VIRGILE

 

Énéide I et IV

 

Didon et Énée

 


RESSOURCES DOCUMENTAIRES


 

 

 

A. Bibliographie sélective

I. Éditions, commentaires et tradition manuscrite

a. Ensemble de l'Énéide

b. Chants séparés de l'Énéide

II. Index et concordances

III. Scolies et commentaires anciens de Virgile. Vies anciennes. Appendix Vergiliana

IV. Études générales sur Virgile

V. Études particulières sur l'Énéide et l'épopée virgilienne

VI. Didon et Énée. Le chant IV

 

B. Ressources électroniques

 

 

 

 

Retour Accueil

 

 

A. Bibliographie sélective

 

Pour une bibliographie plus complète sur l'Énéide de Virgile,

• voir les tomes II, 31, 1 & 2 de l'encyclopédie Aufstieg und Niedergang der Römischen Welt (ANRW ; ed. W. Haase, Berlin, 1980/1981), en particulier W. Suerbaum, Hundert Jahre Vergil-Forschung : eine systematische Arbeitsbibliographie mit besonderer Berücksichtigung der Aeneis, II, 31, 1, p. 3-358.

• l'Enciclopedia Virgiliana, éditée par l'Istituto della Enciclopedia Italiana (fondata da G. Treccani) (depuis 1984).

The Classical World Bibliography of Vergil, with a new Introduction by W. Donlan New York Ñ London, Garland Publishing, 1978.
 

 

I. Éditions, commentaires et tradition manuscrite
 

a. Ensemble de l'Énéide

L'editio princeps est un incunable romain de 1469 (« incunable » est le nom donné aux éditions imprimées avec des polices de caractères en bois d'avant 1500). D'autres éditions humanistes ont suivi : on retiendra l'édition aldine à Venise au XVIe siècle (Manucius Aldus est le nom latinisé de Manuzio Aldo ou Alde Manuce, ancêtre de la célèbre famille des Aldes, imprimeurs vénitiens des XVe et XVIe siècles) et l'édition de Fabricius à Bâle également au XVIe siècle. Voir aussi C. Kallendorf, A Bibliography of Venetian Editions of Virgil, 1470-1599, Firenze, L.S. Olschki Editore, 1991 (Coll. Biblioteca di bibliografia italiana, t. 123).

Éditions anciennes savantes

J. L. De la Cerda, Madrid, 1617.
N. Heinsius, Amsterdam, Elzevier, 1664.
Ch. De la Rue, Paris, 1675, 2e éd. 1699 (édition Ad usum Delphini, accompagnée d'un important paratexte).
Ch. G. Heyne, 4e éd. revue par G.P.E. Wagner, Leipzig-London, 5 vol. (notes en latin), 1830-1841.
 
Éditions modernes

J. Conington — H. Nettleship, The works of Virgil, 3 vol., Londres, Bell, t. II et III (Énéide), 4e éd., 1881-1883 ; t. I (Bucoliques et Géorgiques), 5e éd. revue par F. Haverfield, 1898 (commentaire anglais) (repr. Hildesheim, Olms, 1963).
E. Benoist, 3 vol., Paris, Hachette, 1882-1890 (comm. français).
O. Ribbeck, P. Vergili opera, Leipzig, Teubner, 1894-1895 (3 vol. précédés d'un volume de Prolegomena critiques). On y trouve des variantes intéressantes, mais c'est l'époque de l'hypercritique qui ne respecte pas assez le texte.
R.P. Sabbadini, P. Vergili Maronis opera (Aeneis), 6 vol., Torino, 1884-1888 et 1928-1931 ; 4e éd. revue par A. Castiglioni, 1958 (Corpus Paravianum).
Th. Ladewig — C. Schaper — P. Deuticke — P. Jahn, 3 vol., Berlin, Weidman, 1904-1915 (commentaire allemand).
F. Plessis — P. Lejay,
Virgile. Œuvres, Paris, Hachette, 1913 (rééd. 1969) (commentaire français).
H. Goelzer, Énéide (trad. A. Bellesort), Paris, Belles Lettres (CUF), 2 vol., 1925 (rééd. 1970).
J.W. Mackail, The Aeneid edited with introduction and commentary, Oxford, Clarendon Press, 1930.
J. Perret, Énéide (éd., trad., notes), 3 vol., Paris, Belles Lettres (CUF), 1981-1987 (édition utilisée au cours).
E. Paratore, Virgilio, Eneide (trad. L. Canali), Milano, Mondadori, 1978.
On signalera aussi la traduction récente de P. Veyne, Virgile. Énéide, Albin Michel — Les Belles Lettres, 2012.

Les œuvres de Virgile ont fait l'objet d'une édition bilingue dans la prestigieuse collection de "La Bibliothèque de la Pléiade" en juin 2015 (n° 603), sous la direction de Jeanne Dion, Philippe Heuzé et Alain Michel.

Les éditions Diane de Selliers ont également consacré deux somptueux volumes à l'Énéide de Virgile, illustrée par 180 fresques et mosaïques antiques. Philippe Heuzé préface l'ouvrage ; Marc Chouet signe la traduction rythmée en alexandrins libres.

Voir aussi la traduction française en vers alexandrins de l'Énéide : J.-P. Chausserie-Laprée, Virgile. L'Énéide, dans Œuvres complètes de Virgile traduites du latin par Jean-Pierre Chausserie-Laprée. Texte bilingue présenté par Claude-Michel Cluny, Paris, Éditions de la Différence, 1993 (sur les principes de cette traduction, voir l'article de l'auteur dans la REL).

Éditions électroniques

• Le texte latin brut de l'Énéide est disponible sur le site de la Latin Library.
• Une version « hypertexte » de l'Énéide est disponible à partir du site néolouvaniste des Itinera electronica : cette version offre la base de données textuelles la plus complète en ligne : texte, traduction, concordances, index, dictionnaires, etc. Elle intègre « l'Énéide louvaniste » de Jacques Poucet et Anne-Marie Boxus, qui accompagne une nouvelle traduction française d'un important commentaire de realia.

 

b. Chants séparés de l'Énéide

R.G. Austin, P. Verg. Maronis Aeneidos liber secundus, Oxford, Clarendon Press, 1964 (commentaire anglais).
Id., P. Verg. Maronis Aeneidos liber tertius, Oxford, Clarendon Press, 1962.
R.D. Williams, P. Verg. Maronis Aeneidos liber tertius, Oxford, Clarendon Press, 1962 (commentaire anglais).
T. Buscaroli, Aeneidos liber IV, Milan, Albrighi, 1932 (commentaire italien).
A.S. Pease, P. Verg. Mar. liber quartus, Cambridge, Harvard Univ. Press, 1935 (repr. 1967) (commentaire anglais).
R.G. Austin, P. Verg. Maronis Aeneidos liber quartus, Oxford, Clarendon Press, 1955 (repr. 1973) (comm. anglais).
R.D. Williams, P. Verg. Maronis Aeneidos liber quintus, Oxford, Clarendon Press, 1960 (comm. anglais).
R. G. Austin, P. Vergilii Maronis Aeneidos liber sextus, Oxford, Clarendon Press, 1977 (repr. 1988) (comm. anglais).
H.E. Butler, Aeneidos liber VI, Oxford, 1920 (comm. anglais).
E. Norden, P. Vergilius Maro. Aeneis Buch VI, Leipzig, 1957 (comm. allemand centré sur la signification religieuse et philosophique de ce chant).
R.D. Williams, The Aeneid of Virgil. Books VII-XII, London, Macmillan, 1973 (éd. avec introduction et notes en anglais).
C.J. Fordyce, P. Vergili Maronis Aeneidos libri VII-VIII, Oxford University Press, 1977 (comm. anglais).
N. Horsfall, Virgil, Aeneid 7. A Commentary (Coll. Mnemosyne. Suppl., t. 198), Leiden-Boston-Köln, 2000.
P.T. Eden, A Commentary on Vergil : Aeneid VIII, Leiden, Brill, 1975.
K.W. Gransden, Vergil. Aeneid VIII, Cambridge University Press, 1976.
Ph.R. Hardie, Virgil. Aeneid IX, Cambridge University Press, 1994.
K.W. Gransden, Vergil. Aeneid XI, Cambridge University Press, 1991.
W.S. Maguiness, Virgil. Aeneid Book XII, London, Methuen, 1953 et 1964.
R. Tarrant, Virgil. Aeneid. Book XII, Cambridge University Press, 2012 (texte et commentaire).

