Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     04-03-2005

Sujets :
Environnements hypertextes latins : c'est la fête : 3 ans d'existence - le plat du jour : Cicéron (3x), Stace; HODOI ELEKTRONIKAI : c'est la fête : Un Précis de grammaire grecque (partie Morphologie; A.-M. BOXUS - J. POUCET) est disponible sur la Toile - plat du jour: Eschyle, Hérodote, Platon; Lecture : Les discours de Socrate sont comparables à des Silènes qui s'entr'ouvent; Statistiques de consultation février 2005;

Notice :

1. Environnements hypertextes latins :

C'est la fête : les environnements ont 3 ans d'existence!

C'est le Chant I de l'Énéide de Virgile qui a ouvert la série le 1er mars 2002. Depuis cette date plus de 500 environnements ont été créés pour une cinquantaine d'auteurs différents.

Aujourd'hui, 4 mars 2005, Christian Ruell y ajoute les environnements hypertextes suivants:

Les textes bruts de ces oeuvres sont disponibles, au format .txt, dans le Dépôt ITINERA ELECTRONICA :

Le traitement du Plaidoyer pour Rabirius Postumus - nom bien choisi en l'occurrence - clôt le chantier des discours de Cicéron. Nous aurons mis un peu plus de 2 ans pour pourvoir en environnements hypertextes interactifs les quelque 56 plaidoyers conservés actuellement.
Pour plusieurs de ces plaidoyers des bases de données globales ont pu être mises en place : Les Catilinaires, Les Verrines, Les Philippiques, De la loi agraire.

Les chantiers ouverts se clôturent ainsi els uns après les autres. la semaine passée, ce fut le cas des Questions naturelles de Sénèque; bientôt, ce sera le cas pour la Thébaïde de Stace et les Astronomiques de Manilius ou encore les Épigrammes de Martial.


2. HODOI ELEKTRONIKAI :

Ici aussi, c'est la fête : A.-M. BOXUS et J. POUCET gratifient le Projet d'un immense cadeau :

le Précis de grammaire grecque (partie Morphologie)

que Mme Boxus a accepté de réécrire pour la Toile : "Il s'inspire du cours d'initiation au grec pour grands débutants qu'elle a donné pendant douze ans aux Facultés universitaires Saint-Louis de Bruxelles." (cf. Introduction)

Passer de la police de caractères SUPERGREEK (monde Apple) au format UNICODE et à la police PALATINO LINOTYPE (monde PC/Windows)et rééditer toutes les formes grecques de l'ancien Précis aura dû être un labeur ingrat, harassant et dévoreur de temps. Mais le résultat, après HTMLisation, est tout simplement remarquable.

Au point que l'on peut se poser la question si les Nouvelles technologies ne sont pas en train de constituer l'arme ou, du moins, l'appui idéal pour la sauvegarde de l'apprentissage de la langue grecque.

Le Précis de grammaire grecque est construit sur le modèle de son frère jumeau, le Précis de grammaire latine, dont Mme Boxus et J. Poucet sont aussi les éditeurs : il est structuré en séquences (ou unités) numérotées et ces numéros d'ordre sont pourvus d'ancrages et de liens hypertextes de manière à faciliter la navigation, en interne, et de rendre possible des renvois à partir de l'extérieur. Un moyen pédagogique qui s'est révélé très efficace avec le Précis latin.

Le Projet HODOI ELEKTRONIKAI exprime à Mme et à M. Poucet sa profonde gratitude pour ce (nouveau) cadeau qui ne pouvait pas mieux tomber en ce jour de fête. De plus, la partie SYNTAXE et un Lexique de base pour le grec sont annoncés également.

Boris Maroutaeff s'est préoccupé du plat du jour en constituant les environnements hypertextes grecs suivants :

Les textes bruts de ces oeuvres sont disponibles, au format UNICODE, dans le Dépôt HODOI ELEKTRONIKAI:

Environnement requis (idéalement):

  • poste de travail PC/Windows;
  • système opératoire: Windows 2000 ou XP, versions professionnelles;
  • police de caractères : ARIAL Unicode MS ou PALATINO Linotype;
  • fureteur INTERNET : les dernières versions d'INTERNET Explorer, de NETSCAPE ou de FIREFOX.

