Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     17-01-2003

Sujets :
Environnements hypertextes: TACITE, Annales, livres V, VI, XI et XII; Julius OBSEQUENS, Livre des Prodiges; Description lexicographique de base; Sénèque is too much

Notice :

1. Environnements hypertextes:

Les nouveaux environnements hypertextes de la semaine sont:

Dans le Dépôt ITINERA ELECTRONICA se trouvent, de façon séparée, les fichiers des textes latins et des traductions françaises de ces livres des Annales:


2. Julius OBSEQUENS & Conrad Lycosthènes (humaniste, XVIe siècle), Libellus Prodigiorum:

Cette oeuvre, dont la partie perdue a été supplée par l'humaniste Conrad Lycosthènes, est disponible dans sa version latine sur le site LACUS CURTIUS de Bill THAYER. En attendant d'en faire un environnement hypertexte - la traduction française est encore à saisir optiquement -, cette oeuvre peut cependant déjà être interrogée via Les Recherches lexicographiques du Projet ITINERA ELECTRONICA, module La recherche instantanée.

Dans le 2e des 3 cadres de recherche disponibles, il y a lieu de sélectionner, dans la liste déroulante, Julius Obsequens; puis, dans la mesure où seulement les contextes - phrases, sont souhaités, il faut cocher l'option Concordance, et, enfin, introduire un critère de recherche. Par exemple le début de forme "lapi-". La recherche produira toutes les phrases dans lesquelles une forme commençant par "lapi-" est attestée. On constatera ainsi que souvent le prodige aura été : lapidibus pluit.


3. L'application en ligne: La description lexicographique de base:

Le mercredi 15 janvier 2003, s'est déroulée à Louvain-la-Neuve une rencontre entre enseignants des langues anciennes (étudiants de 12 à 18 ans). Un premier conférencier a présenté, dans le cadre d'un exposé intitulé "Néron, histoire et romans. Perspectives pour un parcours au 3ième degré" (étudiants 17-18 ans), un parcours didactique, basé, en ce qui concerne les sources textuelles, sur des extraits de Tacite et de Suétone.

Ces extraits avaient tout d'abord été confiés en préparation aux étudiants, préalablement à la mise en commun et à la discussion en classe. L'outil informatique n'avait pas été requis pour les analyses linguistiques. A un moment donné, au beau milieu de l'exposé, l'outil en ligne Description lexicographique de base nous est venu à l'esprit. Et nous avons rêvé alors d'une classe informatique, du type de celle pratiquée par Robin Delisle et dont nous avons pu prendre connaissance au travers d'un enregistrement radio récent dont nous avons rendu compte dans une autre actualité.

Nous voyons Robin Delisle - j'ose espérer qu'il me pardonnera cet "emprunt" de personnalité - partager tout d'abord le travail - dans le livre XII des Annales de TACITE, 4 chapitres ont été retenus pour le parcours didactique : les chapitres 66 à 69. Ensuite, la procédure de travail est démontrée - sous forme d'actions - et, enfin, les étudiants se mettent au travail. Chacun d'entre eux a reçu une portion de texte à analyser.

La Procédure de travail sous forme d'un scénario de déroulement:

  • Action 1: Projet ITINERA ELECTRONICA, Applications d'essai:
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/itinera/essai/default.htm

  • Action 2: La description lexicographique de base (3ième version)

  • Action 3: Le sésame d'entrée; chaque groupe s'en crée un mais chaque étudiant peut aussi en avoir un en fonction de la portion de texte qu'il analyse; pour le test:

    Nom d'utilisateur: Tacite1
    Mot de passe: Annales1

  • Action 4: Insertion de la portion de texte à analyser via la procédure copier-coller;

    => l'adresse du texte latin:
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Tacite/tac_ann12.txt

    => l'adresse de la traduction:
    http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/Textes/Tacite/francais/tac_ann_12_fr.txt

    => l'adresse de l'environnement hypertexte:
    http://agoraclass.fltr.ucl.ac.be/concordances/tacite_annalesXII/default.htm

    Le chapitre 66 est divisé en tranches de +/- 100 mots et en respectant les fins de phrase.

  • Action 5: L'analyse à proprement parler.

    Le bureau de travail est divisé en 3 espaces:
    - le premier présente le texte à analyser; chaque forme constitue un appel d'analyse;
    - le deuxième, encore vierge au début du travail, présente l'espace d'analyse;
    - le troisième est l'espace réservé aux instruments de travail : un lexique de base (Mme. A. Boxus) pour la recherche par lemme ou entrée de dictionnaire et le dictionnaire Jeanneau, au travers de l'application COLLATINUS (Y. Ouvrard), pour des recherches basées sur des formes ou des lemmes. C'est ce deuxième outil qui est sélectionné en cliquant sur "Dictionnaire".