Pour une bibliographie plus complète sur la tradition textuelle de Virgile, on consultera la bibliographie en ligne de Shirley Werner.

 

II. Index et concordances

 

H. Merguet, Lexikon zu Vergilius, Leipzig, 1912 (repr. Hildesheim, Olms, 1960).
W. Ott, Rückläufiger Wortindex zu Vergil - Bucolica, Georgica, Aeneis, Tübingen, 1974.
H. Holm Warwick, A Vergil Concordance, Mineapolis, 1975.
M.N. Wetmore, Index uerborum Vergilianus, New-Haven, Yale Univ. Press, 1930 (repr. Hildesheim, 1961).
W. Wright Briggs jr., Repetitions from Virgil's Georgics in the Aeneid, Ann Arbor, Michigan, 1974.

 

III. Scolies et commentaires anciens de Virgile
Vies anciennes
Appendix Vergiliana

 

DONATVS, Interpretationes Vergilianae, éd. H. Georgi, Teubner, 1905-1906 (repr. 1969) .
SERVIVS, éd. par G. Thilo — H. Hagen, Servii grammatici qui feruntur in Verg. carmina commentarii, 3 vol., Leipzig, Teubner, 1881-1902 (repr. Hildesheim, Olms, 1961)
J.F. Mountford — J.T. Schultz, Index rerum et nominum in scholiis Servii et Aeli Donati tractatorum, New York, 1930.
N . Marinone, Elio Donato, Macrobio e Servio commentatori di Vergilio, Vercelli, 1946.
Vitae Vergilianae, éd. J. Brummer, Leipzig, Teubner, 1912.
Vitae Vergilianae, éd. C. Hardie, Oxford, Clarendon Press, 1954.
K . Bayer — J. Götte, Aeneis und die Vergil-Viten, München, 1958.
K. Bayer, Suetons Vergilvita : Versuch einer Rekonstruktion. Mit einer Bibliogr. zu den Vitae Vergilianae von N. Holzberg und S. Lorenz, TŸbingen, Narr, 2002 (Coll. Classica Monacensia, t. 27). La Vita de Donat-SuŽtone a ŽtŽ traduite en franais par
J.-J. van Dooren, Vie de Virgile par Donat-SuŽtone, dans LEC, t. 26 (1958), p. 243-253, sur la base du texte Žtabli par E. Diehl, Die Vitae Vergilianae und ihre antiken Quellen, Bonn, Marcus und Weber, 1911, p. 8-26.
A. Tomsin, Étude sur le commentaire virgilien d'Aemilius Asper, Paris, Belles Lettres, 1952.
W.V. Clausen — F.R.D. Goodyear — E.J. Kenney — J.A. Richmond, Appendix Vergiliana, Oxford, 1966.
R. Ellis, Appendix Vergiliana siue carmina minora Vergilio adtributa, Oxford, 1957 (1re édition : 1907)
R. Giomini, Appendix Vergiliana, Florence, 1962 (1re édition : 1953).
R
.E.H. Westendorp Boerma, P. Vergili Maroni libellum qui inscribitur Catalepton, Assen-Holland (pars prior 1949, pars altera 1963).

Lectures médiévales de Virgile. (Actes du Colloque organisé par l'École Française de Rome, Rome 25-28 octobre 1982), Paris, De Boccard, 1985 (Coll. de l'École Française de Rome, t. 80).
I. Barabino — A.V. Nazzaro — A. Scivoletto, Interpretationes Vergilianae minores, t. I, Genova, Università di Genova. Facoltà di Lettere, 1991 (Coll. Publicazioni del Dipartimento di Archeologia, Filologia classica e loro tradizioni, N.S., 137); t. II, 1 et 2, 1995 (Publicazioni del DARFICLET, N.S., 156).

Voir informations complémentaires dans V. Mellinghoff-Bourgerie, p. 233-234.
Voir aussi la bibliographie en ligne : Virgil in Late Antiquity, the Middle Ages, and the Renaissance.

 

IV. Études générales sur Virgile

 

M.L. Anderson, A Study of Virgil's Description of Nature, Boston, Badger, 1916.
Atti del Convegno mondiale scientifico di studi su Virgilio (a cura della Accademia Nazionale Virgiliana), Mantoue-Rome-Naples, 19-24 sept. 1981, I-II, Milan, 1984.
Aufstieg und Niedergang der römischen Welt, Bd. II, 31, 1 et 2, Berlin-New York, W. de Gruyter, 1980 (les articles du premier volume et du premier tiers du second volume sont consacrés à Virgile).
C. Bailey, Religion in Virgil, Oxford, Clarendon Press, 1935.
J. Bayet, L'expérience sociale de Virgile, dans Deucalion, t. 2 (1947), p. 197-214.
Id., La religion romaine. Histoire politique et psychologique, Paris, Petite Bibliothèque Payot, 1969.
F. Beckmann, Mensch und Welt in der Dichtung Vergils, Münster, 1950 (2e éd. : 1960).
A. Bellesort, Virgile, son œuvre et son temps, Paris, Perrin, 1949.
W. Berg, Early Virgil, Univ. of London, The Athlone Press, 1974.
E. Bodrero, Virgilio et le correnti religiose et filosofiche del suo tempo, dans Roma, t. 6 (1929), p. 241-250.
F. Bömer, Vergil. 13 Beiträge zum Bimillenarium Vergilianum. Numéro spécial de la revue Gymnasium, X (1983), Heft 1/2.
G. Boissier, La religion romaine d'Auguste aux Antonins, 2 vol., Paris, Hachette, 1909 (t. 1, p. 221-314 : Aen. VI).
P. Boyancé, Virgile et le Destin, dans Mélanges P. Laumonier, Paris, 1935, p. 11-17.
Id., Funus acerbum, dans REA, t. 54 (1952), p. 275-289.
Id., Le sens cosmique de Virgile, dans REL, t. 32 (1954), p. 223 sq.
Id., La religion de Virgile, Paris, PUF, 1963.
R. Brasillach, Présence de Virgile, Paris, 1931.
J.-P. Brisson, Virgile, son temps et le nôtre, Paris, Maspero, 1966 (2e édition: 1980).
Id., Carthage ou Rome ?, Paris, Fayard, 1973.
K. Büchner, P. Vergilius Maro, der Dichter der Römer (extrait de Pauly-Wissowa, RE, VIII, A, 1 et 22, col. 1021-1486), Stuttgart, 1955-1959 (traduction italienne par M. Bonaria, Gênes, 1963).
J. Carcopino, Virgile et les origines d'Ostie, Paris, De Boccard, 1919 (2e éd., PUF, 1968).
R.J. Clarck, Catabasis. Virgil and the wisdom tradition, Amsterdam, Grüner, 1979.
Colloque Présence de Virgile. Hommage à J. Perret (1975), Caesarodunum XIIIbis, Paris, Belles Lettres, 1978.
G.B. Conte, Il genere e i suoi confini. Cinque studi sulla poesia di Virgilio, Turin, Stampatori, 1980.
Id., The Rhetoric of Imitation. Genre and Poetic Memory in Virgil and Other Latin Poets, Ithaca-London, Cornell University Press, 1986 (Coll. Cornell Studies in Classical Philology, t. 44) (Transl. from the Italian by Charles Segal).
J. Cousin, Études sur la poésie latine. Nature et mission du poète, Paris, Boivin, 1945.
H.M.L. Currie, The sense of the past in Virgil, dans Proceedings of Virgil Society, t. 2, London (1962), p. 17-32.
G. D'Anna, Virgilio. Saggi critici, Roma, Lucarini, 1989.
C. Daude, Virgile et le vert paradis, dans Permanences méditerranéennes de l'humanisme, Paris, Belles Lettres, 1963, p. 143-148.
Y. Dauge, Aspects du symbolisme zodiacal chez Virgile. L'héliomorphose du héros, dans L'Astrologue, Paris, 1979, n°45-47.
A. Deremetz, Virgile et le labyrinthe du texte, dans Uranie. Mythes et Littératures, n° 3. Espaces mythiques, Université Charles de Gaulle (Lille III), Lille, 1993, p. 45-67.
M. Desport, L'incantation virgilienne. Essai sur les mythes du poète enchanteur et leur influence dans l'œuvre de Virgile, Paris, Belles Lettres, 1952.
P. d'Hérouville, L'astronomie de Virgile, Paris, Belles Lettres, 1940.
J. Dion, Les passions dans l'œuvre de Virgile. Poétique et philosophie, Presses universitaires de Nancy, 1993 (Coll. Travaux et Mémoires. Études anciennes,, t. 8).
G.E. Duckworth, Virgil and classical hexameter poetry. A study in metrical variety, Ann Arbor, Univ. of Michigan Press, 1969.
G. Dumézil, La religion romaine archaïque (avec un appendice sur la religion des Étrusques), Paris, Payot, 1987.
Enciclopedia Virgiliana, ed. Istituto della Enciclopedia Italiana (fondata da G. Treccani) (notes bibliographiques précieuses à la fin de chaque article).
T. Frank, Virgil : a biography, New York, 1922.
H. Fugier, Recherches sur l'expression du sacré dans la langue latine (Coll. Publications de la Faculté des Lettres de l'Université de Strasbourg, fasc. 146), Paris, Belles Lettres, 1963.
G. Funaioli, Vergilio poeta della pace, Publ. della Univ. cattolica del Sacro Cuore, Milano, 1930.
S. Gely, « Poiésis » : l'expérience de la métamorphose et l'approche poétique du divin chez Virgile. La modification par le nom, dans BAGB, 1992, fasc. 2, p. 181-194.
S. Grebe, Die vergilische Heldenschau. Tradition und Fortwirken (Coll. Studien zur klassischen Philologie, Bd. 47), Frankfurt am Main-Bern-New York-Paris, Verlag Peter Lang, 1989.
P. Grimal, Virgile en face de la philosophie, dans VL (1982), n° 87, p. 2-10: n° 88, p. 1-8.
Id., Virgile ou la seconde naissance de Rome, Paris, Arthaud (Coll. Biographie), 1985.
Id., Virgile aux sources de la spiritualité romaine, dans BAGB (1986), p. 241-252.
A.-M. Guillemin, L'originalité de Virgile. Étude sur la méthode littéraire antique, Paris, Belles Lettres, 1931.
Id., L'unité de l'œuvre virgilienne, dans REL, t. 26 (1948), p. 189-203.
Id., Virgile, poète, artiste et penseur, Paris, Albin Michel, 1951.
T.J. Haarhoff, Virgil the Universal, Oxford, Blackwell, 1949.
Th. Haecker, Virgile, père de l'Occident, Paris, Desclée de Brouwer, 1935.
Ph.R. Hardie, Virgil, Oxford, Oxford University Press, 1998 (Coll. Greece and Rome, t. 28).
Id., The epic successors of Virgil : a study in the dynamics of a tradition, Cambridge, Cambridge University Press, 1993 (Coll. Roman literature and its contexts).
J. Heurgon, Un exemple peu connu de la « retractatio » virgilienne, dans REL, t. 9 (1931), p. 258-268.

