Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     12-10-2007

Sujets :
Fiches de lecture : 12 ajouts; Logiciel : DIOGENES 3.1 (Banques de textes latins PHI et TLG CD-Rom); ITINERA ELECTRONICA : nouveaux environnements hypertextes : Cyprien, Sidoine Apollinaire (x 8): En lecture : The cult of the amateur (Andrew KEEN) - Are we Rome ? (Cullen MURPHY);

Notice :

1. Fiches de lecture :

  • Adresse du site : Lectures (site arrêté à la date du 18 mai 2006)
  • Base de données : Fiches (depuis le 19 mai 2006)

  • Ajouts : consultation des ==> Nouveautés <==

Les Nouveautés concernent :

  • ==> LATIN :
  • CYPRIEN, De la vanité des idoles
  • SIDOINE APOLLINAIRE, Lettres, II à IX

Nouvelles étincelles glanées :

  • Cyprien à propos des origines de Rome
  • L'épée de Damoclès
  • A propos des types d'auteurs et des types de contenus composés par eux
  • Le portrait d'un vieillard
  • Sidoine à propos du charme de l'Auvergne
  • Claudien Mamert et les 9 Muses
  • Un portrait d'hommes pervers
  • Sidoine : La connaissance des lettres, un indice de noblesse ?
  • Sidoine : Vivent les anciens ... !
  • Une habitude des corsaires Saxons : tuer, au moment de leur départ, une partie de leurs captifs
  • A propos d'une scène de sténographie improvisée
  • Sidoine à propos de vers rétrogrades


2. Logiciel : DIOGENES 3.1 :

Pendant la semaine, nous avons reçu l'annonce suivante :

Announcing the release of version 3.1 of Diogenes, a free program for reading the databases of Latin and Greek texts published on CD-Rom by the Packard Humanities Institute (PHI) and the Thesaurus Linguae Graecae (TLG).

==> Διογένης 3.1 <==

The major new feature in this version is that, thanks to the generosity of the Perseus project, morphological data and dictionaries for Latin (Lewis-Short) and Greek (LSJ) and are built-in. This means that you can:

* Click on a word in the texts and get a morphological analysis and the corresponding dictionary entry instantly, even if you are not connected to the Internet.

* Click to analyze words in the dictionary entries themselves, or click on the citation information of a passage cited in the dictionary to jump to the context of the passage in the Latin or Greek database.

* Do morphologically intelligent searching, i.e. search for all of the inflected forms of a given dictionary headword.

* Look up words in the dictionaries.

In addition, version 3 of Diogenes is newly based on the Firefox browser and should be very easy to install, much more so than previously. Easy-to-install packages are provided for Mac OS X, Windows, and Linux. Installation just takes a couple of clicks.

Version 3.1 also includes a number of new features that had long been requested:

  • Unicode input (now the default).
  • Saving user-defined subsets of the databases for repeated searching.
  • Running marginal numeration when browsing through a text.
  • Improved Unicode output.
  • For network installations, individual user settings (via cookies).

Il s'agit donc d'un logiciel d'interrogation et de consultation des banques de textes latins et grecs stockées sur CD-Rom dans le cadre des Projets PHI (latin) et TLG (grec); grâce au PERSEUS Project les lemmes (entrées de dictionnaire) et les analyses morphologiques, réalisés pour ces textes, ont été intégrés dans le logiciel d'interrogation.

Nous avons installé le logiciel DIOGENES 3.1 à partir d'ici : Installing DIOGENES;

ensuite, nous l'avons testé avec la forme ἱδρυσάμην, mot du Discours omympique de Dion Chrysostome (référence : XII, 74).

Quelques instants après, nous avons obtenu les 7 attestations de cette forme dans les milliers de textes du CD-ROM TLG.
Résultat consultable à l'adresse suivante :

Attestations

En cliquant avec le bouton droit de la souris sur ἱδρυσάμην, nous avons reçu la "fiche" morphologique de cette forme tirée du PERSEUS PROJECT :

Analyses (saisie d'écran).

En cliquant sur "CONTEXT" pour une des attestations fournies, nous avons eu à notre disposition le texte même dans l'environnement direct de ἱδρυσάμην :

Environnement textuel; avec la possibilité de naviguer en avant et/ou en arrière dans l'oeuvre concernée.

Les environnements hypertextes que nous rendons accessibles sur la Toile dans le cadre des ITINERA ELECTRONICA (textes latins) et des HODOI ELEKTRONIKAI (textes grecs) offrent, entre autres, des procédures d'interrogation et de consultations similaires à l'exception des analyses morphologiques (encore) absentes de nos bases de données.

Seul préalable pour le recours à DIOGENES 3.1 : disposer des CD-Roms PHI et TLG renfermant l'essentiel des littératures latine et grecque, des origines jusqu'aux 5e-6e siècles de notre ère, principalement.


3. ITINERA ELECTRONICA : nouveaux environnements hypertextes :

Cette semaine-ci, ce sont surtout les Lettres de SIDOINE APOLLINAIRE (430-489 de notre ère; évèque de Clermont en Auvergne) qui sont passées à la moulinette auprès de Christian RUELL, jusqu'à épuisement du stock :

  • Cyprien, De la vanité des idoles, texte complet [traduction française reprise au site de Philippe Remacle]
  • Sidoine Apollinaire, Lettres, livre II [texte latin et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Sidoine Apollinaire, Lettres, livre III [texte latin et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Sidoine Apollinaire, Lettres, livre IV [texte latin et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Sidoine Apollinaire, Lettres, livre V [texte latin et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Sidoine Apollinaire, Lettres, livre VI [texte latin et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Sidoine Apollinaire, Lettres, livre VII [texte latin et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Sidoine Apollinaire, Lettres, livre VIII [texte latin et traduction française repris au site de Philippe Remacle]
  • Sidoine Apollinaire, Lettres, livre IX [texte latin et traduction française repris au site de Philippe Remacle]

Les textes bruts de ces oeuvres sont disponibles dans le Dépôt ITINERA ELECTRONICA.


