Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     25-04-2003

Sujets :
Environnements hypertextes: Aulu-Gelle, Justin, Ovide, Phèdre, Quintus Cicéron, Sénèque, Tite-Live; Les mains de Médée;

Notice :

1. Environnements hypertextes :

Les environnements hypertextes, établis cette semaine-ci, concernent:

Nous avons signalé, dans l'Actualité de la semaine dernière, les adresses sur la Toile des textes bruts des oeuvres traitées; nous pouvons donc nous contenter aujourd'hui d'y ajouter seulement celles qui n'avaient pas encore pu être fournies:

Remarques :

Ovide, Les Métamorphoses : le livre XIV, qui vient d'être "monté" en environnement hypertexte, clôture le traitement hypertexte de cette oeuvre d'Ovide. Traitement commencé il y a plus d'un an: le 18 mars 2002, pour être précis. Les livres n'ont pas été traités "dans l'ordre", du moins pas pour les premiers à connaître un environnement hypertexte, mais en fonction de besoins énoncés dans le cadre d'enseignements prodigés tant à l'Université que dans l'enseignement secondaire (12-18 ans). Une fois ces besoins satisfaits, il "ne restait plus" qu'à compléter et finir la série commencée. Ce qui a pris un an.
Aulu-Gelle, dont Les Nuits attiques viennent de connaître une première réalisation - le livre I - risque ainsi aussi de voir ses traitements s'étaler sur de nombreux mois - il y a 20 livres à traiter -, c'est là le lot de projets et d'entreprises reposant sur un personnel des plus réduits et fonctionnant en grande partie de façon bénévole. Manque de moyens qui nous empêche aussi d'aborder la littérature grecque; pourtant, ce traitement nous est demandé de façon répétée et insistante mais qui voudra être le condottiere et les petites mains de cet autre projet? Il est, en effect, exclu que les mêmes personnes se chargent à la fois de la littérature latine et aussi de la grecque.

Ovide, Les Héroïdes : le traitement de ces 21 épîtres nous a pris bien du temps. Nous avons dû constater, en effet, des variations dans la numérotation des vers du côté des éditions examinées pour le texte latin mais aussi du côté de la traduction française. Variations qui sont fonction, tout d'abord, de l'envoi de ces lettres - à chaque fois, deux à quatre vers en tête de lettre; vers qui parfois sont absents d'une édition à l'autre, et, parfois, aussi, tout en étant présents, ne sont pas pris en considération pour la numérotation des vers - mais qui sont fonction aussi de plus d'un vers restitué - ou non - dans le texte même des lettres.
Finalement, nous avons choisi de calquer la numérotation des vers de la traduction française (M. Théophile Baudement dans la Collection des auteurs latins publiés sous la direction de M. Nisard, 1838) sur celle du texte de l'édition latine retenue, celle de la Latin Library. Le philologue recourant à une édition plus récente, comme par exemple celle de la société d'édition "Les Belles Lettres", sera ainsi amené à constater à l'occasion des décalages pouvant aller d'un à quatre vers entre cette édition et l'environnement hypertexte constitué. C'est là un aléa de la reprise (forcée) sur la Toile de textes numérisés latins qui y sont disponibles librement et en accès gratuit.


2. Les mains de Médée :

Dans l'Actualité du 21 mars dernier, nous avions attiré l'attention sur les manus (les mains) qui semblaient être un mot porteur de la tragédie Médée de Sénèque. Premier mot porteur même dans le vocabulaire commun à toutes les tragédies de Sénèque (Cf. Actualité du 28 mars 2003).

Dans les Hérôïdes d'Ovide, et, plus précisément, dans la lettre d'Hypsipyle à Jason, ces mains reviennent:

Medeam timui - plus est Medea nouerca -
[6,130] Medeae faciunt ad scelus omne manus.
Spargere quae fratris potuit lacerata per agros
corpora, pignoribus parceret illa meis?

Traduction française:

J'ai redouté Médée : Médée est plus qu'une marâtre.
[6,130] Les mains de Médée sont exercées à tous les crimes.
Elle, qui a pu disperser dans les champs les membres déchirés d'un frère, épargnerait-elle mes enfants ?


Nous souhaitons une bonne reprise à ceux qui ont pu mettre à profit le congé pascal qui, ici en Belgique francophone, arrive à sa fin. Bien des étudiants, d'ailleurs, ont déjà consacré ces quinze jours de suspension des cours pour entamer leur blocus de fin d'année. La mi-mai et la fin des cours sont, en effet, déjà très proches.

Jean Schumacher
LLN, le 24 avril 2003


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002