Ph. Heuzé, L'image du corps dans l'œuvre de Virgile, Paris, De Boccard, 1985 (Coll. de l'École Française de Rome, t. 86).
N. Horsfall, A Companion to the Study of Virgil (Coll. Mnemosyne, t. 151), Leiden-New York-Köln, E.J. Brill, 1995.
W.F. Jackson-Knight, Roman Vergil, London, Faber and Faber, 1944 (éd. revue, Penguin Books, 1966).
H. Jeanmaire, Le messianisme de Virgile, Paris, Vrin, 1930.
R. Jeanneret, Recherche sur l'hymne et la prière chez Virgile. Essai d'application de la méthode d'analyse tagmémique à des textes littéraires de l'antiquité, Bruxelles-Paris, Aimav-Didier, 1973.
R. Jenkyns, Virgil's Experience. Nature and History : Times, Names and Places, Oxford, Clarendon Press, 1998.
F. Klingner, Vergil und die römische Idee des Friedens, dans Römische Geisteswelt4, München, Ellermann, 1961.
D. Knecht, Virgile et ses modèles latins, dans AC, t. 32 (1963), p. 491-512.
A. La Penna, Virgilio e la crisi del mondo antico, Florence, 1966.
F. Lebrun, La notion de « Fatum » dans l'œuvre de Virgile, dans LEC, t. 44 (1976), p. 35-44.
R. Leclercq, Les principes de la poétique virgilienne, dans REL, t. 71 (1993), p. 118-137.
A. Loupiac, Le « labor » chez Virgile : essai d'interprétation, dans REL, t. 70 (1992), p. 92-106.
Id., Orphée-Gallus, figure de l'évolution morale et poétique de Virgile des « Bucoliques » à l'« Énéide », dans REL, t. 79 (2001), p. 93-103.
I. McAuslan — P. Walcot, (éd.), Virgil (Coll. Greece & Rome Studies), Oxford University Press, 1990.
S. MacCormack, The Shadows of Poetry. Vergil in the Mind of Augustine (Coll. The Transformation of the Classical Heritage, t. 26), Berkeley-Los Angeles-London, University of California Press, 1998.

J.-Y. Maleuvre, La mort de Virgile d'après Horace et Ovide, Paris, J. Touzot, 1993 (2e édition 1999).
Id., La mort de Virgile d'après Properce et Ovide, dans AC, t. 66 (1997), p. 177-206.
J. Marouzeau, Répétitions et hantises verbales chez Virgile, dans REL, t. 9 (1931), p. 237-257.
C. Martindale (éd.), The Cambridge Companion to Virgil, Cambridge University Press, 1997.
A. Michel, À propos de la tradition doxographique : épicurisme et platonisme chez Virgile, dans Forschungen zur römischen Literatur — Festschrift zum 60. Geburtstag von Karl Büchner, Wiesbaden, 1970, p. 197-205.
H. Naumann, Die Vergil-Legende, dans Mnemosyne, t. 35 (1982), p. 148-153 (biographie et légende).
E. Norden, Ennius und Vergilius, Leipzig-Berlin, 1915 (repr. 1966).
L. Nougaret, Traité de métrique latine classique, Paris, Klincksieck, 1977.
A. Novara, Les idées romaines sur le progrès d'après les écrivains de la République (Essai sur le sens latin du progrès). T. II : Virgile et période 42 à 29, Paris, Belles Lettres, 1983.
J. Oroz-Reta, Virgile et l'épicurisme, dans Actes du VIIIe Congrès de l'Association Guillaume Budé (Paris 5-10 avril 1968), Paris, 1969, p. 436-447.
B. Otis, Virgil. A study in civilized poetry, Oxford University Press, 1964 (réimprimé en 1995 aux University of Oklahoma Press).
E. Paratore, Virgilio, Firenze, Sansoni, 1961.
G.F. Pasini, Grammatica del chiasmo in Virgilio (Coll. Università degli studi di Bologna. Dipartimento di filologia classica e medioevale. Papers on rhetoric, t. 2), Bologna, Editrice Clueb, 1991.
F. Peeters, A Bibliography of Vergil, New York, Classical League, 1933.
J. Perret, Le polythéisme de Virgile, dans Mélanges Picard, Paris, PUF, 1949, p. 705-802.
Id., Virgile. L'homme et l'œuvre, Paris, Boivin, 1952 (éd. revue, Paris, Hatier, 1965 [Coll. Connaissance des Lettres]).
Id., Virgile, Paris, Seuil, 1962 (Coll. Écrivains de toujours).
R. Pichon, Virgile et César, dans REA, t. 19 (1917), p. 193-198.
V. Pöschl, Die Hirtendichtung Vergils, Heidelberg, Winter, 1964.
Id., Vergil und Augustus, dans ANRW, II, 31.2, 1981, p. 707-727.
W. Pötscher, Vergil und die göttlichen Mächte. Aspekte seiner Weltanschauung, Hildesheim - New York, Olms, 1977 (Coll. Spudasmata, t. 35).
H.W. Prescott, The development of Virgil's art, Univ. of Chicago Press, 1927.
T.R. Price, The colour-system of Virgil, dans AJPh, t. 4 (1883), p. 1-20.
H. Raabe, Plurima mortis imago. Vergleichende Interpretationen zur Bildersprache Vergils, München, C.H. Beck, 1974 (Coll. Zetemata, Heft 59).
S. Rocca, Etologia Virgiliana, Univ. di Genova, Istituto di filologia classica e medievale, 1983.
F. Roiron, Étude sur l'imagination auditive de Virgile, Paris, Leroux, 1908.
E. de Saint-Denis, Le rôle de la mer dans la poésie latine, Paris, Klincksieck, 1935.
Ch.-A. Sainte-Beuve, Étude sur Virgile, Paris, Calmann-Lévy, 1878.
A. Sauvage, Étude des thèmes animaliers dans la poésie latine. Le cheval. Les oiseaux, Bruxelles, Latomus, 1975.
W. Schmid, Vergil-Probleme, Göppingen, 1983 (Coll. Göppinger Akademische Beiträge, t. 120).
S. Schulbaum, La symbolique de la lumière et des couleurs chez Virgile, dans Eos, t. 33 (1930-1931), p. 117-136.
W.Y. Sellar, The Roman Poets of the Augustan Age, t. I, Oxford, Clarendon Press, 1897.
G. Simonetti Abbolito, Scritti vari. A cura di C. Curti e B. Clausi, Catania, Centro di studi sull'antico cristianesimo, 1995 : deux contributions sur Virgile: Sensi diversi del termine « fama » in Virgilio (p. 87-96) ; Effetti fonici in Virgilio (p. 155-186).
R.A. Smith, Poetic Allusion and Poetic Embrace in Ovid and Virgil, Ann Arbor, The University of Michigan Press, 1997.
J.W. Spargo, Virgil the Necromancer. Studies in Virgilian Legends, Cambridge, Harvard Univ. Press, 1934.
J. Sparrow, Half-lines and repetitions in Virgil, Oxford, Clarendon Press, 1931.
F.A. Sullivan, Some vergilian seascapes, dans CJ, t. 57 (1962), p. 302-309.
B.B. Townend, Changing views of Vergil's greatness, dans CJ, t. 56 (1960-1961), p. 67-77.
A.M. Tupet, La magie dans la poésie latine, des origines à la fin du règne d'Auguste, Paris, Belles Lettres, 1976.
Virgil and his influence. Bimillenial Studies, ed. by C. Martindale, Bristol Classical Press, 1984.
Vergiliana. Recherches sur Virgile, éd. H. Bardon — R. Verdière, (Coll. Roma aeterna, t. 3), Leiden, Brill, 1971 (recueil de plusieurs contributions ponctuelles et très stimulantes).

