Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     12-08-2005

Sujets :
Projets HELIOS et HODOI ELEKTRONIKAI : Le LEXIQUE Grec-Français;

Notice :

Le LEXIQUE Grec-Français :

  • 1. Introduction :

    Une des premiers travaux à accomplir par l'enseignant en préparant une nouvelle leçon d'enseignement consiste à rassembler le vocabulaire relatif à l'extrait textuel ou à la partie d'oeuvre qui fait l'objet de la leçon.

    A cette fin il peut recourir, entre autres, à un dictionnaire sur papier du type de celui connu sous le nom de "Le grand Bailly", Dictionnaire grec-français établi par Anatole Bailly.

    L'enseignant transcrit ou encode les termes de l'extrait choisis par lui en y joignant la description lexicographique reprise au dictionnaire.

    Cette procédure est archi-connue et pratiquée depuis des lustres. Mais comment faire lorsque le cours se donne à distance, via des moyens électroniques, et que l'élève est invité à participer activement à la construction de son savoir?

    Il n'existe pas encore de dictionnaire grec-français en ligne si ce n'est, sous la forme d'images numérisées, l'Abrégé du dictionnaire GREC FRANÇAIS d'Anatole Bailly publié en 1901 par la Librairie Hachette.

    Pour répondre à ce manque et afin de pourvoir les enseignants d'un outil de travail électronique qui soit disponible en accès libre sur la Toile au profit de l'enseignement et de l'apprentissage du grec au travers de leçons qui seront présentées au sein du Projet HELIOS (coopération Académie de Grenoble (LOG) et UCL-Louvain-la-Neuve) et qui seront prodigués, dès la rentrée 2005-2006, suivant une nouvelle formule d'enseignement mêlant les séances en présentiel avec des travaux tutorés à distance, soit dans des salles didactiques informatisées de l'établissement scolaire soit même à domicile, nous avons élaboré plusieurs procédures et réalisations dont nous présentons aujourd'hui la première :

    Le LEXIQUE Grec-Français
    .

  • 2. Historique :

    A la base du Lexique GF HELIOS-HODOI se trouve un autre lexique (électronique) créé, à l'époque, par Anne-Marie Boxus et Jacques Poucet à l'intention des apprenants de la langue grecque de la première année d'études universitaires.

    Ce premier lexique présentait le vocabulaire de base de la langue grecque sous la forme d'entrées de dictionnaire accompagnées des temps primitifs, lorsqu'il s'agissait de verbes, de l'indication de la catégorie grammaticale ainsi que d'une traduction reflétant le sens le plus courant.

    C'est sur ce lexique qu'a été construit le nouvel outil de travail objet de l'actualité de ce jour.

  • 3. Les artisans : Une équipe réduite s'est attelée à la tâche de la création du nouvel outil:

    • Anne-Marie Boxus et Jacques Poucet en ont posé les premiers jalons : lexique de base (cf. supra) et reprise de ce lexique, entre autres, pour une nouvelle mise en page et la transformation au format UNICODE;
    • l'analyse et la méthodologie du traitement électronique : s'il est vrai que ces étapes du travail ont été exécutées par Boris Maroutaeff et Jean Schumacher, elles ont, cependant, pu bénéficier de façon déterminante de la compétence, de l'expérience et du savoir-faire de Jacques Poucet;
    • Danielle de Clercq a accepté la tâche ardue de rédactrice du nouveau lexique (cf. infra) : 8 lettres sont déjà traitées, la neuvième (le sigma) est en finition;
    • Boris Maroutaeff est l'auteur des développements informatiques (programmation): un savoir-faire de premier plan au bénéfice de réalisations affinées.

  • 4. Conception :

    Le Projet HODOI ELEKTRONIKAI publie sur la Toile des environnements hypertextes qui constituent, pour chaque oeuvre ou portion d'oeuvre traitée, une malle d'outils, reliés (virtuellement) entre eux et tirant partie des nouvelles technologies d'information et de communication : texte et traduction française en "juxtaposition", listes du vocabulaire, contextes et concordances, ...

    Ces environnements alimentent aussi le Dictionnaire des formes dans lequel sont versées les formes différentes de chaque corpus traité. Ce dictionnaire totalise, au 25 juillet 2005, 109.883 formes différentes.

    Le lexique de base ne comportait pas le niveau "formes". Il a été décidé d'introduire ce niveau dans le nouvel outil de manière à pouvoir établir des passerelles (virtuelles) entre les formes, d'une part, les descriptions lexicographiques, d'autre part, les contextes et les attestations in situ, enfin.

    D'autres champs ou zones ont encore été ajoutés à l'architecture de la nouvelle base de données : famille grecque et famille française, pour l'étymologie, ainsi qu'un champ grec moderne pour la référence à la présentation actuelle du (même) vocabulaire grec.

    Danielle de Clercq s'est mise à ce travail au début de l'été 2005 : étoffer le lexique en y introduisant, par entrée de dictionnaire, les formes attestées fréquemment d'après le Dictionnaire des formes ; insérer des données dans les nouvelles zones (étymologie); ajouter des entrées nouvelles, etc. Un travail d'envergure et de longue haleine : 8 lettres sont traitées à la date de ce jour et, avant la fin du mois, une 9e lettre (le sigma) est annoncée. D'après les prévisions établies, ce travail est susceptible de se clôturer à la fin de l'année 2005.

