Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     02-04-2001

Sujets :
Florence Dupont; L'insignifiance tragique; tragédie grecque; Electre; Médée;

Notice :

Concerne: Florence DUPONT, L'insignifiance tragique, Gallimard, 2001, 225 pp., 952 BEF.

Compte-rendu: Philippe TIRARD, Nouvelles visions tragiques, dans: La Libre Belgique, édition du samedi 31 mars et dimanche 1er avril 2001.

Extraits:

"Avec L'insignifiance tragique [Florence Dupont] nous donne un livre polémique et provocateur, un brin condescendant, mais d'une vivacité passionnée qui plonge le lecteur au coeur de l'imaginaire des Anciens."

F.D. analyse dans ce livre la figure d'ELECTRE d'après les descriptions faites par Eschyle, Sophocle et Euripide, les trois grands tragiques grecs.

"Florence Dupont mêle ... les sciences humaines - anthropologie, psychanalyse, sociologie, histoire des religions - pour jeter un regard qui se veut novateur sur un objet en apparence familier, le théâtre grec."

Autre livre récent de Florence Dupont: Médée de Sénèque ou comment sortir de l'humanité. Belin, 2000, 126 pp., 65 FF.

Autre Compte-rendu:

Pierre LEPAPE, Nos ancêtres les Grecs?, dans: Le MONDE, édition du vendredi 8 juin 2001

Extraits (du C.R.):

Les humanistes italiens du XVième s. ont été les créateurs de la plus vigoureuse de ces fictions de la plus indéracinable: l'Antiquité grecque, concçue comme la source originelle, universelle et éternelle de notre civilisation européenne. ... les Grecs ont tout dit ou presque sur l'homme, les lois, la Cité, la démocratie, l'amour, la justice, les dieux, la guerre, les femmes, l'existence. ...
Cette histoire imaginaire de l'humanité, cette grande mythologie fondatrice a certes été remise en cause par de nombreux historiens contemporains. ...

F.D. s'inscrit dans cette lignée avec l'"Insignifiance tragique". ... Il s'agit encore pour l'historienne-anthropologue de marquer l'écart irréductibe entre ce que les Grecs nommaient une tragédie et le genre littéraire que nous connaissons aujourd'hui et depuis quelques siècles. ...

La tragédie grecque ... n'est pas un genre littéraire. C'est une performance religieuse et civique, un spectacle choral offert à Dionysos, aux citoyens d'Athènes et à leurs hôtes étrangers lors de la fête des grandes Dionysies. Une manifestation où la musqiue, la danse, les parties chantées sont au moins aussi importantes que le texte, lequel n'est écrit qu'au seul usage des acteurs et est destiné à être publié dès que la fête est finie. ...

Non seulement, explique Florence Dupont, la fonction du texte tragique est esthétique, et jamais politique ou philosophique, mais encore la tragédie ne représente rien: elel simule, elle invente des situations qui n'ont pas d'équivalent dans la réalité. ...

On imagine les réponses furieuses qu'une interprétation aussi radicale ne manquera pas de susciter, y compris chez les hellénistes les moins enclins à se livrer aux délices de l'anachronisme. Sans doute Florence Dupont l'a-t-elle voulu ainsi pour faire choc et provoquer une discussion indispensable. Même si sa re-création de la tragédie grecque n'était encore qu'une fiction, qu'une création imaginaire, elle se montre assez forte, assez prenante, assez séduisante pour servir utilement à la recherche de la vérité.

Dernière mise à jour: 15 juin 2001


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002