Rappelons que, pour l'année académique 2004-2005, le cours d'auteurs grecs de Mme Monique MUND repose justement sur la tragédie d'Eschyle : Cours GLOR 2320

!!! En moins d'un mois, plus de 100.000 formes (occurrences) ont été engrangées dans le Dictionnaire des formes grecques dont 28.231 formes différentes


4. Lecture : Les discours de Socrate sont comparables à des Silènes qui s'entr'ouvent :

C'est Alcibiade qui énonce ce propos dans l'éloge qu'il fait de Socrate et qui est rapporté dans Le Banquet de Platon aux pages 221d - 222 :

Καὶ γὰρ οὖν καὶ τοῦτο ἐν τοῖς πρώτοις παρέλιπον, ὅτι καὶ οἱ λόγοι αὐτοῦ ὁμοιότατοί εἰσι τοῖς σιληνοῖς τοῖς διοιγομένοις. εἰ γὰρ ἐθέλοι τις τῶν Σωκράτους ἀκούειν λόγων, φανεῖεν ἂν πάνυ γελοῖοι τὸ πρῶτον; τοιαῦτα καὶ ὀνόματα καὶ ῥήματα ἔξωθεν περιαμπέχονται, σατύρου δή τινα ὑβριστοῦ δοράν. ὄνους γὰρ κανθηλίους λέγει καὶ χαλκέας τινὰς καὶ σκυτοτόμους καὶ βυρσοδέψας, καὶ ἀεὶ διὰ τῶν αὐτῶν τὰ αὐτὰ φαίνεται λέγειν, ὥστε ἄπειρος καὶ ἀνόητος ἄνθρωπος [222] πᾶς ἂν τῶν λόγων καταγελάσειεν. διοιγομένους δὲ ἰδὼν ἄν τις καὶ ἐντὸς αὐτῶν γιγνόμενος πρῶτον μὲν νοῦν ἔχοντας ἔνδον μόνους εὑρήσει τῶν λόγων, ἔπειτα θειοτάτους καὶ πλεῖστα ἀγάλματ´ ἀρετῆς ἐν αὑτοῖς ἔχοντας καὶ ἐπὶ πλεῖστον τείνοντας, μᾶλλον δὲ ἐπὶ πᾶν ὅσον προσήκει σκοπεῖν τῷ μέλλοντι καλῷ κἀγαθῷ ἔσεσθαι.

— Effectivement, c'est une chose que j'ai omis de dire en commençant, que ses discours ressemblent exactement à des silènes qui s'ouvrent. Si en effet l'on se met à écouter les discours de Socrate, on est tenté d'abord de les trouver grotesques : tels sont les mots et les tournures dont il enveloppe sa pensée qu'on dirait la peau d'un injurieux satyre. Il parle d'ânes bâtés, de forgerons, de cordonniers, de tanneurs, et il semble qu'il dit toujours les mêmes choses dans les mêmes termes, en sorte qu'il n'est lourdaud ignorant

[222] qui ne soit tenté d'en rire ; mais qu'on ouvre ces discours et qu'on pénètre à l'intérieur, on trouvera d'abord qu'ils renferment un sens que n'ont point tous les autres, ensuite qu'ils sont les plus divins et les plus riches en images de vertu, qu'ils ont la plus grande portée ou plutôt qu'ils embrassent tout ce qu'il convient d'avoir devant les yeux pour devenir honnête homme.

Par Silène il faut comprendre ue sorte de poupée russe ou poupée gigogne en bois peint dont l' intérieur creux reçoit un ensemble de poupées identiques de taille décroissante; le sens est moral ici : l'être humain a deux facettes, l'une, externe, qui peut le faire apparaître peu à son avantage et, l'autre, interne, qui révèle une richesse et une profondeur de caractère immenses.

Érasme, dans l'Adage n° 2201, justement institulé Les Silènes d'Alcibiade, énumère toute une série de personnages historiques, qui, d'après lui, ont correspondu à la définition du Silène, et, dès lors, il ne manque pas de citer aussi Socrate : (références : à la page et au numéro de phrase)