M. Wigodsky, Vergil and Early Latin Poetry (Coll. Hermes Einzelschr., t. 24), Wiesbaden, Steiner, 1972.
T. Ziolkowski, Virgil and the Moderns, Princeton, University Press, 1993.

 

V. Études particulières sur l'Énéide et l'épopée virgilienne

 

R. Allain, Une « nuit spirituelle » d'Énée, dans REL, t. 24 (1946), p. 189-198.
J. Bayet, Les cendres d'Anchise : dieu, héros, ombre ou serpent (Aen. V, 42-103) ?, dans Gedenkschrift für Georg Rhode, Tübingen, Niemeyer, 1961, p. 39-56.
L. Beck-Chauvard, Plainte amoureuse et plainte maternelle dans l'« Énéide », dans REL, t. 79 (2001), p. 104-125.
Th. Berres, Die Entstehung der Aeneis, Wiesbaden, 1982 (Hermes Einzelschriften, Heft 45).

Id., Vergil und die Helenaszene. Mit einem Exkurs zu den Halbversen, Heidelberg, Carl Winter, 1992.
G. Binder, Aeneas und Augustus. Interpretationen zum 8. Buch der Aeneis, Meisenheim am Glan, Verlag Anton Hain, 1971 ( Coll. Beitr. zur klass. Phil., Heft 38).
R. Bloch, À propos de l'Énéide. Réflexions et perspectives, dans REL, t. 45 (1967), p. 325-342.
E. Block, The effects of divine manifestation on the reader's perspective in Vergil's Aeneid, Salem, N. Hampshire, 1984.
G. Boissier, L'Afrique romaine, Paris, Hachette, 1909, p. 59-70 (Énéide IV).
Id., Nouvelles promenades archéologiques, Paris, Hachette, 1910, p. 127-370 (légende d'Énée : Aen. III, V, VI-XII).
M. Bonfanti, Punto di vista e modi della narrazione nell'Eneide, Pise, 1985.
J. Bouquet, Le songe dans l'épopée latine d'Ennius à Claudien, Bruxelles, Latomus, 2001 (Coll. Latomus, t. 260).
L. Bozzi, Ideali e correnti letterarie nell'Eneide, Messina-Milano, Casa editrice Giuseppe Principato, 1936.
P. Boyancé, Sur le discours d'Anchise (Aen. VI, 724-751), dans Hommages à G. Dumézil (Coll. Latomus, 45), Bruxelles, Latomus, 1960, p. 61-76.
F.E. Brenk, The Gates of Dreams and an Image of Life : Consolation and Allegory at the End of Vergil's Aeneid VI, dans Studies in Latin Literature and Roman History VI (ed. by Carl Deroux) (Coll. Latomus, t. 217), Bruxelles, Latomus, 1992, p. 277-294.
J.-P. Brisson, Carthage et le Fatum. Réflexions sur un thème de l'Énéide, dans Hommages à Marcel Renard, Bruxelles, Latomus, 1969, p. 162-173.
Id., Temps historique et temps mythique dans l'Énéide, dans Vergiliana, p. 59-69.
Id., « Le pieux Énée ! », dans Latomus, t. 31 (1972), p. 379-412.
R.D. Brown, The structural function of the song of Iopas, dans HSPh, t. 93 (1990), p. 315-334.
V. Buchheit, Vergil über die Sendung Roms. Untersuchungen zum Bellum Poenicum und zur Aeneis (Coll. Gymnasium, Reihe III), Heidelberg, Winter, 1963 (traduction italienne de M. Bonaria, dans Virgilio, Gênes, 1963).
F. Cairns, Virgil's Augustan Epic, Cambridge, University Press, 1989.
W.A. Camps, An introduction to Virgil's Aeneid, Oxford, 1969.
G. Carlsson, The hero and the fate in Virgil's Aeneid, dans Eranos, t. 43 (1945), p. 111-135.
E.D. Carney, City-founding in the « Aeneid », dans C. Deroux (éd.), Studies in Latin Literature and Roman History, IV (Coll. Latomus, t. 196), Bruxelles, Latomus, 1986, p. 422-430.
A. Cartault, L'art de Virgile dans l'Énéide, 2 vol., Paris, PUF, 1926.
J.-P. Chausserie-Laprée, Une nouvelle traduction de l'Énéide. Un hexamètre, un alexandrin, dans REL, t. 70 (1992), p. 107-125.
W. Clausen, Virgil's Aeneid and the tradition of hellenistic poetry (Coll. The Sather Classical Lectures, t. 51), Berkeley - Los Angeles - London, Univ. of California Press, 1987 (CR dans REL, t. 65 [1987], p. 329).
V. Cleary, Aeneas : a study in alternation, dans CB, t. 40 (1964), p. 85-87.
S. Clément, « Fama » et le poète : pour une poétique de la monstruosité dans l'Énéide, dans BAGB. Lettres d'humanité, t. 59, 2000, p. 309-328.
Colloque sur l'épopée gréco-latine et ses prolongements européens. Calliope II, Caesarodunum XVIbis, Paris, Belles Lettres, 1981.
C. Codoñer, Comentario a un pasaje de la Eneida (I,81-123), dans Helmantica, t. 33 (1982), p. 259-367 (tempête).
L.A. Constans, L'Énéide de Virgile. Étude et analyse, Paris, Mellottée (Coll. Les chefs d'œuvre de la littérature expliqués), 1938.
R.S. Conway, The architecture of the Epic (Coll. Bulletin of the John Rylands Library, 9), Manchester, 1925.
A. Cordier, L'allitération latine. Le procédé dans l'Énéide de Virgile, Paris, Vrin, 1939.
P. Courcelle, Interprétations néo-platonisantes du livre VI de l'Énéide, dans Recherches sur la tradition platonicienne (Coll. Entretiens sur l'Antiquité classique, t. 3), Fondation Hardt, Paris, Klincksieck, 1955, p. 93-136.
Id., Lecteurs païens et chrétiens de l'Énéide. T.1: Les témoignages littéraires. T. 2: Les manuscrits illustrés de l'Énéide du Xe au XVe s., Paris, De Boccard, 1984.
R. W. Cruttwell, Virgil's mind at work. An analysis of the symbolism of the Aeneid, Oxford, Blackwell, 1946.
Id., Études sur le vocabulaire épique dans l'Énéide, Paris, Belles Lettres, 1939.
J. Dangel, Césures et pauses syntaxiques dans l'Énéide. Structures verbales et incidents métriques, dans REL, t. 61 (1983), p. 284-311.
Id., Les enjambements dans l'Énéide. Lecture syntactique et incidences métriques, dans Latomus, t. 44 (1985), p. 72-100.
G. D'Anna, Il problema della compositione dell'Eneide, Roma, ed. dell'Ateneo, 1957.
Id., Ancora sul problema della compositione dell'Eneide, Roma, ed. dell'Ateneo, 1962.
Y. Dauge, Vénus, Énée et l'Androgyne. Herméneutique virgilienne, dans Cahiers internationaux de Symbolisme, n° 35-36, Genève-Havré lez Mons, 1978, p. 77-95.
G. de Callataÿ, Le zodiaque de l' « Énéide », dans Latomus, t. 52 (1993), p. 318-349.
F. Della Corte, L'action de Junon dans l'Énéide, dans BAGB, 1980, I, p. 49-58.
M. Deramaix, « Spiritus intus alit ». La poétique de la lumière dans l'Énéide, dans REL, t. 72 (1994), p. 90-112.
