dont l'armure rutilait dans le pâle soleil de décembre.

Fermaient la marche les légions d'infanterie de Pompée, des milliers et des milliers de soldats burinés qui marchaient au pas, le fracas de leurs bottes donnant l'impression de faire trembler la terre. Ils hurlaient à pleine voix Io Triumphe !, chantaient des hymnes aux dieux et des chansons salaces sur leur commandant en chef, comme ils avaient traditionnellement le droit de le faire en ce jour de gloire.

Il fallut la moitié de la matinée pour qu'ils défilent tous, la procession sillonnant les rues jusqu'au forum où, comme le voulait la tradition, pendant que Pompée gravissait les marches du Capitole pour procéder au sacrifice devant le temple de Jupiter, ses prisonniers les plus éminents étaient emmenés dans les profondeurs de la prison et étranglés — quel meilleur jour que celui qui mettait fin à l'autorité militaire du vainqueur pour mettre fin à la vie des vaincus ?

J'entendis les acclamations lointaines au sein de la cité, mais préférai m'épargner ce spectacle et restai près de la porte Triomphale avec la foule de moins en moins nombreuse pour assister à l'ovation de Crassus.

Il en tira le meilleur parti et défila avec ses fils près de lui, mais en dépit de tous les efforts de ses agents pour stimuler quelque enthousiasme, le spectacle paraissait bien terne après le faste époustouflant du cortège de Pompée. Je suis certain qu'il en était fort contrarié tandis qu'il se frayait un chemin entre les crottins de cheval et les bouses d'éléphant laissés par son collègue consulaire. Il n'avait même pas beaucoup de prisonniers à faire défiler, le pauvre, les ayant presque tous fait exécuter le long de la voie Appienne. ..."


6. Statistiques de consultation - mars 2008 :

  • Site ITINERA ELECTRONICA:
    • sessions de travail ouvertes: 38.156
    • pages visitées: 75.332
    • pages les plus fréquemment demandées:

      • Actualités : 2.607 pages ;
      • Cours FLTR 1510 (Litt. europ. : Les héritages grec et latin - P.-A. Deproost) : 3.190 pages;
      • Cours FLTR 1760 (Initiation au Latin - A. Meurant) : 1.104 pages;
      • Cours GLOR 2330 (Auteurs latins - P.-A. Deproost) : 17.695 pages;
      • Cours GLOR 2320 + GLOR 1140 (Monique Mund-Dopchie - Auteurs grecs) : 2.595 + 2.791 pages;
      • ITINERA, applications hors ligne : 1.662 pages;

  • Site AGORACLASS - Environnements hypertextes (hors Corpora) :
    • sessions de travail ouvertes: 67.758
    • pages visitées : 4.979.146
    • pages les plus visitées (Total hits for periode) : voir stat_mars2008

  • Site AGORACLASS (CORPORA):
    • sessions de travail ouvertes: 108.393
    • pages visitées: 758.210
    • bases de données les plus fréquemment consultées (Total hits for periode) : stat_mars2008
    • base de données la plus consultée : Sénèque, Lettres (10,29 % du total des consultations)

  • Site BCS (Bibliotheca Classica Selecta):
    • sessions de travail ouvertes: 106.662
    • pages visitées: 326.049
    • pages les plus fréquemment demandées:

      • Folia Electronica Classica : 41.375 pages;
      • Suétone : 69.926 pages;
      • Virgile : 28.387 pages;
      • Précis grammatical (latin) : 12.268 pages ;
      • Précis grammatical (grec) : 7.440 pages.

  • Site LCE (Lupa Capitolina Electronica):
    • sessions de travail ouvertes: 9.514
    • pages visitées: 16.193

  • Site COLLATINVS-UCL (lemmatisation - dictionnaire latin-français) :
    • sessions de travail ouvertes: 11.753
    • pages visitées: 26.748

  • Site HODOI ELEKTRONIKAI (Environnements hypertextes grecs) :
    • sessions de travail ouvertes: 473.927
    • pages visitées: 910.557
    • pages les plus fréquemment demandées (Total hits for period) : voir stat_mars2008

  • Site HELIOS (Coopération Grenoble (LOG) - UCL-LLN (FLTR/GLOR) : Langues anciennes) :
    • sessions de travail ouvertes: 41.424
    • pages visitées: 249.346
    • pages les plus visitées (Total hits for periode) : stat_mars2008


État de la banque de textes latins :

  • Etat du dictionnaire au 4 avril 2008 :

    270.026 formes différentes.
  • Etat du corpus de textes traités au 4 avril 2008 :

    78 auteurs, 794 oeuvres, 5.602.340 occurrences.

  • État de la banque de textes grecs :

  • Etat du dictionnaire au 1er février 2008 :

    362.236 formes différentes.
  • Etat du corpus de textes traités au 1er février 2008:

    60 auteurs, 629 oeuvres, 5.792.888 occurrences.

  • Jean Schumacher
    4 avril 2008


     
    UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
    Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

    Dernière mise à jour : 17/02/2002