[9] Et Alcibiades apud Platonem in Conuiuio Socratis encomium dicturus eum Silenis huiusmodi similem facit, quod is multo alius esset propius intuenti, quam summo habitu specieque uideretur.
[10] Quem si de summa, quod dici solet, cute quis aestimasset, non emisset
[162,10] (25) asse. [11] Facies erat rusticana, taurinus aspectus, nares simae muccoque plenae.
[12] Sannionem quempiam bardum ac stupidum dixisses.
[13] Cultus neglectus, sermo simplex ac plebeius et humilis, ut qui semper aurigas, cerdones, fullones et fabros haberet in ore.
[14] Nam hinc fere sumebat illas suas g-eisagohgas, quibus urgebat in disputando.
[15] Fortuna tenuis, uxor qualem ne uilissimus quidem (30) carbonarius ferre posset.
[16] Videbatur mirari formas adulescentulorum, uidebatur amare et zelotypia tangi, cum eum ab his affectibus g-gis g-dia g-pasohn abesse compererit etiam Alcibiades.
[17] Denique iocus ille perpetuus nonnullam habebat morionis speciem.
[18] Cum ea tempestate ad insaniam usque ferueret inter stultos profitendi sapientiam ambitio nec unus esset Gorgias, qui se nihil nescire (35) iactitaret, et ardelionibus huiusmodi nusquam non referta essent omnia, solus hic hoc unum scire se dictitabat quod nihil sciret.
[19] Videbatur ineptus ad omnia reipublicae munia, adeo ut quodam die, nescro quid apud populum adorsus agere, cum risu sit explosus.
[20] Atqui si Silenum hunc tam ridiculum explicuisses, uidelicet numen inuenisses potius quam hominem, animum ingentem, sublimem (40) ac uere philosophicum, omnium rerum, pro quibus caeteri mortales currunt nauigant sudant litigant belligerantur, contemptorem, iniuriis omnibus superiorem et in quem nullum omnino ius haberet fortuna et usque adeo nihil timentem, ut mortem quoque nulli non formidatam contempserit, in tantum ut cicutam eodem ebiberit uultu quo uinum solet, utque iam moriens (45) etiam in Phaedonem suum iocaretur, admonens ut uoto se liberans Aesculapio gallum persolueret, perinde quasi sumpto pharmaco iam sanitatis beneficium sentiret, cum exiret e corpore, unde omnes animi morbi scatent ac pullulant.
[21] Proinde non iniuria, cum id tempestatis plena sophis essent omnia, solus hic morio sapiens oraculo pronunciatus est et plus iudicatus est scire qui nihil (50) sciebat quam hi, qui nihil nescire se praedicabant, imo ob id ipsum iudicatus est plus caeteris scire, quod unus omnium nihil sciret.


4. Statistiques de consultation - février 2005 :

  • Site ITINERA ELECTRONICA:
    • sessions de travail ouvertes: 25.883
    • pages visitées: 69.087
    • pages les plus fréquemment demandées: Cours GLOR 2330 (Auteurs latins - P.-A. Deproost; 11.705 pages), Actualités : 6.212 pages ; Thesaurus des formes analysées : 14.004 pages

  • Site AGORACLASS - Environnements hypertextes (hors Corpora) :
    • sessions de travail ouvertes: 74.890
    • pages visitées : 375.270
    • pages les plus visitées : César, Guerre d'Afrique: 6.306 pages; Érasme, Colloques, XVI : 4.776 pages + Éloge de la Folie : 12.476 pages + Enchiridion : 5.379 pages;

  • Site AGORACLASS (CORPORA):
    • sessions de travail ouvertes: 7.186
    • pages visitées: 64.104

  • Site BCS (Bibliotheca Classica Selecta):
    • sessions de travail ouvertes: 232.855
      !!! Pour la 3e fois en 2 ans, et la 2e fois de suite, la BCS dépasse le seuil des 100.000 sessions ouvertes pendant un mois !!!
    • pages visitées: 260.327
    • pages les plus fréquemment demandées: Folia Electronica Classica (21.125 pages); Suétone (39.413 pages); Virgile (17.852 pages)

  • Site LCE (Lupa Capitolina Electronica):
    • sessions de travail ouvertes: 8.682
    • pages visitées: 12.759

  • Site COLLATINVS-UCL (lemmatisation - dictionnaire latin-français) :
    • sessions de travail ouvertes: 4.206
    • pages visitées: 3.716

  • Site HODOI ELEKTRONIKAI (Environnements hypertextes grecs) :
    • sessions de travail ouvertes: 6.412
    • pages visitées: 36.518


État de la banque de textes latins :

  • Etat du dictionnaire au 3 mars 2005 :

    215.511 formes différentes.
  • Etat du corpus de textes traités au 3 mars 2005 :

    48 auteurs, 508 oeuvres, 3.845.619 occurrences.

  • État de la banque de textes grecs :

  • Etat du dictionnaire au 3 mars 2005 :

    28.231 formes différentes.
  • Etat du corpus de textes traités au 3 mars 2005 :

    6 auteurs, 8 oeuvres, 108.224 occurrences.

  • Jean Schumacher
    4 mars 2005


     
    UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
    Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

    Dernière mise à jour : 17/02/2002