A. Deremetz, Le livre II de l'« Énéide » et la conception virgilienne de l'épopée. Épopée et tragédie dans l'« Énéide », dans REL, t. 78 (2000), p. 76-92.
F. De Ruyt, Note de vocabulaire virgilien : « somnia et insomnia », dans Latomus, t. 5 (1946), p. 245-248.
M.A. Di Cesare, The Altar and the City. A reading of Vergil's Aeneid, New York-London, Columbia Univ. Press, 1974.
M. Dickie, The Speech of Numanus Remulus (Aen. IX,598-620), dans Papers of the Liverpool Latin Seminar. Fifth volume 1985, ed. F. Cairns (Coll. ARCA, t. 19), Ed. F. Cairns, 1986, p. 165-221.
J. Dion, La grandeur dans l'Énéide. Problèmes d'esthétique et de morale, dans BAGB (1984), p. 279-294.
E. Diouf, Les faits magiques du chant IV de l'Énéide, dans AFLD, t. 15 (1985), p. 37-58 (Aen. IV, 450-640).
D.L. Drew, The allegory of the Aeneid, Oxford, Blackwell, 1927.
E.S. Duckett, Influence of Alexandrian Poetry upon the Aeneid, dans CJ, t. 11 (1915-1916), p. 333-347.
Id., Hellenistic influence on the Aeneid (Coll. Smith College Classical Studies, t. I), Northampton, 1920.
G.E. Duckworth, Mathematical symmetry in the Aeneid, dans TAPhA, t. 91 (1960), p. 184-219.
Id., Structural patterns and proportions in Vergil's Aeneid. A study in mathematical composition, Ann Arbor, University of Michigan Press, 1962.
F. Dupont, Rome, la ville sans origine. L' "Énéide", un grand récit du métissage?, Paris, Gallimard, 2011 (Coll. Le Promeneur).
P.T. Eden, Virgil, Aeneid VIII : a Reconsideration, dans C. Deroux (éd.), Studies in Latin Literature and Roman History, IV (Coll. Latomus, t. 196), Bruxelles, Latomus, 1986, p. 431-450.
R.J. Edgeworth, The Colors of the Aeneid (Coll. American University Studies. Series XVII. Classical Languages and Literature, t. 12), New York-San Francisco-Bern-Baltimore-Frankfurt am Main-Berlin-Wien-Paris, Peter Lang, 1992.
D. Feeny, The taciturnity of Aeneas, dans CQ, t. 33 (1983), p. 204-219.
G. Funaioli, L'oltretomba nell'Eneide di Virgilio (Coll. Bibl. di Scienze e Lettere, t. 105), Palermo, Sandron, 1924.
C. Fuqua, Hector, Sychaeus and Deiphobus. Three mutilated figures in Aeneid I-VI, dans CPh, t. 77 (1982), p. 235-240.
C. Gargiulo, La religiosità di Virgilio nella figura di Enea, Messina, D'Anna, 1950.
D.H. Garrison, The language of Virgil. An introduction to the poetry of the Aeneid, New York - Bern - Frankfurt am Main, Peter Lang, 1984.
R. Gaskin, Turnus, Mezentius and the Complexity of Virgil's Aeneid, dans C. Deroux (éd.), Studies in Latin Literature and Roman History,VI (Coll. Latomus, t. 217), Bruxelles, Latomus, 1992, p. 295-316.
F. Giancotti, Victor tristis. Lettura dell'ultimo libro dell' « Eneide » (Coll. Testi e manuali per l'insegnamento universitario del latino, t. 37), Bologna, Pàtron Editore, 1993.
K.W. Gransden, Virgil's Iliad. An essay on epic narrative, Cambridge University Press, 1984.
Id., Typology, symbolism and allegory in the Aeneid, dans Proceedings of the Virgil Society, t. 13 (1973/1974), p. 14-27.
B. Grassmann-Fischer, Die Prodigien in Vergils Aeneis, Munich, Fink, 1966.
P. Grimal, Le livre VI de l'Énéide et son actualité en 23 ACN, dans REA, t. 56 (1954), p. 40-60.
Id., « Inuidia infelix » et la « conversion » de Virgile, dans Hommages à Jean Bayet (Coll. Latomus, t. 70), Bruxelles, 1964, p. 242-254.
Ph.R. Hardie, Virgil's Aeneid. Cosmos and Imperium, Oxford, Clarendon Press, 1986 (édition reliée) et 1989 (édition brochée).
Id., Cosmological Patterns in the Aeneid, dans Papers of the Liverpool Latin Seminar. Fifth volume 1985, ed. F. Cairns (Coll. ARCA, t. 19), Ed. F. Cairns, 1986, p. 85-97.
E.L. Harrison, Foundation Prodigies in the Aeneid, dans Papers of the Liverpool Latin Seminar. Fifth volume 1985, ed. F. Cairns (Coll. ARCA, t. 19), Ed. F. Cairns, 1986, p. 131-164.
Id., Vergil and the Homeric Tradition, dans Papers of the Liverpool Latin Seminar Third Volume 1981, ed. F. Cairns (Coll. ARCA, t. 7), Liverpool, Ed. F. Cairns, 1981, p. 209-225.
S.J. Harrison, Vergilian Similes : Some Connections, dans Papers of the Liverpool Latin Seminar. Fifth volume 1985, ed. F. Cairns (Coll. ARCA, t. 19), Ed. F. Cairns, 1986, p. 99-107.
S.J. Harrison (ed.), Oxford readings in Vergil's Aeneid, Oxford-New York, Oxford University Press, 1990.
R. Heinze, Vergils epische Technik, Leipzig, Teubner, 1957 (repr. Stuttgart, 1965, 1982, 1993). Traduction anglaise : Virgil's Epic Technique, translated by H. and D. Harvey and F. Robertson, with a preface by A. Wlosok, Bristol Classical Press, 1993.
M. Hélin, Le songe dans l'Énéide, dans Le Musée Belge, 1921, p. 197-208.
E. Henry, The Vigour of Prophecy. A Study of Virgil's « Aeneid », Bristol, Classical Press, 1989.
Ph. Heuzé, Cadeaux et dépouilles. Variations sur le jeu du sens et du destin dans l'Énéide, dans REL, t. 63 (1985), p. 87-100.

G. Higuet, The Speeches in Virgil's Aeneid, Princeton, 1972.
R.A. Hornsby, Patterns of action in the Aeneid. An interpretation of Vergil's epic similes, Iowa City, 1970.
N. Horsfall, Virgilio : l'epopea in alambico (Coll. Forme materiali e idiologie del mondo antico, t. 31), Napoli, Liguori editore, 1991.
A. Houriez, L'espace infernal dans la catabase d'Énée au chant VI de l'Énéide, dans Uranie. Mythes et littératures, n° 3. Espaces mythiques, Université Charles de Gaulle (Lille III), Lille, 1993, p. 69-86.
J. Hubaux, Du Songe de Scipion à la vision d'Énée, dans Hommages à L. Herrmann, Bruxelles, Latomus, 1960, p. 436-445.
M. Hügi, Vergils Aeneis und die hellenistische Dichtung, Bern-Stuttgart, Verlag P. Haupt, 1952 (Coll. Noctes Romanae. Forschungen über die Kultur der Antike, t. 4).
W.F. Jackson-Knight, Vergil. Epic and Anthropology, London, George Allen, 1967.

