Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     28-03-2003

Sujets :
Environnements hypertextes en préparation: Cicéron, Justin, Ovide, Sénèque; Tragédies de Sénèque: aperçu synthétique

Notice :

1. Environnements hypertextes en préparation:

Cette semaine-ci il n'y a pas de nouveaux environnements hypertextes. Deux des informaticiens de l'équipe sont en effet absents du service en raison d'incapacités de travail. Nous avons continué, cependant, de préparer des oeuvres à "assembler" en environnements hypertextes dès que la situation le permettra.
Ces oeuvres sont déjà disponibles dans le Dépôt ITINERA ELECTRONICA sous la forme de textes bruts :


2. Les tragédies de Sénèque: aperçu synthétique:

Avec le traitement de Médée s'est achevé l'"opération" Tragédies de Sénèque: toutes, sauf Médée, sont constituées en environnements hypertextes et peuvent servir ainsi de moyen d'interrogation, entre autres, aux étudiants du cours de latin de P.-A. DEPROOST pour qui ces tragédies constituent cette année-ci l'objet de leur lecture cursive.

Grâce aux applications informatiques dont regorgent les ITINERA ELECTRONICA nous pouvons leur fournir en plus l'un ou l'autre résultat intéressant la statistique lexicale.

Le tableau ci-dessous donne un aperçu général du volume respectif de chacune des neuf tragédies d'après:

  • le nombre d'occurrences que chacune renferme. Une occurrence équivaut à une forme ou un mot du texte: tous les mots sont comptés du premier au dernier (donc y compris aussi les indications scéniques).
  • les formes différentes de chaque tragédie. Si une même forme intervient plus d'une fois, elle n'est comptabilisée qu'une seule fois.
  • la fréquence théorique moyenne d'emploi: en divisant le total des occurrences par celui des formes différentes, on obtient une valeur mathématique qui représente le nombre (moyen et théorique) d'attestations de chaque forme dans l'oeuvre envisagée. Les écarts significatifs positifs par rapport à cette norme moyenne théorique peuvent faire ressortir les termes porteurs d'une oeuvre, comme cela nous a semblé être le cas avec manus dans Médée (cf. Actualité de la semaine passée).

TragédiesOccurrencesFormes différentesMoyenne théorique d'emploi
Agamemnon5.6093.2281,7
Hercule furieux7.6774.0301,9
Hercule sur l'Oeta11.3404.6002,4
Médée5.7243.2041,7
Oedipe5.9503.4371,7
Phèdre7.1993.9801,8
Phéniciennes4.1232.3011,8
Thyeste6.3353.4101,8
Troyennes6.8353.5591,9
Corpus (9 trag.)60.79815.5823,9

Que peut-on en déduire? Que les tragédies "se tiennent": le vocabulaire n'est pas répétitif car la moyenne (théorique) d'emploi est fort basse: moins de deux attestations pour chaque forme. Cette moyenne augmente évidemment pour le Corpus: des mêmes formes , les mots de liaison par exemple, ont été employées plus régulièrement (plus fréquemment). Hercule sur l'Oeta dénote par une longueur excédant de loin les autres tragédies. D'autres renseignements encore peuvent être tirés de ces totaux mais le temps nous a fait défaut pour les vérifications nécessaires.

Deux autres Listes sont à disposition:

  • la liste du vocabulaire des formes dans l'ordre alphabétique avec distribution des attestations sur les 9 tragédies (tableau EXCEL): il est ainsi aisé d'examiner l'emploi d'une ou de plusieurs formes à travers toutes les tragédies.
  • la liste du vocabulaire commun à toutes les tragédies, puis à 8 d'entre elles, puis, à 7 ... jusqu'au vocabulaire propre à chacune d'entre elles(tableau EXCEL)
  • la même liste mais en ne retenant que le vocabulaire commun à toutes les tragédies et ce vocabulaire est trié dans l'ordre des fréquences décroissantes (tableau EXCEL); il appert ainsi que 269 formes seulement sur un total de 15.582 se retrouvent dans toutes les tragédies - ces 269 formes représentent 1,7% du total des formes différentes -.

Mais c'est ce dernier tableau qui nous a réservé la surprise: le premier mot significatif occupe le 27ième rang dans cette liste ... et il s'agit de manus, suivi, cinq rangs plus bas, par manu; caput, le 3ième mot significatif vient loin derrière au 37ième rang.

Nous ne nous attendions pas à ce que le mot phare de la tragédie Médée (cf. Actualité de la semaine passée) soit aussi un des principaux mots porteurs des autres tragédies. Il pourrait y avoir là la matière d'une recherche sur L'importance des mains dans les tragédies de Sénèque. A moins qu'une telle étude ait déjà été réalisée?

Le temps, hélas, nous manque pour approfondir ces premiers éléments, purement statistiques. Mais nous avons déjà la satisfaction de pouvoir fournir à la communauté des internautes intéressés le matériau brut à partir duquel des études affinées peuvent être réalisées. A celui, qui veut, de relever ... le gant (attention à la main).


Jean Schumacher
LLN, le 28 mars 2003


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002