Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     26-02-2001

Sujets :
Anne Armand, assemblée F.P.G.L.; didactique des langues anciennes; Jacques Gaillard;

Notice :

Concerne: assemblée générale annuelle de la Fédération des Professeurs de Grec et de Latin (F.P.G.L.)- 17 février 2001 à Gembloux - et Anne ARMAND, Inspectrice pédagogique régionale de l'Académie de Nantes, conférencière.

Dans un préambule A. ARMAND relève tout d'abord la différence de situation des langues anciennes en France et en Belgique.

Elle fait aussi allusion au livre de Jacques GAILLARD, Urbi, orbi, etc.,le latin est partout, Ed. Plon, 14 septembre 2000, 143 pp., 79 FF.

Compte-rendu dans Le Pays:
Tout bon latiniste redoute la disparition de la langue de Cicéron. Sauf Jacques Gaillard qui s'amuse à prouver que le latin est bien vivant.
Cf. Jean-Pierre Moeglin (19 septembre 2000).

Autres livres du même auteur:

  • Beau comme l'antique, Actes SUD, 1993. Tiré du Quatrième de couverture: Explorant l'antique non comme un champ de fouilles, mais tel un imaginaire, [l'auteur] interroge les signes qui, dans la langue, les moeurs, les arts ou les institutions, disent la rémanence de l'Antiquité gréco-latine.
  • Rome, le temps des choses, Actes SUD, 1995, 228 pp. Tiré du Quatrième de couverture: Jacques Gaillard, bousculant nos représentations familières d'une Rome empesée, scrute ici non sans humour mais avec beaucoup de rigueur les corps visibles que donnaient les pragmatiques Romains à leurs principes et à leurs valeurs.

Ouvrage d'Anne ARMAND: Didactique des langues anciennes, Ed. Bertrand-Lacoste, 1997, 256 pp., 856 BEF.

Tiré du Quatrième de couverture: Quelles compétences intellectuelles développe-t-on précisément à travers l'enseignement des langues anciennes? La réflexion proposée dans cet ouvrage porte sur els classes de collège comme sur les classes de lycée. Elle s'attache à montrer concrètement comment on peut enseigner le latin et le grec aux élèves d'aujourd'hui, comment mettre la morphologie et la syntaxe au service de la lecture des textes ...

Compte-rendu CRDP de Bretagne: Cet ouvrage envisage l'enseignement des langues anciennes, latin et grec dans la continuité entre le collège et le lycée. Sans nier l'importance de recherches sur l'histoire et la civilisation latine ou grecque, l'auteur n'a volontairement traité que les questions concernant la lecture des textes et l'apprentissage de la langue.

La première partie propose quelques réflexions didactiques. Les instructions officielles donnant la priorité à la lecture des textes, l'exercice traditionnel du thème n'a plus sa place en tant que tel; les connaissances lexicales, morphologiques ou syntaxiques ne sont utiles que si elles viennent favoriser les activités de lecture. Bien sûr, il ne s'agit pas d'abandonner la grammaire mais de repenser son enseignement. La version elle-même doit être repensée. Elle n'est plus la seule finalité des apprentissages. Si l'on part du principe que l'activité de lecture est primordiale, il s'agira de distinguer à son propos trois exercices : l'appréhension du sens (attentes, intuitions) la compréhension (repérages, organisation de ces repérages, perception globale du sens) et la version (formulation de ce que l'on a compris, rédaction de ce que l'on a compris dans un autre système linguistique que le système d'origine). Chaque exercice a son propre intérêt et développe des compétences diverses. C'est l'analyse globale et la construction du sens qui sont mises en œuvre dans la lecture et la traduction.
C'est donc sur les compétences de lecture qu'il faudra faire porter les efforts. Des exemples sont donnés qui poussent à un accès direct aux textes authentiques. Les acquis grammaticaux ne sont plus considérés comme acquis nécessaires antérieurs à la lecture de ces textes, mais comme outils de vérification du sens.

