Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     05-06-2003

Sujets :
Ensembles hypertextes : Justin, Martial, Ovide, Sénèque, Valerius Flaccus; Première entrevue Jason - Médéé; Répertoire d'apophtegmes; Statistiques de consultation (mai 2003)

Notice :

1. Environnements hypertextes :

Les textes bruts de ces oeuvres ont disponibles dans el Dépôt ITINERA ELECTRONICA:

Le traitement du livre VIII, incomplet d'ailleurs, met fin aux environnements constitués pour l'Argonauticon de Valerius Flaccus. Le premier environnement créé date du 22 mars 2002: il nous aura donc fallu plus d'une année pour terminer le traitement de cette oeuvre telle qu'elle est actuellement conservée.

La constitution d'environnements hypertextes pour cette oeuvre s'est faite en parallèle avec le traitement des tragédies de Sénèque. Traitement entrepris en appui de l'enseignement prodigué, à Louvain-la-Neuve, par Paul-Augustin DEPROOST aux étudiants en langues et littératures classiques. La pièce de théâtre Médée a même fait l'objet d'un enseignement spécifique.

Médée a traversé ainsi l'enseignement durant l'année académique 2002-2003 d'une façon (un peu) analogue à sa présence dans l'Argonauticon de Valerius Flaccus où elle apparaît pour la première fois au livre V pour ne plus quitter les devants de la scène. Le livre VIII, incomplet, se termine d'ailleurs sur un dilemme dont elle est l'objet et auquel doit faire face Jason: ou être fidèle à la foi donnée à sa jeune épouse et retourner en Grèce avec elle et avec la toison d'or ou l'abandonner à son frère qui est à la poursuite des Argonautes afin de pouvoir prendre la fuite plus librement. Nous ne connaîtrons pas la suite des événements, du moins pas dans Valerius Flaccus.


2. Première entrevue Jason - Médéé :

Cette entrevue a été racontée par Valerius Flaccus au livre VII (vers 371 - 538) de l'Argonauticon et, 19 siècles plus tard, par Robert GRAVES dans son livre La Toison d'or ("The golden fleece"), publié pour la première fois en 1944. Le chapitre 32, Jason speaks with Medea, est consacré à cette entrevue.

Les deux descriptions présentent le même épisode mais font apparaître des différences de contenu et de traitement.

Valerius Flaccus, Jason - Médée :

La rencontre a lieu de nuit dans le bois sacré d'Hécate. Jason paraît devant elle. Vénus, qui accompagnait Médée en lui tenant la main, s'en va.
Jason et Médéé, étonnés de se rencontrer (attoniti), se tiennent tous deux muets, tous deux immobiles (abietibus tacitis aut immotis cyparissis adsimiles).
Les yeux fixés au sol, ils se taisent (ut erat uultu defixus uterque silenti). Médée, tremblante, est en larmes, rouge de honte et plein de pudeur (effusis pauitantem fletibus ... flagrantesque genas ... miserumque pudorem). Enfin Jason s'adresse à elle pour implorer son aide. Médée, timide (tremens), ne sait pas quoi dire: la pudeur la retient (sed nec prima pudor dat uerba timenti).
Enfin, elle parle: pourquoi êtes vous venus ici? Que voulez-vous de moi? ... Mais je cède à vos destinées (sed fatis sum uicta tuis) et elle présente à Jason le talisman, qui doit le préserver dans les épreuves qu'il aura à subir, "comme si elle lui livrait à la fois sa patrie, sa réputation et son honneur" (non secus ac patriam pariter, famamque decusque obiicit). Elle pleure.
Jason accepte le cadeau et, dès ce moment Médée est coupable et perd sa pudeur (Inde ubi facta nocens, et non reuocabilis unquam cessit ab ore pudor). Puis, elle pense (déjà) au départ des Argonautes, une fois les épreuves surmontées, et demande à Jason de ne pas l'oublier et de se souvenir toujours d'elle et du service qu'elle lui a rendu. Elle conclut en disant qu'elle ne se plaint pas et que tout son bonheur est de mourir pour lui (Nec queror, et pro te lucem quoque laeta reliquam).
Jason lui répond qu'il ne pense pas partir sans elle, elle qu'il nomme déjà son épouse (et iam precor, annue, coniux). Il lui jure sa foi (iuro) en appelant sur lui tous les malheurs possibles en cas d'infidélité (umquam ego si meriti sim noctis et immemor huius).
L'entretien est fini. Ils restent, pendant quelques moments, les yeux fixés au sol (perstant defixus uterque) et leur visage affiche une pudeur embarassée (deiicit hinc uultus aeger pudor). Médée reprend une dernière fois la parole pour annoncer à Jason les épreuves qu'il aura à affronter et elle les lui décrit. Puis, elle s'enfuit et rentre dans la ville au déclin de la nuit (Sic fata, profugit seque sub estremis in moenia rettulit umbris).