4. En lecture :

Nous avons eu l'attention attirée sur deux livres parus récemment et que nous sommes en train de lire :

  • Andrew Keen, The cult of the amateur
    Doubleday, New York, 2007, 228 pp.

    ==> Pages au format PDF

    Critique : Frédérique ROUSSEL, Je suis contre cette culture de l'amateurisme (LIBERATION, mercredi 22 août 2007) :

    Extrait :

    "Andrew Keen, baptisé «l’Antéchrist de la Silicon Valley», a publié début juin un brûlot, The Cult of the Amateur. Le sous-titre s’avère on ne peut plus clair : Comment Internet tue notre culture.
    Andrew Keen n’a pourtant rien d’un ­allergique à la technologie : ce Britannique devenu entrepreneur californien avant la bulle, tient un blog - thegreatseduction.com - et produit un programme de ­podcast sur AfterTV.
    Dans un article publié en février 2006 dans The Weekly Standard, il partait en guerre contre le Web 2.0 en écrivant que le «grand mouvement utopique de notre ère contemporaine a son siège dans la Silicon Valley» et n’hésitant pas à rapprocher ce «cauchemar de Socrate» à l’idéologie communiste.
    Il étoffe cette thèse dans son dernier livre. A-t-il fini par prendre en grippe ce qu’il a adoré ? Non, répond-il, ce n’est pas la technologie en soi qui lui pose problème, mais plutôt ce qu’Internet est devenu, un marigot où baignent un maximum d’inepties, un tombeau de la culture de qualité, fossoyée par la gratuité. Il n’hésite pas à écrire que des millions de singes derrière leur clavier alimentent une jungle de médiocrité. Le journalisme citoyen, qui désigne la possibilité de tout un chacun de devenir cyberreporter, participe selon lui de cette idéologie de l’amateurisme. Le livre de Keen a évidemment généré un âpre débat. ..."

    Critique : Bertrand LE GENDRE, INTERNET ou le culte de l'à-peu-près (LE MONDE, édition du 12 septembre 2007).

    Extrait :

    "The Cult of the Amateur d'Andrew Keen. La révolution numérique a suscité un tel enthousiasme qu'un retour de flamme était inévitable. La charge la plus virulente contre le messianisme qui l'auréole vient d'un pamphlet, The Cult of the Amateur (« Le Culte de l'amateur »), au sous-titre explicite : Comment Internet tue notre culture. Son auteur, Andrew Keen, est un apostat : entrepreneur dans la Silicon Valley, il a d'abord sacrifié à la religion du numérique, avant d'opérer un virage à 180°. Paru au printemps, son livre, qui n'a pas été traduit en français, suscite des débats nourris outre-Atlantique. ..."


  • Cullen MURPHY, Are we Rome ?. The fall of an empire and the fate of America.
    Houghton Mifflin, Boston, 2007, 262 pp.

    ==> Pages au format PDF

    Critique : Patrick SABATIER, Le déclin américain (LE POINT, édition du 12 septembre 2007)

    Extrait :

    "... L'architecture néoromaine de la capitale fédérale est le coeur symbolique et le centre nerveux d'une pax americana souvent revendiquée comme l'héritière de la pax romana par les thuriféraires néoconservateurs.
    Ainsi, pour Charles Krauthammer (Washington Post), «l'Amérique n'est pas une puissance internationale comme une autre. Elle domine le monde plus que toute autre puissance depuis Rome».
    A Washington, ce « syndrome romain » est aussi vieux que la République. George Washington ne jurait que par Caton l'Ancien et trône sous les traits de Cincinnatus dans l'un des musées de la Smithsonian Institution.

    L'« exceptionnalisme », cette conviction que l'Amérique est investie de la mission (divine ou démocratique) de sauver le monde, va de pair, dans la pensée de la plupart des dirigeants américains, des puritains à George W. Bush en passant par Jefferson et Reagan, avec l'idée que la capitale, Washington D. C., est le centre de l'Univers. C'étaient là des concepts familiers dans la Rome de César ou de Cicéron. ..."

    Critique : Walter ISAACSON, The Empire in the Mirror (The NEW YORK TIMES, édition du 13 mai 2007).

    Extrait :

    "...In his provocative and lively “Are We Rome?” Cullen Murphy provides these requisite caveats as he engages in a serious effort to draw lessons from a comparison of America’s situation today with that of imperial Rome.
    Founded, according to tradition, as a farming village in 753 B.C., Rome enjoyed 12 centuries of rise and fall before the barbarians began overwhelming the gates in the fifth century. During that time it became a prosperous and sometimes virtuous republic and then a dissolute and corrupt empire that was destined to be mined for contemporary lessons by historians beginning with Edward Gibbon, whose first volume of “The Decline and Fall of the Roman Empire” was fittingly published in the British empire in 1776. ..."


Jean Schumacher
12 octobre 2007


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002