A. Job, Un itinéraire philosophique des enfers de Virgile, dans Humanités Chrétiennes, t. 30 (1986/1987), p. 124-136.
W.R. Johnson, Darkness Visible : a study of Virgil's Aeneid, Berkeley-Los Angeles, Calif. Univ. Press, 1976.
G. Knauer, Die Aeneis und Homer. Studien zur poetischen Technik Vergils mit Listen der Homerzitate in der Aeneis (Coll. Hypomnemata, Heft 7), Göttingen, Vandenhoeck und Ruprecht, 1964.
B. Knox, The serpent and the flame. The imagery of the second book of the Aeneid, dans AJPh, t. 71 (1950), p. 379-400.
S. Kresic, Le rameau d'or chez Virgile, dans EMC, t. 12 (1968), p. 92-102.
P. Krieg — P. Weiss, Pour une explication de texte structurale : les trois fonctions indo-européennes et les trois apparitions à Énée dans le chant II de l'Énéide, dans Dossiers d'étude pour l'enseignement du latin. Annales du C.R.D.P. de Strasbourg, n° 1 (1972), p. 22-45; n° 2 (1973), p. 14-29.
S. Kyriakidis, Narrative structure and Poetics in the Aeneid. The Frame of Book 6 (Coll. Le Rane. Collana di Studi e Testi, t. 23) Bari, Levante editori, 1999.
S. Laigneau, Épopée et tragédie dans le chant II de l'Énéide, dans BAGB, 2001, fasc. 4, p. 379-389.
R. Lesueur, L'Énéide de Virgile. Étude sur la composition rythmique d'une épopée, Toulouse, Publications de l'Université de Toulouse, 1975.
Id., « Iter » et « ire » dans l'Énéide. Quelques réflexions sur la représentation du mouvement, dans Pallas, t. 28 (1981), p. 15-29.
Id., Fautes et justiciers : réflexions sur la genèse de l'Énéide, dans REL, t. 71 (1993), p. 138-153.
W.L. Liebermann, Aeneas. Schicksal und Selbstfindung, dans H. Görgemanns — E.A. Schmidt (éds.), Studien zum antiken Epos F. Dirlmeier und V. Pöschl gewidmet (Coll. Beiträge zur klass. Phil., t. 72), Meisenheim, 1976, p. 173-207.
M. Lobe, Die Gebärden in Vergils « Aeneis ». Zur Bedeutung und Funktion von Körpersprache im römischen Epos, Frankfurt-Berlin-Bern-New York-Paris, Wien, 1999 (Coll. Classica et Neolatina. Studien zur lateinischen Literatur, t. 1).
A. Loupiac,
Virgile. la Lettre et l'Esprit, Louvain, Peeters, 2008.
Ead., Un exemple de composition modulaire dans l'épopée virgilienne: l'éloge d'Auguste au chant VI de l'Énéide, dans BAGB, 2009, p. 165-173.
R.O.A.M. Lyne, Further Voices in Vergil's Aeneid, Oxford, 1987.
Id., La voce privata di Virgilio nell'Eneide, dans Museum Patavinum, t. 2 (1984), p. 5-21.
Id., Words and the Poet. Characteristic Techniques of Style in Vergil's Aeneid, Oxford, Clarendon Press, 1989.
C.J. Mackie, « Nox erat… » Sleep and Visions in the Aeneid, dans Greece & Rome, t. 38 (1991), p. 59-61.
J.-Y. Maleuvre, L'Énéide sous l'Énéide d'après une étude du dixième livre, dans RBPh, t. 70 (1992), p. 62-92 ; t. 71 (1993), p. 85-95.
Id., L'Énéide sous l'Énéide d'après une étude du huitième livre, dans Euphrosyne, t. 20 (1992), p. 73-106.
Id., L'Énéide sous l'Énéide d'après une étude du neuvième livre, dans RBPh, t. 72 (1994), p. 35-61.

W.S. Maguiness, L'inspiration tragique dans l'Énéide, dans AC, t. 32 (1963), p. 477-490.
V. Mellinghoff - Bourgerie, Les incertitudes de Virgile. Contributions épicuriennes à la théologie de l'Énéide (Coll. Latomus, t. 210), Bruxelles, Latomus, 1990.
C.W. Mendell, The influence of epyllion on the Aeneid (Coll. Yale Classical Studies, t. 12), 1951.
A.K. Michels, Lucretius and the 6th Book of the Aeneid, dans AJPh, t. 65 (1944), p. 135-148.
P.J. Miniconi, Étude des thèmes guerriers dans la poésie épique gréco-romaine, Paris, Belles Lettres, 1951.
Id., La joie dans l'Énéide, dans Latomus, t. 21 (1962), p. 563-571.
F. Mora-Lebrun, L'Énéide médiévale et la chanson de geste, Paris, H. Champion, 1994 (Coll. Nouvelle Bibliothèque du moyen âge, t. 23).
H. Nehrkorn, A homeric episode in Virgil's Aeneid, dans AJPh, t. 92 (1971), p. 566-584.
A. Novara, Poésie virgilienne de la mémoire. Questions sur l'histoire dans l'Énéide 8, Clermont-Ferrand, Adosa, 1986 (Coll. Vates).
B. Otis, The originality of the Aeneid, dans Virgil, London, 1969, p. 27-66.
M. Paschalis, Virgil's « Aeneid ». Semantic Relations and Proper Names, Oxford, Clarendon Press, 1997 (ouvrage fort utile et érudit sur les noms propres de l'Énéide).
J. Pearson, Virgil's « divine vision » (Aen. IV, 238-244 and VI, 724-751), dans CPh, t. 56 (1961), p. 33-38.
J. Perret, Les origines de la légende troyenne de Rome, Paris, Belles Lettres, 1942.
Id., Optimisme et tragédie dans l'Énéide de Virgile, dans REL, t. 45 (1967), p. 342-362.
Id., Rome et les Troyens, dans REL, t. 49 (1971), p. 39-52.
Id., Les dieux de l'Énéide, dans AFLNice (1985), n° 50, p. 331-337.
H.T. Plüss, Vergil und die epische Kunst, Leipzig, Teubner, 1884 (repr. Aalen, Scientia Verlag, 1980).
V. Pöschl, Die Dichtkunst Virgils. Bild und Symbol in der Aeneis, Berlin-New York, 1977 (traduction anglaise de G. Seligson, The art of Virgil. Image and symbol in the Aeneid, Ann Arbor, Univ. of Michigan Press, 1962).
J.L. Pomathios, Le pouvoir politique et sa représentation dans l'Énéide de Virgile (Coll. Latomus, vol. 199), Bruxelles, 1987.
J. Poucet, L'Énéide et la tradition prévirgilienne. Quelques spécificités de l'Énéide par rapport à la légende d'Énée antérieure à Virgile, dans Folia Electronica Classica, 4 (2002).
J.G. Préaux, Virgile et le rameau d'or, dans Hommages à G. Dumézil (Coll. Latomus, t. 65), Bruxelles, 1960, p. 151-167.
M.C.J. Putnam, The poetry of the Aeneid. Four studies in imaginative unity and design, Cambridge, Harvard Univ. Press, 1965 (repr. 1988) (analyse esthétique des livres II, V, VIII, XII).
K. Quinn, Virgil's Aeneid. A critical description, London, Routledge and Kegan Paul, 1968.
R.J. Quiter, Aeneas und die Sibylle. Die rituellen Motive im sechsten Buch der Aeneis, Königstein, Verlag Anton Hain, 1984 (Coll. Beiträge zur klass. Phil., Heft 162).
R. Rieks, Affekt und Struktur in Vergils Aeneis, dans Gymnasium, t. 90 (1983), p. 144-170.
Id., Vergils Dichtung als Zeugnis und Deutung der römischen Geschichte, dans A.N.R.W., II, 31, 2 (1981), p. 728-868; Die Gleichnisse Vergils, dans ibid., p. 1011-1110.
G.S. Romaniello, Interpolazioni e contradizioni nel testo dell'Eneide (Coll. Aretusa. Collana di filologia classica e archeologia, t. 40), Roma, Ciranna, 1975.

