Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     12-09-2003

Sujets :
Environnement hypertexte : ERASME, La plainte de la paix (Querela pacis) ; Statistiques de consultation - août 2003

Notice :

1. Environnement hypertexte :

L'environnement hypertexte constitué pendant la semaine concerne:

ERASME, La plainte de la paix (Querela pacis). Oeuvre écrite en 1517.

Comme pour d'autres oeuvres d'Erasme, déjà traitées par nous, nous ne disposons pas de traduction française libre de droits et qui, de ce fait, puisse être mise en ligne sur la toile.

Traduction existante: Le chevalier de Berquin, ERASME, La complainte de la paix, fac-similé de l'édition unique datant de 1525, Genève, Droz, 1978

Le texte brut de la plainte est disponible dans le dépôt ITINERA ELECTRONICA : Querela pacis.

En l'absence de toute division logique de l'oeuvre (répartition du texte, par exemple, en livres et en chapitres), nous avons adopté pour la plainte le même dispositif de références que pour le Ciceronianus à savoir la page de l'édition et le numéro de phrase.

Présentation: Léon-Ernest HALKIN, Erasme et l'humanisme chrétien,
Ed. universitaires, Classiques du XXe siècle, 1969, pp. 90-91 :

La Plainte de la paix persécutée est, comme l'Éloge de la Folie, une prosopopée audacieuse. C'est la Paix qui parle, cette fois, et elle ne crie pas victoire comme la Folie ! Il ne lui reste qu'à montrer ses plaies, exciter la pitié, mobiliser en sa faveur toutes les forces saines, c'est-à-dire les forces morales, la raison, l'humanité, la charité fraternelle.

Extrait :

{566} Vos appello, Principes, de quorum nutu potissimum pendent res mortalium, qui Christi Principis imaginem inter mortales geritis, agnoscite Regis uestri uocem ad pacem uocantis, existimate totum orbem diutinis fessum malis, hoc a uobis flagitare.

{567} Si quid cui dolet etiamnum, aequum est hoc publicae omnium felicitati donare.

{568} Maius est negotium, quam ut leuibus causis debeat retardari.

{569} Appello uos, Sacerdotes, Deo sacri, hoc studiis omnibus exprimite, quod Deo gratissimum esse scitis: hoc depellite, quod illi maxime inuisum.

{570} Appello uos, Theologi, pacis Euangelium praedicate, hanc semper popularibus auribus occinite.

{571} Appello uos, Episcopi, aliique dignitate Ecclesiastica praeminentes, ad pacem aeternis uinculis adstringendam uestra ualeat auctoritas.

{572} Appello uos, Primates et Magistratus, ut sapientiae Regum, ut pietati Pontificum uestra uoluntas sit adiutrix.

{573} Vos appello promiscue, quicumque Christiano nomine censemini, consentientibus animis in hoc conspirate.

{574} Hic ostendite quantum ualeat aduersus potentum tyrannidem multitudinis concordia.

{575} Huc pariter omnes omnia sua consilia conferant.

{576} Iungat aeterna concordia, quos tam multis rebus coniunxit natura, pluribus Christus.

{577} Communibus studiis agant omnes, quod ad omnium ex aequo felicitatem pertinet.

Traduction française:

J'en appelle à vous, Princes, de la volonté de qui ` dépendent surtout les affaires du monde, qui représentez parmi les mortels l'image du Christ. Reconnaissez la voix de Notre Seigneur et Maître qui vous exhorte à la paix. Dites-vous que l'humanité entière, accalée par les maux qu'elle souffre depuis si longtemps, vous la demande avec ardeur. Que ceux-là même qui se croient lésés dans leurs droits et qui éprouvent de la peine à ne pas faire la guerre, prêchent eux aussi la paix, en vue du bonheur de tous. Cette entreprise est de trop d'importance pour que des arguments légers puissent la retarder.

J'en appelle à vous, prêtres consacrés à Dieu, afin que vous prêchiez de toute la force de votre âme ce que vous savez être le plus agréable à Dieu, pour que vous combattiez ce qu'il a le plus en horreur.

J'en appelle à vous, théologiens. Prêchez l'évangile de la paix, faites-le sans cesse retentir aux oreilles du peuple.

J'en appelle à vous, évêques, à vous, hauts dignitaires ecclésiastiques. Que votre autorité ait assez d'influence pour fonder la paix sur des bases indestructibles.

J'en appelle à vous, magistrats et puissants de la terre, qui occupez le premier rang dans le royaume, afin que vous aidiez de toutes vos facultés la sagesse des princes et la piété des papes.

J'en appelle à tous ceux qui se glorifient du titre de chrétien, pour qu'ils conspirent, d'un commun accord et de toutes leurs forces, contre la guerre ; qu'ils montrent de quel poids est dans un état l'union de tous contre la tyrannie des puissants. Que chacun apporte ses conseils en vue de la paix ; que la concorde éternelle unisse ceux que la nature et le Christ ont unis par tant de liens ; que tous tendent leurs efforts afin de réaliser ce qui contribue à toutes les prospérités.

[Traduction reprise à L.-E. Halkin, op. cit.]

Liens:


2. Statistiques de consultation - août 2003 :

ITINERA ELECTRONICA :

  • sessions de travail entamées : 10.196
  • pages visitées : 21.230
  • pages les plus visitées : Enseignement/GLOR2330 : 2.911; Thesaurus des formes analysées : 2.059; Actualités : 1.966

AGORACLASS - environnements hypertextes :

  • sessions de travail entamées : 17.733
  • pages visitées : 113.391
  • pages les plus visitées : Flaccus, Argonauticon, I : 42.898; Erasme, Enchiridion, 5.052; Virgile, Aeneis, VI : 3.524; Virgile, Aeneis, VIII : 3.238

BCS - Bibliotheca Classica Selecta :

  • sessions de travail entamées : 39.235
  • pages visitées : 105.502
  • pages les plus visitées : Suétone : 15.904; Folia Electronica (FEC) : 7.875; Virgile : 6.802


Jean Schumacher
LLN, le 12 septembre 2003


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002