Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     17-09-2004

Sujets :
Environnements hypertextes : Cicéron, Silius Italicus, J.-L. Vivès; Lecture : Pourquoi l'oracle de Delphes s'est-il tu?; Enseignement : Thomas MORE, Utopia;

Notice :

1. Environnements hypertextes :

Les environnements hypertextes, créés cette semaine par Christian RUELL, concernent les oeuvres suivantes:

  • Cicéron, De la divination, livre I
  • Cicéron, De la divination, livre II
  • Silius Italicus, Les Guerres Puniques, livre XV
  • Juan Luis Vivès, Colloques ("Exercitatio linguae latinae"), X : Scriptio (sans traduction française)
  • Juan Luis Vivès, Colloques ("Exercitatio linguae latinae"), XVII : Convivium(sans traduction française)

Les textes bruts de ces eouvres sont disponibles au sein du Dépôt ITINERA ELECTRONICA:

Dans le cadre de la fenêtre ouverte sur d'autres époques de la latinité que l'époque "classique", nous entamons cette semaine-ci une autre série de Colloques, cette fois-ci de la main de Juan Luis Vivès (1492-1540), humaniste espagnol, disciple d'Érasme.

Le site Bibliotheca Latina (Grex latine loquentium) en présente le texte latin : XV Colloques au titre d'Exercices de la langue latine.

Nous avons téléchargé du serveur GALLICA de la Bibliothèque nationale de France (BNF)le fichier, au format PDF, de l'édition de ces Colloques (Venise, 1553). Ce fichier est donc disponible maintenant aussi dans le Dépôt ITINERA ELECTRONICA.

Par ailleurs, d'autres auteurs et oeuvres datant de l'époque de la Renaissance sont en préparation : Jules César Scaliger (Discours contre Érasme), Ortensio Lando (Cicero relegatus & reuocatus), Juan Luis Vivés (Commentaire au songe de Scipion).


2. Lecture: Pourquoi l'oracle de Delphes s'est-il tu? :

Cicéron donne une réponse à cette question au deuxième livre de son traité De la divination, ch. 57 :

[2,57] LVII. 117 Sed, quod caput est, cur isto modo iam oracla Delphis non eduntur non modo nostra aetate, sed iam diu {tantum modo}, iam ut nihil possit esse contemptius? Hoc loco cum urguentur euanuisse aiunt uetustate uim loci eius, unde anhelitus ille terrae fieret, quo Pythia mente incitata oracla ederet. De uino aut salsamento putes loqui, quae euanescunt uetustate; de ui loci agitur, neque solum naturali, sed etiam diuina; quae quo tandem modo euanuit? "Vetustate," inquies. Quae uetustas est, quae uim diuinam conficere possit? Quid tam diuinum autem quam adflatus e terra mentem ita mouens ut eam prouidam rerum futurarum efficiat, ut ea non modo cernat multo ante, sed etiam numero uersuque pronuntiet? Quando ista uis autem euanuit? An postquam homines minus creduli esse coeperunt? 118 Demosthenes quidem, qui abhinc annos prope trecentos fuit, iam tum g-philippizein Pythiam dicebat, id est quasi cum Philippo facere. Hoc autem eo spectabat, ut eam a Philippo corruptam diceret; quod licet existumare in aliis quoque oraclis Delphicis aliquid non sinceri fuisse. Sed nescio quo modo isti philosophi superstitiosi et paene fanatici quiduis malle uidentur quam se non ineptos. Euanuisse mauultis et extinctum esse id quod, si umquam fuisset, certe aeternum esset, quam ea, quae non sunt credenda, non credere.

[2,57] LVII. - Mais voici le point capital : pourquoi l'oracle de Delphes ne donne-t-il plus de réponses de cette sorte non seulement de nos jours mais depuis longtemps déjà, pourquoi est-il tombé dans un tel mépris?

Les Stoïciens, quand on les presse à ce sujet, répondent que le temps a détruit la vertu du lieu d'où s'exhalaient ces vapeurs qui agitaient l'âme de la Pythie et lui inspiraient ses oracles. On pourrait croire qu'ils parlent d'un vin éventé ou de salaisons devenues insipides. Mais c'est de la vertu attachée à un certain point de la terre qu'il s'agit, vertu non seulement naturelle mais divine.

Comment a-t-elle pu s'évanouir? Effet, diras-tu, de la vétusté. Mais quelle est la vétusté qui peut venir à bout d'une force divine? Et qu'y a-t-il d'aussi divin qu'un souffle émané de la terre et agitant l'âme au point qu'elle devienne capable de prévoir l'avenir? Et non seulement de voir ce qui sera longtemps à l'avance mais de le dire en paroles rythmées, en vers.

Quand donc cette vertu s'est-elle évanouie? Ne serait-ce pas depuis que les hommes ont commencé d'être moins crédules? Démosthène, qui vivait il y a maintenant près de trois cents ans, disait déjà que la Pythie philippisait, c'est-à-dire qu'elle était favorable à Philippe. Il entendait signifier par là qu'elle s'était laissé gagner par Philippe.

On peut soupçonner par cet exemple que, dans d'autres cas aussi, les oracles de Delphes ont eu quelque chose de louche. Mais je ne sais pourquoi ces philosophes superstitieux et presque fanatiques semblent avoir pour ambition de se montrer absurdes. Plutôt que de renoncer à croire ce qui de soi ne mérite pas créance, vous aimez mieux déclarer évanouie, éteinte une vertu qui, si elle avait jamais existé, aurait certainement été impérissable.


3. Enseignement : Thomas MORE, Utopia :

Paul-Augustin DEPROOST a commencé la préparation de l'Utopia de Thomas More (1478-1535) dans le cadre d'un cours d'Auteurs latins.

Adresse du cours sur la Toile: Utopia

Sont déjà disponibles : la préface et le début du livre I.
P.-A. Deproost a enrichi ce cours de plusieurs extraits musicaux en rapport avec le sujet traité.

Nous nous proposons de constituer un environnement hypertexte pour cette oeuvre lorsque les différentes parties (texte, vocabulaire, grammaire, commentaire et traduction) seront disponibles et pour la préface et pour les livres I et II.

Le texte brut, complet (mais sans la préface), de l'Utopia est disponible dans le Dépôt ITINERA ELECTRONICA :
Utopia (texte latin).

Ce texte est aussi accessible aux Recherches grâce à l'outil Recherches basées sur des formes exactes ou tronquées du Projet ITINERA ELECTRONICA.

A titre d'exemple, pour connaître la position de Th. More relativement aux loisirs, nous avons interrogé l'Utopia au travers du critère de sélection oti- et nous avons obtenu 27 réponses : Otium.


Jean Schumacher
17 septembre 2004


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002