J. Romeuf, Le bouclier d'Énée (Aen. VIII, 626-731). Imagination picturale et création littéraire, dans REL, t. 62 (1984), p. 143-165.
C. Rowan Beye, Ancient Epic Poetry. Homer, Apollonius, Virgil, Ithaca, Londres, Cornell University Press, 1993.
P. Schenk, Die Gestalt des Turnus in Vergils Aeneis, Königstein, Verlag Anton Hain, 1984 (Coll. Beiträge zur klass. Phil., Heft 164).
A. Schilling, Tradition et innovation dans le chant VI de l'Énéide de Virgile, dans JS (1980), p. 193-210.
R.P. Schlunk, The homeric scholia and the Aeneid. A study of the influence of ancient homeric literary criticism on Virgil, Ann Arbor, Univ. of Michigan Press, 1974.
T. Schmit-Neuerburg, Vergils Aeneis und die antike Homerexegese. Untersuchungen zum Einfluss ethischer und kritischer Homerrezeption auf Imitatio und Aemulatio Vergils (Coll. Untersuchungen zur antiken Literatur und Geschichte, t. 56), Berlin-New York, W. de Gruyter, 1999.
C. Segal, The song of Iopas in the Aeneid, dans Hermes, t. 99 (1971), p. 336-349.
S. Skulsky, « Inuitus, regina… ». Aeneas and the love of Rome, dans AJPh, t. 106 (1985), p. 447-455.
Th. W. Stadler, Vergils Aeneis. Eine poetische Betrachtung, Einsiedeln, Benziger, 1942.
H.-P. Stahl, (ed.), Vergil's « Aeneid » : Augustan Epic and Political Context, Duckworth, 1998 (ouvrage collectif sur les rapports idéologiques qu'entretiennent le pouvoir augustéen et l'épopée virgilienne).
H.R. Steiner, Der Traum in der Aeneis, Bern-Stuttgart, Verlag P. Haupt, 1952 (Coll. Noctes Romanae. Forschungen über die Kultur der Antike, t. 5).
V. Stoffelen, Vergil's Circe : Sources for a Sorceress, dans AC, t. 63 (1994), p. 121-135.
W. Suerbaum, Vergils Aeneis. Beiträge zu ihrer Rezeption in Gegenwart und Geschichte, Bamberg, 1981 (Trad. italienne de M. Martina, Riflessioni in margine alla moderna critica dell'Eneide, Trieste, 1985).
Id., « Und der Stern zog ihnen voraus. » Zum Motif der göttlichen Leitung der Fahrt des Aeneas bei Vergil und in der vorvergilischen Tradition, dans Et scholae et uitae. Festschrift K. Bayer, München, 1985, p. 22-32.
F.A. Sullivan, The spiritual itinerary of Virgil's Aeneas, dans AJPh, t. 80 (1959), p. 150-161.
J. Thomas, Structures de l'imaginaire dans l'Énéide, Paris, Belles Lettres, 1981.
Id., Voyage initiatique et quête de l'absolu dans l'Énéide, dans Pallas, t. 31 (1984), p. 41-61 et 189-190.
Id., Personnalités féminines et quête initiatique dans l'Énéide, dans Latomus, t. 44 (1985), p. 546-560.
Id., Le dépassement du quotidien dans l'Énéide, les Métamorphoses d'Apulée et le Satiricon. Essai sur trois univers imaginaires, Paris, Belles Lettres, 1986.
Id., À propos du symbolisme zodiacal de l'Énéide, dans Latomus, t. 54 (1995), p. 86-91.
Id.,
La truie blanche et les trente gorets dans l'Énéide de Virgile, dans Mythologies du Porc. Actes du Colloque de Saint Antoine l'Abbaye (4-5 avril 1998), Grenoble, Jérôme Million, 1999, p. 51-72.
Id., Les Passeurs dans l'Énéide, dans P. Carmignani (éd.) Figures du Passeur, Perpignan, Presses Universitaires, 2002, p. 199-216.
G. Thome, Die Begegnung Venus-Aeneas im Wald vor Karthago (Aen. I, 314-417). Ein Beitrag zur vergilischen Venus-Konzeption. Stammutter und/oder Liebesgöttin ?, dans Latomus, t. 45 (1986), p. 43-68; 284-310.
A.H.F. Thornton, The last scene of the Aeneid, dans G&R, t. 22 (1953), p. 82-84.
Id., The living universe. Gods and men in Virgil's Aeneid, Leiden, 1977 (Coll. Mnemosyne Suppl. 46).
E. Turolla, Le origine e le caratteristiche del tragico nell'Eneide I-VI, dans GIF, t. 6 (1953), p. 114-133.
Id., La seconda Eneide e una determinazione di maniere diverse nell'opera virgiliana, dans GIF, t. 7 (1954), p. 97-112.
B. Tilly, Vergil's Latium, Oxford, Blackwell, 1947.
E. Vance, Warfare and the structure of thought in Virgil's Aeneid, dans QUCC, t. 15 (1973), p. 111-162.
M. A. van den Bosch, L'Énéide de Virgile, voyage initiatique ?, dans Folia Electronica Classica, 4 (2002).
S. Vilatte, Pensée et esthétique chez Virgile. Le bouclier d'Énée, dans LEC, t. 59 (1991), p. 307-322.
M. von Albrecht, Virgilio y Homero, dans Nova Tellus, t. 3 (1985), p. 63-74.
W. Warde-Fowler, The Death of Turnus. Observations on the Twelfth Book of the Aeneid, Oxford, Blackwell, 1919.
G. Williams, Technique and ideas in the Aeneid, New Haven, Yale Univ. Press, 1983.
S.F. Wiltshire, Public and Private in Vergil's Aeneid, Amherst, The Univ. of Massachusetts Press, 1989.
A. Wlosok, Die Göttin Venus in Vergils Aeneis (Coll. Bibliothek der klass. Altertumswissenschaften), Heidelberg, Winter, 1967.

F.J. Worstbrock, Elemente einer Poetik der Aeneis. Untersuchungen zum Gattungsstils vergilianischer Epik, Münster, Aschendorff, 1963.

Plusieurs articles dans P. Defossé (éd.), Hommages à Carl Deroux. t. 1. Poésie, Bruxelles, Latomus, 2002 (Coll. Latomus, t. 266)Ê:

H. Akbar Khan, « Doctissima Dido » : Etymology, Hospitality and the Construction of a Civilized Identity (Vergil, Aeneid, 1, 731), p. 6-12.
Ph. Desy, L'épisode des Harpyies et la composition du chant III de l'Énéide, p. 148-157.
G. Fry, Interactions métrico-linguistiques chez quelques poètes : de la césure chez Virgile, Lucain et Avit, p. 221-236.
R.-A. Laroche, The Symbolic Number 3 : its Role in the Aeneid, p. 287-304.
R. Lesueur, Énée, l'histoire et son histoire, p. 305-315.
A. Loupiac, « Improbus amor, labor improbus », une retractatio virgilienne ?, p. 327-335.
M. Nasta, La relation mimétique et les anaphonies dans la poésie de Virgile, p. 385-397.
J.-K. Newman, Hercules in the Aeneid. The dementia of Power, p. 398-411.
M.C.J. Putnam, Turnus' Phalarica (Aen., IX, 705), p. 433-442.
J. Thomas, La culpabilité dans l' « Énéide », p. 464-472.

Voir aussi plusieurs articles de A. Wlosok rassemblés dans Res humanae — Res diuinae. Kleine Schriften, hrsg. von E. Heck — E.A. Schmidt (Coll. Bibliothek der klassischen Altertumswissenschaften, N.F. 2. Band 84), Heidelberg, Carl Winter-Universitätsverlag, 1990. Surtout p. 279-501, qui rassemblent exclusivement des Vergiliana

 

VI. Didon et Énée
Le chant IV

 


H. Akbar Khan, « Doctissima Dido »
M.G. Bajoni,
« Condere urbem » : da Didone a Christine de Pizan, dans AC, t. 71 (2002), p. 141-147.
A.A. Barett, Dido's child. A note on Aeneid IV, 327-330, dans Maia, t. 25 (1973), p. 51-53.
L. Beck-Chauvard,
Plainte amoureuse et plainte maternelle dans l'« Énéide », dans REL, t. 79 (2001), p. 104-125.
G. Boissier,
L'Afrique romaine, Paris, Hachette, 1909, p. 59-70 (Énéide IV).