... La seconde partie porte sur la mise en œuvre pédagogique des principes précédemment énoncés. Trois chapitres développent des idées de mise en œuvre pédagogique.
"Comment faire apprendre?" donne des propositions précises d'organisation de progression grammaticale et de séquence, en latin et en grec.
"Comment faire lire?". On trouve ici des suggestions pour aider à la lecture de textes courts, (marquage typographique par traitement de texte, lecture juxtalinéaire, utilisation de traductions) ; on y évoque des exemples d'ouvrages aidant à la lecture de textes longs (Tacite, Odyssée) ; on y donne enfin un exemple de construction de séquence.
"Comment évaluer?" On pourra s'inspirer de tests intéressants dans le domaine de la morphosyntaxe et de la lecture pour évaluer les compétences dans les deux domaines.

... La troisième partie traite de l'épreuve sur dossier et de l'épreuve professionnelle des CAPES de Lettres classiques. On y compare des progressions grammaticales et des chapitres de grammaires dans divers manuels (3ème, 2de). On y critique une leçon dans un manuel de Grec pour grands débutants et on y exploite un groupement de texte en grec. Enfin deux sujets portent pour l'un, sur la comparaison de traductions et pour l'autre sur les nouvelles épreuves du baccalauréat.

Exposé d'A. ARMAND lors de la journée F.P.G.L.: De la lecture à la version:

Compte-rendu de Paul PIROT: La lecture = un processus constant qui suppose que :
- un horizon d'attente est suscité par les indices paratextuels : le titre, le nom de l'auteur et de l'œuvre d'où le texte est extrait, le chapeau (texte introducteur qui donne des éléments de contexte), l'illustration éventuelle, les champs lexicaux décelables dans le vocabulaire donné à côté du texte; tous ces éléments proposent une "hypothèse de lecture" et participent de l'intérêt porté à l'exercice proposé (y compris l'enthousiasme du professeur, motivant pour ses élèves!);

- un raisonnement est effectué sur le sens du texte, validant l'hypothèse de départ. Ne pas oublier que cette compétence fondamentale qui consiste à appréhender le sens du texte a une valeur en soi: traduction (= compréhension du texte) n'égale pas version (= traduction formalisée, c'est-à-dire en français correct). La version est un exercice d'évaluation et ne constitue pas un objet d'apprentissage en soi.

- Cette démarche apparentée à l'heuristique (recherche incluant le doute, la notion de relatif, donc de "jamais définitivement abouti") s'oppose à la mentalité actuelle qui est binaire (c'est vrai ou c'est faux) et est à faire redécouvrir aux élèves, avec la "lenteur" (cf. les propos de la présidente F.G.P.L. Francine Vermeulen dans son discours d'introduction à la journée) tuée par le zapping si familier aux jeunes.

Que faire dès lors pour travailler à la fois dans la rapidité (société du zapping) et l'exigence?
- Confronter les élèves dès le début (en 1ère année!) à des textes, qui les mettront en contact avec des idées dans tous les domaines de la vie humaine;
- Varier les modes de lecture : voir certaines parties du texte en traduction cursive - le "petit latin" qui consiste à courir au sens global - ou même en traduction française, pour pouvoir étudier des textes suffisamment longs; ne traduire "en version" que ce qu'on estime nécessaire (pour un objectif conscient et défini!);
- dans cette perspective, réfléchir à l'enseignement de la grammaire qui n'est pas une fin en soi mais qui doit être guidé par les besoins d'outils de lecture, l'objectif prioritaire.

Exemple de Horizon d'attente présenté par A. ARMAND:
Une Rome de marbre. Extrait tiré de Suétone,, Vies des XII Césars,, Auguste, ch. 28:
Urbem neque pro maiestate imperii ornatam et inundationibus incendiisque obnoxiam excoluit adeo, ut iure sit gloriatus marmoream se relinquere, quam latericiam accepisset. Tutam uero, quantum prouideri humana ratione potuit, etiam in posterum praestitit.
Cf. Aurelius Victor (pseudo) - Libellus de uita et moribus imperatorum breuiatus (Epitome de Caesaribus)
LLA 637, cap. : 1, par. : 18, pag. : 135, linea : 1
Auxit ornavit que Romam aedificiis multis, isto glorians dicto:
19 'Urbem latericiam repperi, relinquo marmoream'.


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002