Robert GRAVES, Jason - Médée :

Préalablement à l'entrevue, Jason s'est renseigné sur Médée auprès des 4 fils de la soeur de Médée, fils que les Argonautes ont recueillis après le naufrage de leur bâteau: elle a environ 24 ans - Jason dit préférer des femmes mûres à des jeunes filles -, elle n'a encore jamais été amoureuse, - Médée pense même qu'il est en-dessous de sa dignité de femme d'être subjugée par l'amour d'un homme et que les hommes constituent un sexe inférieur (inferior sex) -; elle préfère rester vierge, la virginité apporte à la femme des pouvoirs extraordinaires en magie et en médecine: elle est le physicien le plus compétent dans le royaume. Cependant, son père Eétès l'a promise en marriage à Styrus, roi d'Albanie.

L'entrevue. Elle a lieu de nuit dans le palais d'Eétès et, plus précisément, dans la suite donnée aux Argonautes. Jason s'absente du repas du soir et va dans son appartement. Médée l'y retouve mais déguisée; Jason ne fait pas attention à elle jusqu'à ce qu'elle lui dise: "Je suis Médée". Elle rit, enlève son déguisement, défait ses cheveux et apparaît belle devant lui.
Les deux restent là, quelques instants, en s'observant, en ne disant rien, étonnés de se voir en face l'un de l'autre (The two stood gazing at each other for a while, saying nothing, both equally astonished ).
Puis il se saluent .. en s'embrassant (a trembling kiss). Mais il y a un peu de honte (a sense of shame) et Jason ne pousse pas plus loin l'"avantage", contrairement à ce qu'il avait fait avec Hypsipyle, la reine de Lemnos, lorsqu'il la rencontra pour la première fois.
Le dialogue a lieu. Jason: on n'a pas exaggéré la présentation que l'on m'a faite de vous. Médée: vous êtes la première personne à m'embrasser ou à qui je donne un baiser depuis l'époque de mon enfance lorsque j'étais sur les genoux de mon père. Etc.
Puis, Médée, en le regardant droit dans les yeux, met la conversation sur Hypsipyle: est-il vrai que vous l'avez abandonnée après seulement deux jours? Jason: c'est différent: Hypsipyle m'a demandé de partager sa couche parce qu'elle désirait un héritier mâle pour le trône, héritier dont le père soit quelqu'un de distingué. J'aurais été un mufle si je lui avais refusé cela. Mais je ne suis pas tombé amoureuse d'elle, contrairement à ce qui se passe avec vous, Médée. Cela ne m'a pas été difficile d'oublier Hypsipyle.
Néanmoins, répond Médée, en supposant que je puisse être libre, si vous comptez aller plus loin avec moi que ce que nous avons fait tantôt, à la volée, (more intimate embraces than those which we have thievishly enjoyed) il faudrait qu'il y ait un engagement sous serment stipulant que vous allez m'épouser dans l'honneur.
Jason se déclare d'accord mais demande à Médée de jurer, de façon simultanée, quelle l'aiderait dans l'accomplissement heureux des missions qui l'ont amené en Colchide (Géorgie actuelle). Médée, d'après ce qu'elle a entendu dire, croit que Jason est venu chez elle parce qu'il était tenu, de par les dieux, de pourvoir à des funérailles "à la grecque" pour Phrixus (le mari (grec)de sa soeur), mort en Colchide, et dont les funérailles se sont déroulées "à la colchidienne". Mais il y a une deuxième mission. Avant de la lui faire connaître, Jason fait jurer à Médée de ne la révéler à personne. Médée fait le serment.
Jason sé déclare: il s'agit de reprendre la Toison d'or que Phrixus a emmené de Grèce lorsqu'il est venu s'établir en Colchide. Médée est horrifiée: vous demandez cela à moi, qui suis la gardienne de ce trésor? Jason: j'ai reçu l'autorisation de l'enlèvement de la déesse même.
"Vous mentez" qu'elle lui crie sauvagement à deux reprises (You are lying), elle tourne ses talons et elle s'enfuit de l'appartement de Jason.
Médée est la seule à avoir fait un serment ... de ne rien dire à personne. C'est tout. Il n'y a pas eu d'autre engagement.

Les deux récits divergent. Pudor est un des maîtres mots de l'entrevue chez V.F. Valerius Flaccus dépeint une Médée pudique, retenue, effrayée mais amoureuse au point de vouloir même mourir pour Jason. Jason se lie par serment à elle et reçoit de Médée le talisman.
Robert Graves, par contre, dépeint une Médée sûre d'elle, demandant même, d'entrée de jeu, des comptes à Jason; elle se dit, cependant, amoureuse de Jason et lui demande de s'engager, sous serment, à la prendre comme épouse. Mais, à la nouvelle de la deuxième mission de Jason, elle est horrifiée et s'enfuit. Jason n'a rien juré.

