Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     21-12-2007

Sujets :
Fiches de lecture : 22 ajouts; Livre : John MADDOX ROBERTS, Saturnalia; HODOI ELEKTRONIKAI : 10 nouveaux environnements hypertextes : Athénée de Naucratis, Dion Chrysostome (x 5), Maxime de Tyr (x 4);

Notice :

1. Fiches de lecture :

  • Adresse du site : Lectures (site arrêté à la date du 18 mai 2006)
  • Base de données : Fiches (depuis le 19 mai 2006)

  • Ajouts : consultation des ==> Nouveautés <==

Les Nouveautés concernent :

  • ==> GREC :
  • ATHÉNÉE de NAUCRATIS, Les Deipnosophistes, livre X
  • DION CHRYSOSTOME, Au peuple de Nicomédie, Nestor>; Chryseis ou Sur l'opinion
  • MAXIME de TYR, Dissertations, I, V et XIV

Nouvelles étincelles glanées :

  • Milon de Crotone et le taureau qu'il porta sur ses épaules
  • Xénophane de Colophon : Il est injuste de préférer la force à la sagesse
  • Un proverbe à propos du mélange vin-eau : Il faut boire ou 5 ou 3 mais pas 4
  • Proverbes : Le vin n'a pas de gouvernail, Le vin fait danser un vieillard même malgré lui
  • A propos de l'ivresse des animaux
  • Platon et l'usage du vin
  • Pourquoi les femmes romaines ne peuvent-elles étancher leur soif avec du vin ?
  • A propos des griphes
  • Un exemple de gryphe
  • Le nom de THÉSÉE exprimé en traits
  • A propos de l'énigme du Sphinx
  • Seuls les imbéciles se dépensent et se démènent sans raison
  • A propos des personnes oreilles du Roi (de Perse)
  • Hercule et les chemins de la vertu et du plaisir
  • Différences entre le flatteur et l'ami
  • La fable de Midas, du Satyre et de l'or
  • Pourquoi Socrate priait-il les dieux ?
  • A propos des choses humaines qui sont en perpétuel mouvement
  • L'âme habite avec le corps : elle jouit des victoires remportées par lui
  • A propos d'oiseaux et d'un joueur de flûte
  • Pourquoi Agamemnon est-il tombé amoureux de Chryseis, puis, de Cassandre ?
  • A propos de l'homme qui regardait son ombre


2. Livre :

Livre : John MADDOX ROBERTS, Saturnalia
Titre original : Saturnalia [1999]
Traduit de l'américain par Bernard CUCCHI
Collection "Grands détectives"
Éditions 10|18, 2007, 285 pp.

Pages : couverture et 4e de couverture

Extrait : pp. 15-17

".. Nos routes sont remarquablement entretenues et la Via Appia ne faisait pas exception. C'était la plus ancienne de nos grandes voies, le tronçon entre Capoue et Rome ayant été mis en chantier par Appius Claudius Caecus il y avait de cela près de trois siècles – et le reste du parcours presque à la même époque –, de sorte que les peupliers et les cèdres qui la bordaient se déployaient maintenant dans toute leur splendeur. Les tombes qui la jalonnaient étaient en général d'un goût austère, reflet de temps disparus.

Tous les mille pas, des bornes signalaient à quelle distance on se trouvait des villes les plus proches et du milliaire d'or, sur le Forum. Ainsi, n'importe où dans l'Empire, le citoyen romain sait avec précision combien de milles le séparent du coeur de son monde. Pour quelque obscure raison, cela le réconforte. Il n'est pas impossible que, à force de voyager chez les peuples barbares, il devienne difficile de croire à l'existence de Rome.

Est-il symbole plus beau et plus durable du génie et de la puissance de Rome que nos routes ? On reste bouche bée devant les pyramides, dont la seule utilité est de servir de tombe à des pharaons morts depuis des siècles, alors que chacun dans le monde peut utiliser les routes romaines. Dans les contrées barbares, les voies sont rarement pavées. Quand c'est le cas, on se contente d'une fine couche de pierres taillées, au-dessus parfois d'un mince lit de gravier. Une voie romaine rappelle plutôt un mur planté dans la terre, où il peut enfoncer jusqu'à dix coudées, avec des alternances de gravats, de pierres taillées et de gravier solidement posés sur le soubassement naturel.

Chacune est légèrement bombée en son centre afin de faciliter l'écoulement des eaux. Le réseau forme une toile d'araignée dont les fils traversent vallées et cours d'eau grâce à des ponts d'une conception remarquable ; devant une montagne trop imposante pour être déplacée, on aura choisi de percer un tunnel. Quel autre peuple a su construire de telles merveilles ? Oui, nos voies sont l'expression la plus pure de la grandeur de Rome.

Je l'admets : ce sont les Étrusques qui nous ont appris à construire des routes, mais les nôtres sont bien meilleures et nous les avons fait passer dans des endroits où ils n'auraient pas imaginé que ce fût possible. ..."

Rappel : nous avons déjà présenté, dans les Actu'ITINERA, quatre autres romans policiers (Série S.P.Q.R.) de cet auteur :

Site de l'auteur : John Maddox Roberts
On constate ainsi que 5 autres romans de la même série S.P.Q.R. sont encore à traduire en français:

  • SPQR VI: Nobody Loves a Centurion (#6) ©2001
  • SPQR VII: The Tribune's Curse (#7) ©2003
  • SPQR VIII: The River God's Vengeance (#8) ©2004
  • SPQR IX: The Princess and the Pirates (#9) ©2005
  • SPQR X: A Point of Law (#10) ©2006


3. HODOI ELEKTRONIKAI :

Christian RUELL s'est fait un honneur de terminer l'année 2007 en beauté : 10 nouveaux environnements hypertextes ont vu le jour cette semaine-ci :

Les textes bruts de ces oeuvres sont disponibles dans le Dépôt HODOI ELEKTRONIKAI.


Jean Schumacher
21 décembre 2007


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002