    Pour les entrées de la lettre alpha, la traduction se limite encore au sens le plus courant du terme; au-delà, - fit fabricando faber - plusieurs sens, si attestés, ont été retenus en suivant le Dictionnaire Bailly.
    Les crases n'ont pas connu de traitement particulier (séparation et rétablissement des parties élidées).
    v. Préc. gramm. a été introduit au niveau de la traduction pour renvoyer à cet outil et éviter, ainsi, de surcharger une notice par une information disponible par ailleurs. Les liens hypertextes, qui seront placés dès la disposition de la version définitive de la grammaire (morphologie et syntaxe; "délivrance" attendue pour la fin du mois d'août 2005), permettent cette économie.
    Pour une entrée pouvant ressortir de plusieures catégories grammaticales différentes, la catégorie (jugée) la plus fréquente a été indiquée dans le champ ad hoc mais, en zone "traduction", ont été placées les autres catégories (et sens) possibles.

    Les différentes accentuations (et élisions) dont les formes grecques peuvent être l'objet donnent lieu, à chaque, fois à la création d'une nouvelle entrée de manière à éviter la programmation (et la prise en compte) de règles d'accentuation et/ou grammaticales.

    L'objectif n'est pas de créer un nouveau Dictionnaire grec-français mais bien un outil de travail sur la Toile à la (libre) disposition des enseignants et adapté à leurs enseignements; outil bénéficiant et recourant aux différents apports technologiques des projets HELIOS et HODOI ELEKTRONIKAI.
    Outil, enfin, conçu (comme étant) en chemin : il se construira progressivement et chaque enseignant sera invité à y apporter sa part. Nous aurons sous peu l'occasion d'y revenir.

  • 5. Le formulaire d'interrogation (Consultations - Recherches) :

    Pour interroger le Lexique GF HELIOS - HODOI il faut activer la page suivante :

    Le Lexique Grec-Français (Consultation - Recherches)

    Les critères de sélection sont au nombre de 9 : forme (x 2), lemme (x 2), catégorie grammaticale, traduction française, famille française, famille grecque (x 2).

    Pour les critères forme, lemme et famille grecque l'encodage du critère doit nécessairement se faire en caractères grecs puisés dans une police grecque au format UNICODE; le critère paut être une forme (ou un lemme) exact ou se limiter à l'intiale : dans ce dernier cas, sont produits, en réponse, les entrées débutant par l'initiale (ou la forme / lemme abrégé) introduite.

    En haut du formulaire, les boutons Grammaire et Catégories gr. (codes) ouvrent respectivement les pages d'entrée du Précis grammatical et celle donnant la liste des codes et leur signification pour l'analyse grammaticale de base.

    En bas du formulaire est indiqué l'État du lexique à la date du jour : nombre de lettres traitées, total des entrées dans la base de données (4.635 en date du 12 août 2005).

    Loeque l'interrogation porte sur une forme, les résultats sont affichés et chaque forme, dans la nouvelle page d'affichage, est une passerelle, via le lien hypertexte, qui lui est attaché, vers le Dictionnaire des formes et, au-delà, vers les contextes et les extraits qui portent présence de cette forme.

    Lorsqu'un lemme (entrée de dictionnaire) est recherché, l'entrée affichée, en résultat de l'interrogation, est munie, elle aussi, d'un lien hypertexte faisant passerelle vers l'ensemble des formes de ce lemme. Et, au niveau "formes", les formes conduisent de nouveau, comme ci-dessus, vers les contextes et les extraits textuels.

    L'utilisation du bouton Administration, dans la barre des onglets, est réservé aux gestionnaires de la base de données pour éditer, modifier, insérer et/ou supprimer une entrée.

  • 6. Conclusion :

    Le Lexique GF HELIOS - HODOI permet donc de prendre en considération et le niveau lemme (entrée de dictionnaire) et le niveau formes; ce qui est plutôt rare dans le genre "Dictionnaire". De plus, cet outil est en relation directe avec un autre outil, le Dictionnaire des formes, également disponible sur la Toile et, au travers de lui, avec les données textuelles elles-mêmes (contextes, textes et traductions).

    Ce lexique, avec ses descriptions lexicographiques, peut-il servir aussi d'outil de comparaison automatique pour les données textuelles (extraits, parties d'oeuvre, oeuvers complètes) qu'un enseignant désire étudier et, en cas de correspondance, les descriptions figurant dans le lexique (lemme, traduction, etc.) peuvent-elles être adjointes aux formes de ces nouveaux extraits textuels?

    En d'autres termes, l'enseigant peut-il obtenir, par ce biais, la Fiche du vocabulaire de son texte, comme il peut le faire lorsqu'il s'agit d'extraits latins (procédure et application COLLATINVS d'Yves Ouvrard)?

    La réponse est : OUI. Juste avant de (re)partir en vacances, Boris Maroutaeff a mis sur pied un ensemble de procédures (une application GREVOC hors ligne et une consultation-comparaison en ligne) qui réalisent cette mise en correspondance. Il me revient de vous décrire ces procédures la semaine prochaine dans une autre Actualité spéciale.


Jean Schumacher
LLN, le 12 août 2005


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002