Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     25-03-2005

Sujets :
ITINERA ELECTRONICA : Environnements hypertextes : Cicéron (2x), Stace; HODOI ELEKTRONIKAI : environnements hypertextes : Hérodote, Homère, Xénophon; Lecture : Pourquoi se marier? (Xénophon, L'Économique);

Notice :

1. ITINERA ELECTRONICA : nouveaux environnements hypertextes :

Pendant la semaine écoulée, Christian RUELL a pu créer les environnements hypertextes suivants :

  • Cicéron, De la République, livre I
  • Cicéron, Traduction du Timée de Platon, fragment
  • Stace, La Thébaïde, livre XI

Les textes bruts de ces oeuvres sont disponibles, au format .txt, dans le Dépôt ITINERA ELECTRONICA :


2. HODOI ELEKTRONIKAI : environnements hypertextes :

Pendant la semaine, Boris MAROUTAEFF a pu établir les environnements hypertextes suivants:

Les textes bruts de ces oeuvres sont disponibles, au format UNICODE, dans le Dépôt HODOI ELEKTRONIKAI :


3. Lecture : Pourquoi se marier? : un témoignage des Ve-IVe siècles av. J.-Chr. :

Xénophon (vers 430 - vers 355 av. J.-Chr.), dans son traité L'Économique,VII, 10-13, donne une explication:

C'est le mari qui parle :

ἐπεὶ ἤδη μοι χειροήθης ἦν καὶ ἐτετιθάσευτο ὥστε διαλέγεσθαι, ἠρόμην αὐτὴν ὧδέ πως: εἰπέ μοι, ὦ γύναι, ἆρα ἤδη κατενόησας τίνος ποτὲ ἕνεκα ἐγώ τε σὲ ἔλαβον καὶ οἱ σοὶ γονεῖς ἔδοσάν σε ἐμοί; (11) ὅτι μὲν γὰρ οὐκ ἀπορία ἦν μεθ' ὅτου ἄλλου ἐκαθεύδομεν ἄν, οἶδ' ὅτι καὶ σοὶ καταφανὲς τοῦτ' ἐστί. βουλευόμενος δ' ἔγωγε ὑπὲρ ἐμοῦ καὶ οἱ σοὶ γονεῖς ὑπὲρ σοῦ τίν' ἂν κοινωνὸν βέλτιστον οἴκου τε καὶ τέκνων λάβοιμεν, ἐγώ τε σὲ ἐξελεξάμην καὶ οἱ σοὶ γονεῖς, ὡς ἐοίκασιν, ἐκ τῶν δυνατῶν ἐμέ. (12) τέκνα μὲν οὖν ἂν θεός ποτε διδῷ ἡμῖν γενέσθαι, τότε βουλευσόμεθα περὶ αὐτῶν ὅπως ὅτι βέλτιστα παιδεύσομεν αὐτά: κοινὸν γὰρ ἡμῖν καὶ τοῦτο ἀγαθόν, συμμάχων καὶ γηροβοσκῶν ὅτι βελτίστων τυγχάνειν: (13) νῦν δὲ δὴ οἶκος ἡμῖν ὅδε κοινός ἐστιν. ἐγώ τε γὰρ ὅσα μοι ἔστιν ἅπαντα εἰς τὸ κοινὸν ἀποφαίνω, σύ τε ὅσα ἠνέγκω πάντα εἰς τὸ κοινὸν κατέθηκας. καὶ οὐ τοῦτο δεῖ λογίζεσθαι, πότερος ἄρα ἀριθμῷ πλείω συμβέβληται ἡμῶν, ἀλλ' ἐκεῖνο εὖ εἰδέναι, ὅτι ὁπότερος ἂν ἡμῶν βελτίων κοινωνὸς ᾖ, οὗτος τὰ πλείονος ἄξια συμβάλλεται.

"— Quand elle [l'épouse] fut habituée à mon caractère et familiarisée avec moi de manière à me parler librement, je lui fis à peu près les questions suivantes : «Dis-moi, ma femme, commences-tu à comprendre pourquoi je t'ai prise, et pourquoi tes parents t'ont donné un mari ? Ce n'était pas qu'il nous fût difficile de trouver avec qui partager un même lit ; tu en es assurement convaincue ainsi que moi; mais il s'agissait de s'assortir le mieux possible, pour avoir ensemble une maison et des enfants. Après avoir délibéré, moi pour moi, et tes parents pour toi, je t'ai choisie de même que tes parents m'ont probablement choisi comme le parti le plus convenable. Si Dieu nous donne un jour des enfants, nous chercherons ensemble les moyens de leur donner la meilleure éducation ; car c'est encore un bonheur qui nous sera commun, de trouver en eux des défenseurs, doux appui de nos vieux ans.

Dès ce moment, cette maison nous appartient à tous deux. Tous mes biens à moi, je les mets en commun ; toi, tu en as fait autant de ce que tu en as apporté. Il ne s'agit plus désormais d'examiner lequel de nous deux a fourni plus que l'autre. Une vérité dont il faut se pénétrer, c'est que le plus intelligent en ménage aura le plus apporté à la communauté. ..."


Jean Schumacher
25 mars 2005


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002