    Les autres options -Traduction et Hypertexte - déclenchent l'ouverture de fenêtres d'affichage nouvelles présentant, l'un, la traduction française du texte analysé et, l'autre, l'accès à une série d'outils sur la Toile imbriqués les uns dans les autres et offrant une navigation étendue au travers du livre des Annales qui se trouve en analyse.

  • Action 6: Le processus d'analyse:

    • cliquer sur une forme: mole, par exemple
    • rechercher mole dans le dictionnaire Jeanneau; celui-ci fournit différentes analyses
    • reprendre, via copier-coller, les éléments d'analyse correspondants au sens du mot dans la phrase: lemme : "moles,i f."; trad.: "masse, amas, grand nombre, multitude"
    • choisir dans la liste déroulante la catégorie grammaticale (la liste s'ouvre en cliquant sur le petit pointeur): "subst. 3 décl."; cliquer sur "OK" et sur "FERMER" pour fermer cette fenêtre
    • cliquer sur ENREGISTREMENT pour sauvegarder l'analyse faite; lorsque le fichier sera repris, à l'occasion d'une autre session de travail, les mots déjà analysés apparaîtront marqués dune petite boule rouge

  • Action 7: suite et ou fin du travail, avec, ou non, l'enregistrement d'une traduction du passage analysé; en cliquant sur une autre forme du texte, le cycle d'analyse reprend; en cliquant sur "FIN de l'EXERCICE", deux possibilités sont offertes: afficher et, ensuite, imprimer les analyses faites ou envoyer les analyses à un enseignant (ou à un condisciple) via le courrier électronique.
L'explication est un peu longue, certes, mais la procédure paraît facile à mettre en oeuvre. Nous serions heureux de recevoir des suivis de la part d'enseignants qui ont essayé de l'appliquer dans leurs classes.


Un deuxième conférencier, lors de cette formation continuée, a mis en évidence le rôle et l'importance du latin à travers les âges et les époques en s'attardant particulièrement au latin des humanistes. Enfin, une jeune enseignante, fraîchement diplômée, a présenté l'analyse qu'elle a faite d'un ensemble de poèmes de Gislain BULTEEL (1555-1611), poète né-latin né à Ypres en Belgique. Elle a établi une traduction personnelle de ces poèmes; sous peu, cet ensemble connaîtra aussi un environnement hypertexte à côté de ceux consacrés déjà à Erasme et Jean Second, autres écrivains de la même époque.


4. Sénèque est "too much" :

Jean-Marie ANTOINE a intitulé ainsi un article qu'il a publié dans l'édition du 14 janvier 2003 du journal Vers l'Avenir - le Rappel. L'article est bref, le voici:

Je découvre à l'instant que Sénèque le philosophe est toujours homme très prisé, que sa parole n'en finit pas de résonner, que ses écrits sont d'une nouvelle modernité dans ce monde - le notre "où les gens ont besoin de réexaminer et faire évoluer leurs représentations figées et leur ressenti, tout en gardant leurs valeurs morales essentielles ». Vachement bien vu et bien écrit.

On me rappelle que Sénèque serait né quelques années avant Jésus-Christ, qu'il fut à la fois ascète et banquier, malade et médecin de lui-même, précepteur et victime du prince. Plus exactement de ce Néron, né Lucius Domitius Ahenobarbus, fils d Agrippine et empereur mégalomane. Une vieille histoire.

J'apprends que, de Sénèque, on décortique encore aujourd'hui les tragédies, les consolations, les lettres à Lucilius, les traités et les dialogues. Où l'on parle notamment de la colère mauvaise conseillère, de la brièveté de la vie, de la tranquillité de l'âme, de la clémence et de la vie heureuse. Vaste et délicat programme.

De Sénèque, je lis ceci: "De tous les animaux, le plus intraitable est l'homme. Aucun n'a besoin d'être conduit avec plus d'art, aucun n'exige plus d'indulgence ». J'applaudis des deux mains. Décidément, Sénèque est "too much", ce mec est trop. Mais, trois fois hélas, très chers et très attentifs lecteurs, je me vois obligé d'en rester là. Mon tour est venu chez le dentiste. C'est bien dommage, car le magazine que je délaisse à l'instant voulait aussi me révéler les leçons du vrai zen. Ne reste plus qu'à attendre la prochaine carie. Je vous tiens bien sûr au courant, c'est la moindre des choses.

Comme quoi, les cabinets d'attente des dentistes peuvent aussi être des lieux de culture.

Une rapide enquête, menée au sein de la base de données latine Biliotheca Teubneriana Latina (BTL-2) a livré la source: le traité De clementia, I, 17: Nullum animal morosius est, nullum maiore arte tractandum quam homo, nulli magis parcendum. Une prochaine visite lui livrera peut-être la suite de la citation, tout aussi intéressante: Quid enim est stultius quam in iumentis quidem et canibus erubescere iras exercere, pessima autem condicione sub homine hominem esse?


Jean Schumacher
LLN, le 17 janvier 2003


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002