J .-P. Brisson, Carthage et le Fatum. Réflexions sur un thème de l'Énéide, dans Hommages à Marcel Renard, Bruxelles, Latomus, 1969, p. 162-173.
Th.B. Degraaf,
Antigone and Dido, dans The Classical Weekly, t. 25 (1931), p. 148-150.
Id.,
Dido — Tota vergiliana, dans The Classical Weekly, t. 44 (1951), p. 147-151.
P.-A. Deproost, Visages de Didon dans la poésie des chrétiens latins, dans Guy Guldentops, Christian Laes and Gert Partoens (ed.) « FELICI CVRIOSITATE » Studies in Latin Literature and Textual Criticism from Antiquity to the Twentieth Century in Honour of Rita Beyers, Turnhout, Brepols, 2017, p. 167-186 (Coll. Instrumenta Patristica et Mediaevalia, t. 72).
F. De Ruyt, Infelix Dido! (Virgile, Énéide, VI, 450-476), dans LEC, t. 11 (1942), p. 320-324.
E. Diouf, Les faits magiques du chant IV de l'Énéide, dans AFLD, t. 15 (1985), p. 37-58 (Aen. IV, 450-640).

P.J. Enk,
La tragédie de Didon, dans Latomus, t. 16 (1957), p. 628-642.

S. Farron, « Pius Aenea »  in Aeneid 4. 393-6, dans C. Deroux (éd.), Studies in Latin Literature and Roman History, VI (Coll. Latomus, t. 217), Bruxelles, Latomus, 1992, p. 260-276. Id., Vergil's Aeneid. A Poem of Grief and Love (Coll. Mnemosyne. Suppl. 122), Leiden- New York-Köln, Brill, 1993.
R.P.H. Green, « Conubium » in the « Aeneid », dans C. Deroux (éd.), Studies in Latin Literature and Roman History, IV (Coll. Latomus, t. 196), Bruxelles, Latomus, 1986, p. 393-421.
R.M. Henry, Medea and Dido, dans The Classical Review, t. 44 (1930), p. 97-108.
J. Heurgon, Le silence tragique de Didon (Aen. VI, 450-476), dans Mélanges de Philosophie, de Littérature et d'Histoire ancienne offerts à Pierre Boyancé, Rome, École Française de Rome, 1974, p. 395-400.
A.-M. Loupiac, Un exemple de rhétorique poétique : le thème du feu dans le chant IV de l'Énéide, dans IL, t. 36 (1984), p. 82-87.
Th. Kailuweit, Dido-Didon-Didone. Eine kommentierte Bibliographie zum Dido-Mythos in Literatur und Musik, Frankfurt am Main Ñ Berlin Ñ Bruxelles Ñ New York Ñ Oxford Ñ Wien, Peter Lang, 2005.
K. MacLeish, Dido, Aeneas and the concept of Pietas, dans Greece and Rome, t. 19 (1972), p. 127-135.
V. Marin, Essai sur la part du tragique dans le chant IV de l'Énéide de Virgile, Louvain-La-Neuve, 1990 (mémoire de licence inédit).
V. Marin, « Coniugium uocat, hoc praetexit nomine culpam » (Aen. IV, 172), dans LEC, t. 61 (1993), p. 131-138.
R. Martin (éd.), Énée et Didon. Naissance, fonctionnement et survie d'un mythe, Paris, CNRS, 1990 (I. Antiquité et moyen âge ; II. Renaissance et classicisme français ; III. Lectures nouvelles ; IV. Voyages ; V. Images et musique).

I. Mazzini, Didone abbandonata : innamorata o pazza ? La psichiatria antica, una chiave di lettura per il IV libro dell'Eneide, dans Latomus, t. 54 (1995), p. 92-105.
R.C. Monti, The Dido episode and the Aeneid. Roman Social and Political Values in the Epic (Coll. Mnemosyne, suppl. 66), Leiden, Brill, 1981.
M. Paschalis, Atlas and the Mission of Mercury (Aen. IV,238-258), dans Papers of the Liverpool Latin Seminar. Fifth volume 1985, ed. F. Cairns (Coll. ARCA, t. 19), Ed. F. Cairns, 1986, p. 109-129.
J. Perret, Amour et mariage dans l'épisode de Didon, dans Hommages à J. Bayet, Bruxelles, Latomus, 1964, p. 538-543.
J. Perret, Les compagnons de Didon aux enfers, dans REL, t. 42 (1964), p. 247-261.

R. Pichon, La magie dans le IVe livre de l'Énéide, dans RPh, t. 44 (1920), p. 278 sq.
R.G. Rasto, The sword of Aeneid IV, dans AJPh, t. 105 (1984), p. 333-338.
B. Rigo, De l'épopée antique à l'opéra romantique : essai d'étude comparative entre les chants I et IV de l'Énéide de Virgile et les Troyens à Carthage d'Hector Berlioz. Le drame de Didon, Louvain-la-Neuve, 1989 (Mémoire de licence inédit).
A. Schmitz, Infelix Dido. Étude esthétique et psychologique du livre IV de l'Énéide de Virgile, Gembloux, Duculot, 1960.

Id., Le personnage de Didon chez Virgile, dans Conférences de la Société d'Études latines de Bruxelles (1965-1966) (Coll. Latomus, vol. 92), Bruxelles, Latomus, 1968, p. 25-46.
J. Soubiran, Passion de Didon, métrique de Virgile, dans Pallas, t. 10 (1961), p. 31-53 (analyse métrique de Verg., Aen. IV, 305-330).
G. Stégen, Le plan du IVe livre de l'Énéide avec un commentaire, Namur, Wesmael-Charlier, 1970.
A.-M. Tupet, Didon magicienne, dans REL, t. 48 (1970), p. 229-258.
R. Turner, Didon dans la tragédie de la Renaissance italienne et française, Paris, Fouillot, 1926.

G. Vögler, Gleichnisse und Bilder in der Dido-Episode von Vergils Aeneis, dans AU, t. 24 (1981), Heft 5, p. 48-66.
K. Warmuz, Virgile maître de son art. Deux extraits commentés de l'Énéide relatifs à la tragédie de Didon, dans Humanités chrétiennes, t. 32.2 (1988-1989), p. 149-157.
R.D. Williams, Dido's reply to Aeneas (Aen. IV, 362-387), dans Vergiliana, p. 422-428.

 

B. Ressources électroniques

— Ë tout seigneur, tout honneur, voir, bien sžr, l'"ƒnŽide louvaniste" de Jacques Poucet, signalŽe plus haut sous l'onglet "ƒditions Žlectroniques".

— Pour une documentation globale sur Virgile et l'activité scientifique ou plus généralement érudite à propos de l'auteur, de son temps, de son œuvre, des interprétations et des permanences qu'elle a suscitées, partir de trois sites généralistes équipés de nombreux liens et de répertoires bibliographiques régulièrement mis à jour :

The Vergil Project de l'Université de Pennsylvanie. Cliquer, en particulier, sur le lien Pagina domestica qui oriente vers la page d'accueil du site ; au départ de cette page, on peut accéder à une abondante documentation iconographique et à un cours en ligne sur l'Énéide réalisé par J.A. Farrell.
Virgil.org. de David Wilson-Okamura

— Instruments bibliographiques en ligne :

— Didon et Énée :

Didone liberata : un très beau site de Salvatore Conte, entièrement consacré à Didon et équipé de nombreux liens et d'une riche iconographie ;
• une iconographie complète de Didon et Énée sur le très beau site de l'Académie de Nancy-Metz ;
• une lecture sonorisée du chant IV.
¥ une belle leon de Dominique AugŽ et Sophie Van Esch sur "Didon, entre lŽgende et histoire" sur le site pŽdagogique HELIOS.

— Un rŽpertoire de liens vers des ressources Žlectroniques sur VirgileÊ: trs utile et nettement plus complet que le mien! — Le site de J.-Y. Maleuvre à propos de sa thèse controversée sur la mort de Virgile « assassiné par Auguste ».

 

Retour Accueil

 

Responsable académique : Paul-Augustin Deproost Analyse : Jean Schumacher
Design & réalisation inf. : Boris Maroutaeff

Dernière mise à jour : 25 février 2017