R.G. est en règle générale, (relativement) fidèle à leur source commune, à savoir, Apollonius de Rhodes, qui, à l'âge de 17 ans, écrivit, en grec, au 3e siècle av. J.-Chr., l'Expédition des Argonautes (traduction française sur la Toile). C'est au troisième chant que se situe l'entrevue avec Jason. Elle a lieu dans le bois d'Hécate mais, cette fois-ci à l'aube. Médée éprouve les mêmes réserves de pudeur et de honte que celles relatées par V.F. Mais le merveilleux est intervenu: Cupidon, fils de Venus, lui a décoché dans son coeur une flèche d'amour. Médée est revêtue d'un superbe manteau et sa tête est couverte d'un voile d'une blancheur éclatante. En le voyant, elle est troublée, les genoux se dérobent sous elle et une rougeur brillante se répand sur son visage. Jason lui fait savoir que si elle l'aide, il publiera ses bienfaits dans la Grèce et y rendra sa gloire immortelle. Médée lui remet le talisman et lui demande de ne pas l'oublier après son départ. Les discours et les larmes de Médée font passer l'amour dans le coeur de Jason. Comme Minos a consenti à donner sa fille Ariane comme épouse à Thésée, Jason fait le voeu qu'Eétès, père de Médée, agisse de même vis-à-vis de lui au sujet de Médée. Médée demande à Jason de cesser de parler d'alliance. Jason revient à la charge et parle de noeuds de l'hymen et d'amour qui ne finira qu'avec la vie. Médée est touchée jusqu'au fond du coeur par ses paroles mais l'idée du crime (à assumer) la remplit aussitôt de crainte et d'horreur. Ils se quittent au déclin du jour. Il n'y a pas eu de serments.

Une journée pour une entrevue? Apollonius de Rhodes atteste un 3ième récit, même si chronologiquement il s'agit du premier. Il y a des ressemblances, il y a des divergences, il y a des sensibilités différentes.
Concluons - l'actualité est déjà assez longue - en disant que les trois descriptions sont en phase avec leur temps, avec leur époque. Il appartiendra à un chacun, en fonction de ses dispositions d'esprit et de coeur, d'apprécier celle qui lui convient le mieux.


3. Le Répertoire d'apophtegmes :

En préparant des textes en vue de la constitution d'environnements hypertextes, nous faisons leur connaissance, à la lecture, et nous notons, ici et là, des pensées, des maximes, dignes d'être retenues. Comme l'a fait Marius LAVENCY dans un livre intitulé Sénèque pour managers, Gembloux, Duculot, 1988, 103 pp.

L'idée nous est venue de rassembler ces aphorismes dans une base de données disponible sur la Toile. Profitant de l'installation, dans le cadre dun autre projet, d'environnements logiciels que nous ne pratiquions pas encore jusque là, l'équipe a mis sur pied un Répertoire d'apophtegmes sous la forme d'une base de données MySQL avec un interface d'ajout et de consultation écrit en PHP. L'ensemble est disponible sur la Toile à l'adresse:

Répertoire d'apophtegmes

En activant cette page, s'afiche immédiatement l'interface de consultation et/ou d'ajout.

Pour la consultation, il y a lieu, primo, de cocher une rubrique de sélection et, secundo, d'introduire un critère dans la rubrique cochée. Exemple: femme dans la rubrique descripteurs; en activant le bouton RECHERCHE, les apophtegmes répondant au critère choisi sont sélectionnés et affichés.

Sur l'oeuvre est posé un lien interactif soit vers l'environnement hypertexte de l'oeuvre d'où est tiré l'apophtegme soit, à défaut d'environnement, le lien "pointe" vers le texte brut latin disponible dans le Dépôt ITINERA ELECTRONICA.

En ce qui concerne les ajouts d'apophtegmes, nous avons prévu deux procédures: la première est réservée aux gestionnaires de la base de données alors que l'autre est à la disposition de toute la commmunauté intéressée.

Dans les deux cas, la fiche descriptive à remplir est la même; en cas d'utilisation libre, la fiche remplie est envoyée via le courrier électronique à l'administrateur de la base de données pour une vérification de la conformité des données introduites, puis, elle est introduite dans le catalogue même.

Le biais d'entrée pour extraire des données de la base de données est le français mais rien empêche de placer dans la rubrique descripteurs des mots-clé provenant d'autres langues: anglais, allemand, italien, espagnol, etc.

Nous comptons, en effet, sur la collaboration de tous pour accroître progressivement ce répertoire ou catalogue d'apophtegmes.
Nous comptons déjà sur vous pour nous communiquer vos avis et/ou suggestions au sujet de ce nouvel outil que nous mettons à la disposition de la communauté des latinistes. Outil réservé seulement aux latinistes, oui, pour le moment, mais peut-être plus pour très longtemps. Restez à l'écoute, du neuf se prépare.


4. Statistiques de consultation (mois de mai 2300).

AGORACLASS (Environnements hypertextes):

  • sessions de travail ouvertes pendant le mois concerné: 39.397
  • pages visitées: 111.175
  • pages les plus visitées: Erasme, Enchiridion (5.091), Erasme, Eloge de la folie (4.011), Erasme, Institutio principis (3.637), Virgile, Enéide, IV (3.926).

ITINERA ELECTRONICA :

  • sessions de travail ouvertes pendant le mois concerné: 20.018
  • pages visitées: 50.698
  • pages les plus visitées: actualités (2.929); Explication d'auteurs latins (GLOR 2330): 9.648.


Jean Schumacher
LLN, le 6 juin 2003


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002